Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Carland (145 articles)
Valls et Mélenchon : la valse à mille morts
de : Carland - 22 août 2012
4 commentaires
Aie peur Bien sur, aie peur Il te faut avoir peur Transpirer de peur Il le faut, tu dois avoir peur Le têtard de 3 ans est dangereux Imagine, il te calcule Aie peur de lui La vieille de 95 ans Sous sa coiffe, aie peur l’elle Elle est dangereuse avec son sourire Et son humour ravageur Aie peur aussi de ton voisin Aie peur des chiens Aie peurs des bons à rien ; Mais bordel aie peur de tout, surtout de rien Et continue d’avoir peur De tout et de rien Des jeunes (...)
Lire la suite, les commentaires...
Il s’appelle revient
de : Carland - 18 août 2012
Un porte feuille ça va ça vient Les gens vont et se malmènent Les fous vont voire ou ça mène Les peureux sont des chiens Le fou invite et demande à voir Voir sur la table les cartes posées Les voyous dans leur intégrité Respectent la vie et le savoir Le sens de l’honneur D’hommes qui en ont vu Plus que je n’ai vécu Traité par eux de daron avec bonheur Respecté en tant que vieux Par des jeunes sans quartiers Frimeurs et mal élevés Fier de recevoir leur main (...)
Lire la suite, les commentaires...
RSA
de : Carland - 17 août 2012
4 commentaires
Il marche sans voir personne Les passants non plus ne le voient pas Il a rendez vous pour la dernière fois Les passants passent. À l’horloge, dix heures sonnent Une main dans la poche, il froisse un petit bout de papier Un petit bout de papier qui est un ordre Il s’y est habitué aux ordres, aux contrordres Pas au désordre de sa vie fracassée, infantilisée Bien rasé, chemise bien repassée Personne ne voit ses yeux ouvert sur le désespoir La convocation qu’il (...)
Lire la suite, les commentaires...
Doux : l’escroc et les ouvriers
de : Carland - 12 août 2012
1 commentaire
Un ouvrier Les dents qui lui restent Un ouvrier lit le journal Doux a décidé ma mort Un ouvrier Dit, mais mes parents ont dit, Doux c’est la vie Pourquoi la Doux mort à la fin Doux veille sur toi petit con Un ouvrier Va mourir Douce décision d’un juge aux ordres Il va mourir, mais tout le monde s’en fout Un ouvrier Ça va, ça viens Quelle utilité Souple est la parole des Doux Un Ouvrier Se lève et dit : si on doit se pendre, On te pendra avant De tes (...)
Lire la suite, les commentaires...
Au gré des sois disant : SOIS
de : Carland - 4 août 2012
Sois invivable Sois ingérable Sois imbuvable Sois maugréable Sois aux convenances Ce que la vision est à l’aveugle Sois la colère Face à tous les renoncements Sois l’anti rime De tous les rimeurs Sois l’indécence De leurs violentes incohérences Sois celui qui rit Sois celui qui pleure Sois celui qu’on maudit Sois celui qu’ils traiteront à mots dits Sois leur fou Celui qu’on accepte Le pas marginal mais un peu quand même (...)
Lire la suite, les commentaires...
ça va chier
de : Carland - 1er août 2012
3 commentaires
Vous n’aimez pas la poésie vivante Vous la voulez morte, avec un non, une étiquette Vous la voulez estampillée Baudelaire et Verlaine Sans jeux de mots sur baudelaine et Verlaire Vous la voulez pure avec vos petits ergots codifiés Appris à l école Vous la voulez en rime en pieds et en sonnets Vous qui êtes de sonnés abrutis Récitant encore vos leçons mal digérées Comme on vomit, comme on chie Comme on réprime, comme on tue la liberté Appris à l’école aussi à chier (...)
Lire la suite, les commentaires...
La force fragile
de : Carland - 1er août 2012
Un homme c’est fragile Il donne parfois son innocence Sa part d’enfance Il est fragile Un homme c’est fragile Qu’il est fort dans sa peur Beau aussi en son honneur Il est fragile Un homme c’est fragile De liberté en fierté mal placée De courage et de liberté Il est fragile Un homme c’est fragile D’une éducation béton La kermesse des petits cons Il est fragile Un homme c’est fragile De sa jeunesse a-t-il couru les champs ; Des (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le temps de la lenteur
de : Carland - 31 juillet 2012
1 commentaire
Ils ont arrêté la machine Et le silence doucement à pris ses aises Dans un coin de l’atelier, dans le calme retrouvé, Ils se sont assis tranquillement Il nous vole notre temps dit celui à qui la machine a bouffé un doigt Il m’a volé ma femme et mes enfants à force d’heures sup Mes rêves aussi, il me les a chouravés Ils sont cinq assis et font le bilan, parlent de leur patron Maltraités par la pendule Toujours à la ramasse, pris par le temps Cinq jours sur sept (...)
Lire la suite, les commentaires...
Vielles charrues, NPA et passe gauche
de : Carland - 21 juillet 2012
13 commentaires
Les vielles charrues je les aie connus au début. Pour être précis à Landeleau au Stang en 92. Une fête ordinaire et sans plus n’en déplaise aux fabricants de légendes. Les vielles charrues ont connu une expansion purement capitalistique sous couvert bien entendu d’une association dont personne n’est foutu de me dire qui tire les ficelles. Une machine à sous, une machine à pouvoir. Gênant ce que je dis là : c’est un fait. Bon jusque la, rien que de très ordinaire et (...)
Lire la suite, les commentaires...
J’ai la honte, pas toi ?
de : Carland - 19 juillet 2012
4 commentaires
Avant d’arriver, il m’a demandé Je peux fumer ? Bien sur, dis-je pensant que l’âge rend poli. Je rigole on était cinq et c’est moi qui invite. La probabilité pour les cons d’être invité par moi chez moi est de l’ordre de l’impossible. Et pourtant. Ce n’était qu’une manière polie pour me demander si éventuellement ça choquerait ma conscience de vieux con pour une cigarette mal roulée. Ce « petit » mec est venu, lui au moins n’a (...)
Lire la suite, les commentaires...
J’ai tout recraché
de : Carland - 15 juillet 2012
3 commentaires
J’ai tout recraché ! J’étais mignon enfant, il parait L’enfant vous méprise J’étais gentil à dix ans Et en plus j’avais appris à vous sourire A quatorze je défendais les petits Contre les vieux cons qu’on toujours raison A seize ans, viré du lycée pour antithèse Poussé dans le dos du haut d’un escalier A Dix sept, j’ai fait ouvrier A vingt, j’étais représentant A partir de là j’aurais pus, j’aurais dû plier Pas (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le bourrin, l’enculé et la tafiolle
de : Carland - 13 juillet 2012
Il, est entré dans l’atelier Vingt ans, beau gosse, un peu efféminé Une tafiolle dit le bourrin qui avait lu le dico un peu Un enculé à dit son pote pas fini A vingt ans on n’est pas blindé contre la bêtise et la haine Il a baissé la tête et le soir dans son pieu il pleurait Marre de ce faire cracher à la gueule Marre de voir le p’tit chef se régaler Quand le patron à décidé de les liquider Celui qui avait lu le dico et son enculé de pote pleuraient Pas chauds (...)
Lire la suite, les commentaires...
La clef
de : Carland - 10 juillet 2012
2 commentaires
La clef des songes, rouillée Se promène dans le cimetière S’assoit sur la pierre Des insouciants glacés La clef des champs Erre sans but, en terre inconnue Sans rêves, inutile et saugrenue Dans les champs devenus déserts brûlants Une clef de sol Dénote, s’enfuit au bruit Au diapason de la nuit D’une raison désaccordée qui s’envole Une clef Anglaise Délurée et pleine de vie Dit à l’écrou qui rougit On fait l’amour où on baise ? (...)
Lire la suite, les commentaires...
Du lard et de l’art de cochon
de : Carland - 7 juillet 2012
Y du lard dans le danger Y du danger dans l’art Lard de camouflage L’art d’enfumage Lard de bon vivant Art momifiant Lard de sourire L’art d’estourbir Lard du trop parler L’art de se faire écouter Lard sur un crevard L’art d’une folie à vouloir Lard comme connard L’art d’une patience de réservoir Lard d’abri L’art de sans abri Lard de solitude L’art de la connaitre, la solitude Lard (...)
Lire la suite, les commentaires...
T’es qui toi ?
de : Carland - 3 juillet 2012
T’es qui toi ? Moi rien et je t’emmerde et si j’avais les dents je te ferais un grand sourire juste pour te désespérer. Oh mais tu fais des phrases avec du vocabulaire et des fucks, tu serais pas un fouteur de merde ? P’tet bien que oui, peut être que non après tout. Des fois les cons qui parlent beaucoup peuvent être honnêtes. Mais toi tu parles ? Tu vois je parle, je peux même bramer au fond des bois ce que je pense, tout le monde s’en branle. Et je (...)
Lire la suite, les commentaires...
Vite, on étouffe !
de : Carland - 28 juin 2012
3 commentaires
Pressé, toujours pressé Binarisé, Noté, fiché, Adaptabilisé, normalisé Anonymisé, effacé Ecole, discipline, diplôme Travail, efficace rentable Mariage heureux, forcément Enfants, élevage dressage Lois, règlement forcément Obéissance, efficience Rationalité, conformité Jugé, en liberté surveillée Interdit le temps donné au temps Interdit l’imagination et les rêves Interdit les gestes gratuits, les rires Interdit les chemins de traverse Art 1 : Tout élément du troupeau a (...)
Lire la suite, les commentaires...
La petite marchande de peur
de : Carland - 24 juin 2012
Elle est faite de haine La petite marchande de peur Elle est laide derrière sont sourire ikéa Qui cache ses idées de mort Elle n’a jamais eu faim ni froid Dans son repaire bourgeois Un œil grand ouvert sur son petit bizness L’autre fermé à jamais sur la vie La petite marchande d’allumettes venait de loin Ses yeux rieurs ouverts sur le monde Elle ne vendait pas grand-chose Tant la curiosité l’absorbait Trop de visages à découvrir, à aimer Et de (...)
Lire la suite, les commentaires...
A tes 14 ans mon gars...
de : Carland - 23 juin 2012
L’orage D’une colère, la violence Qui tombe en silence Au bout de la rage Petit parmi les grands Grand parmi les petits La pose de celui qui subit Et l’envie de leur casser les dents Assis sur un vieux tronc Tu regarde la rivière Qui charrie maintenant et hier Parfois du mauvais, parfois du bon Flot de sensations Entre désespoir et fête De honte en fierté d’être Brut de confusion Entre blessures inguérissables Envie encore de regarder l’eau (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les cailloux, c’est comme les faux culs, plus ça devient vieux et plus...
de : Carland - 21 juin 2012
Faut retourner le caillou Oser le mettre sur le dos Pour voir tout ce qui brille dans l’ombre Et tout ce qui fane au soleil Faux voir la lumière Faux voir dans le noir Vraie la gentillesse Vraie aussi la haine Vrai ou faux, Faut avoir compris le caillou Avec ses bosses et ses tranchants Ses arrondis et ses brutalités Faux ou vrai, Peu importe Tu verras la mort d’un coté du caillou Et de la vie de l’autre coté Faux vraiment les aimer Vrai, faut les détester (...)
Lire la suite, les commentaires...
La socioculpathie
de : carland - 15 juin 2012
3 commentaires
A tous les cas sauce qui défendent leur droit au travail. A tous ceux qui par « bonté », par « empathie », par « résilience » se mettent en tête d’aider les « miséreux ». Les ceux qui souffrent, les ceux qui chôment et à qui on met la main compatissante sur l’épaule déjà voutée par la honte que vous leur balancez en pleine gueule du haut de vos suffisantes certitudes d’andouille jamais tombée de l’armoire… Le message d’un que vous n’aurez plus. Je (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite