Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

La pêche ou l’urne ?

de : red1917
vendredi 5 juin 2009 - 16h21 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires
JPEG - 26.1 ko

de red1917

Comment se convaincre d’aller voter dimanche prochain pour une election européenne déjà condamnée au fiasco ?

Il faut bien l’admettre, cette fois les arguments abstentionnistes sont de loin supérieurs aux appels des partis, aux slogans creux des affiches et des tracts.

Comme toujours, comme une pathétique rengaine triste, on constate que les enjeux nationaux l’emportent sur les enjeux européens, et gna gna gni, et gna gna gna.

Ceux qui n’iront pas voter ont un argument en béton armé, le référendum de 2005.

C’est un peu comme une enclume de 10000 tonnes sur un moineau égaré.

Les décisions étant déjà fixées par des commissions d’experts, années après années, vers une société où la libre entreprise doit obligatoirement remplacer des services publiques qui sont, années après années, toujours plus déficitaires, à quoi servirait une minorité de députés rélégués au rang de lointains fonctionnaires surpayés ?

Comme il semble acquis, d’après la presse unanime, que les gens sérieux iront voter sérieux, et que le restant des votes sera de l’inutile rétrograde et obscurantiste, alors comment ne pas accepter le terrible fait accompli ; l’Europe est et restera une usine à fric dont le seul but est de facilité le transit d’écrans plats et de portables de je ne sais plus quelle nouvelle génération.

Pourtant, envers et contre la réalité majoritaire supposée, j’irai contre la logique du mépris.

Non pas contre les arguments de ceux qui ont décidés de boycotter une élection qui ne changera pas la donne ; car c’est vrai que quelques soient les résultats, on peut être sûr que la conclusion unanime sera qu’il est urgent de poursuivre les réformes libérales.

Ce n’est pas en désaccord avec ceux qui, logiquement, ont acquis la certitude que cela ne servira à rien. C’est pour refuser le mépris de ceux, qui logiquement, en déduiront que la poursuite des réformes est quelque chose de supérieurement important par rapport à l’insecte que je suis.

Le dialogue entre ceux qui considèrent que ce vote est encore et toujours un piège à con, et ceux, comme moi, qui se résoudront quand même à voter pour des listes refusant le coup de force permanent des grands groupes financiers, est un dialogue violent, mais n’est pas un dialogue stérile.

Ce qui est stérile, c’est la morne auto-satisfaction de ceux qui nous voient comme un récipient de voix à vider avant de poursuivre les affaires sérieuses. Que le taux de participation soit de 40% ou de 60%, l’analyse finale sera de toute façon que l’opinion n’a rien compris et que la réalité du monde économique doit primer sur nos absurdes aspirations à une manière différente d’appréhender l’organisation de la société. C’est ici le vrai dialogue de sourd, la constante incompréhension entre des gestionnaires étonnés qu’on critique leurs expertises, et des insectes qui ont des interrogations en ce qui concerne les aspects positifs de l’insecticide qui les extermine.

Donc ne nous battons pas entre pêcheurs du dimanche et damnés de l’urne. Nous nous tromperions de combat.

D’un sens c’est vrai que les députés européens sont dans une forteresse loin des gens, exactement comme le Palais de l’Elysée n’est que rarement ouvert aux revendications populaires.

L’argument anarchiste - qui nous met en garde contre le renforcement de la légitimité d’un pouvoir qui n’a de cesse de mépriser les besoins élémentaires de la population dès qu’il a le sceau quasi religieux du notre bulletin - est recevable.

Ma seule réponse, que je reconnais faible, est que le plus beau cadeau qu’on puisse faire à ceux qui n’aiment pas les insectes qui tourbillonnent malgrè tout, c’est de se résigner à respirer l’insecticide.

C’est à dire que je pense seulement qu’il ne faut jamais oublier la nature du poison ;

 L’annulation du NON du référendum de 2005, baygon bleu contre les insectes volants.

 Le renflouement des banques par l’état sans aucune contrepartie, baygon jaune contre les insectes rampants.

 Les lois anti-immigrés, l’obsession de l’identité ethnique et religieuse, et le renforcement du tout sécuritaire, baygon noir contre les cigales et sauterelles.

 Les salaires des hauts dirigeants d’entreprises, payés pour optimiser nos licenciements, baygon orange pour empêcher les araignées de tisser une grande toile sociale européenne.

Alors vote ou pas vote, une seule réponse : la crise c’est eux, l’Europe c’est nous.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La pêche ou l’urne ?
5 juin 2009 - 17h47

d’ailleurs il faudrait supprimer toutes les elections et revenir à une monarchie n’est ce pas !!!



La pêche ou l’urne ?
5 juin 2009 - 17h52 - Posté par himalove

Lorsque soixante dix pour cent du corps électoral ne va pas voter et qu’une assemblée européenne se déclare néanmoins prêt à fonctionner, il y a problème...

Cette démocratie n’est qu’un mensonge.


La pêche ou l’urne ?
5 juin 2009 - 21h57 - Posté par

d’ailleurs il faudrait supprimer toutes les elections et revenir à une monarchie n’est ce pas !!!

Mais mon cher on y est déjà.

Et sans que personne ne s’en émeuve de ceux qui nous donnent des leçons.

En tout cas dans une Oligarchie bien établie.

C’est le propre de toutes les "monarchies" de prendre les gens pour des cons comme certains tentent de le faire en essayant de marginaliser ceux prônent l’abstentionnisme militant.

C’est tellement mieux d’être plébiscité par ceux qui ne sont que les esclaves supposés. N’est-ce pas ???

La "démocratie" ça peut être intéressant... Comme le poker.

Mais encore faut-il jouer avec des gens de confiance. Pas avec ceux qui nous enfument.

Et encore je pourrait respecter ceux qui dirigent tout ça. Après tout, eux, ils ont quelque chose à perdre ; réellement.

Mais pour leurs larbins, qui nous vendent pour un plat de lentilles, je dirais comme en 89 :

"A la lanterne".

G.L.


La pêche ou l’urne ?
5 juin 2009 - 17h47 - Posté par himalove

N’y a-t-il pas chez vous quelque chose qui ressemble au geste de Pavlov dans votre manière d’aller voter ?

Est-ce par amitié ou par complaisance envers vos camarades apparatchiks que vous vous rendez aux urnes ?

N’est-ce pas un manque d’imagination de votre part qui vous pousse à vous soumettre ?

Parce qu’enfin, par votre votre vote, vous cautionnez un système de soumission généralisée et une Europe qui ne sera jamais la Nôtre.



La pêche ou l’urne ?
5 juin 2009 - 18h18 - Posté par

allez voter c’est cautionner ???? alors là j’aurais vraiment tout lu !!!à ton avis pourquoi tout est fait dans le médias pour l’abstention ?

j’ai voté non en 2005 mais malheureusement elle est là alors soit je ne vote pas et je l’accepte telle qu’elle est, soit je vote pour faire que ceux qui peuvent la faire bouger soient élus, il ne faut pas oublier que plus de la moitié des décisions qui sont prisent découlent du parlement européen alors on fait quoi, on continue ???


La pêche ou l’urne ?
5 juin 2009 - 18h27 - Posté par DD

En parlant de peche :

on ne dit pas "comme une boule de flipper"

on dit "comme un testicule de dauphin" ne pas confondre svp


La pêche ou l’urne ?
5 juin 2009 - 18h34 - Posté par Truth

Depuis 1979 je me suis toujours refusée à voter pour un parlement qui n’a aucun pouvoir, qui n’émet que des avis consultatifs et j’ai toujours refusé d’élire des députés qui n’ont jamais rendu aucun compte aux citoyens européens de leur travail.
La commission et le conseil européens concentrent tous les pouvoirs, la banque européenne ne publie pas ses comptes et ne rend de compte à personne.
Ne trouvez vous pas que le déficit démocratique européen est inadmissible ? Une ignominie ? (une vraie celle là)
Ne trouvez vous pas que la tendance est à renforcer les pouvoirs des centres de décision non élus : FMI, OMC, OMS ?
Un grave danger pour nos démocraties.
J’ai voté NON en 2005 et mon vote a été piétiné, bafoué, méprisé.
Alors NON je n’irai pas voter pour des marionnettes grassement payées par l’Etat et les lobbies.


La pêche ou l’urne ?
5 juin 2009 - 19h31 - Posté par Aodren

en réalité on vote sans aucune illusion sur le parlementarisme bourgeois.

mais la question de la légitimisation par le vote est un argument totalement farfelu, attendu que quelque soit le nombre d’absentionnistes, le pouvoir s’auto-legitimera. la légitimisation pour la "démocratie" bourgeoise ne vient pas du fait que les gens ont voté (ou non) mais du fait qu’ils en ont eu la possibilité.

la plupart des anrachistes disent "ne votez pas, vous cautionnez !" mais le parlementarisme bourgeois n’a que faire de votre caution, pour la même raison que votre prêche abstentionniste, car il n’est qu’une façade à la dictature de la bourgeoisie.

alors moi je vote toute le temps pour des revolutionnaires (ou des réformistes corrompus le cas échéant - système de merde) car ça les fait chier nos ennemis de la haute bourgeoisie. quand ils sont obligé de violer le vote populaire comme en 2005, c’est autant de moutons qui découvre la vraie nature de leur oppression.

vous anarchistes vous savez ce qu’il en est, la plupart des moutons non. je vote pour obliger les bourgeois à leur révéler aussi.


La pêche ou l’urne ?
5 juin 2009 - 22h30 - Posté par

le pb avec la peche c’est qu’elle est pas a la ligne

non c’est industriel avec des filets qui raclent tout ce qu’ils trouvent

cad des tonnes de p’tits poissons appatés par des promesses d’avenir meilleur

des vies entieres k’ça dure

et eux ils prospèrent

ils règnent

et se reproduisent

dans un systeme que de tous temps ils veulent a leur service

si vs en voulez

ben allez y

allez gonfler en masse la nasse électorale

pesée et réjouissances dès dimanche 20h00

cloture de la Démo

continuité de la Cratie

bd


La pêche ou l’urne ?
6 juin 2009 - 00h09 - Posté par

Au fait dimanche c’est AUSSI la "Journée de la Pêche".
C’est pas une blague.

J.P. Pernaud l’a dit au JT et en plus il a dit que que ce jour là on pouvait pêcher sans permis.
Re-c’est pas une blague.

Et qu’on "attendait" un max de candidats... pour pêcher.
Re-Re-c’est encore pas une blague. Et il l’a dit sans rire.

Y a des fois ils sont tellement cons à la TV que je regrette de ne pas la regarder plus souvent.

G.L.


La pêche ou l’urne ?
6 juin 2009 - 00h16 - Posté par

tout a fait
et si les maitres ont besoin de vos votes c’est bien parce qu’ils vous enchainent ... et oui ’il est très très très difficile de se révolter contre un système que l’on solidifie en y participant... ça revient a se battre contre soi meme de fait ... mai comme tout système ... il a normalement horreur du vide
qui adviendrait si tous les exploitées faisaient silence ces dimanches la et ouvraient leurs gueules en donnant de la voix dans toutes les occasions que la vie nous offre dans le quotidien de nos vies en societe ou dans la solitude devant l’ecran et sur le clavier des post et tam tam

vendetta

ptternellement votre

bd


La pêche ou l’urne ?
8 juin 2009 - 13h59 - Posté par Ferenc

L’abstention n’a rien d’étonnant.

On se gargarise sur les résultats de tel ou tel parti, tout cela faisant évidemment oublier un autre résultat, celui-ci bien plus important :

En effet le parlement européen sortant (celui élu en 2004) comportait 85,35% de députés libéraux (de droite, du "centre" comme de gauche, soit : PSE+ADLE+PPE+DE+UEN+IND/DEM), sans compter les non-inscrits qui ne font partie d’aucun groupe parlementaire, mais qui n’en pensent pas moins au moment des votes.

Cela ne devrait pas changer aujourd’hui, bien au contraire !

Ce qui veut dire qu’il n’y a que très peu de chances (euphémisme !) pour une
politique sociale digne de ce nom.

D’autant plus que ce parlement est un parlement fantoche, qui n’a aucun pouvoir à part celui d’approuver les directives, qui, elles, sont le fait à la fois du
Conseil des ministres et de la Commission (elles sont proposées, puis promulguées par ces instances).

Ce parlement n’a même pas l’intiative sur le Budget européen (il ne se contente que de participer à l’élaboration de la partie : dépenses non obligatoires, et de le voter).







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite