Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Blocage Virgin

de : P'tit Nico
dimanche 21 décembre 2008 - 19h38 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Toulouse. Samedi 20 décembre après-midi. LA journée nationale des courses de Noël. Virgin Mégastore rate le coche.

Pendant quatre heures, des intermittents et autres précaires bloquent les deux entrées du magasin situé en plein centre de la ville rose, face au donjon du Capitole, dans l’ « artère » principale, la rue Alsace Lorraine, à deux pas du « Marché de Noël ».

Une centaine de personnes, dix mille selon la police, divisée en deux groupes ont investi (à un taux de cent pour cent d’après les derniers cours de la Bourse) les deux porches où les bouches du métro vomissent les porteurs de petites pièces dont ils comptaient se débarrasser chez Butler Capital Partner... entre autres, contre quelques objets brillants.

« Tapis dans l’ombre » accentuée par un ciel bas et la coupure des lumières par la direction du magasin, de courageux femmes et hommes, non syndiqués, CNT, quelques badges CGT, serrés devant les portes, affichent de maigres pancartes, une grande banderole qui crie « Résistance » et mégaphonent sporadiquement quelques slogans : « Chômage, précarité,... y’en a assez ! », « Le Capital au RMI, les bourgeois au RSA ! ».

Les RG et les BAC virevoltent sur le trottoir d’en face, viennent renifler de plus près, bigophonent, murmurent à leur col de blouson : « Allo, la Kommandantur ? - Yafol – Il y a un chuif-consommateur qui n’a pas mis son bonnet de Père Noël clignotant, was macht man ? - Mettez l’inspektor Derrick sur le coup, schnell ! - Il est tot ! - Ach ! Crapule ! Il se débine pour ne pas servir le Führer ! Fusillez-le ! ».

Il est vrai qu’ils ne peuvent pas faire grand chose d’autre que prendre des photos, vu la foule.

LA FOULE ! Ça (oui, ça !) se presse dans le moindre espace. Ça grouille, et oui, littéralement, ça grouille. Ça rentre et ça sort de tous les orifices des vitrines luxueuses qui canalisent le flot que rien n’arrête que sa propre compacité. Comme dans des centaines de villes en France, des milliers dans le monde, le centre ville tout entier est bourré d’êtres humains qui se vivent certainement comme des individus singuliers mais ont des apparences de troupeau téléguidé, menés par autant de fils de pêche invisibles. La notion de « masse » prend corps, là.

Là-dedans, vu du haut du donjon, le petit mur humain est invisible. Aussi invisible que les multiples combats que mènent dans leurs entreprises les futurs "assédisés " qui peut-être sont là, dans la foule, passant à une rue plus loin, sans savoir que l’on se bat pour leur prochain statut. Aussi invisible que les indiens Tupis Guaranis qui luttent et qui meurent dans le film « Les hommes rouges » qui passe en ce moment à deux pas de là.

Une partie de cette masse vient buter contre ce petit mur ridicule qui l’empêche de satisfaire ses désirs : « Mais vous pensez aux enfants ! Nous, les gens qui travaillons, nous n’avons qu’aujourd’hui pour acheter leurs petits cadeaux. Vous ne pouvez pas les en priver ! » Et ils replongent dans le flot, tirant, ou tirés, par les marmots qui se frottent le nez aux culs de la foule qui les roulent. Mais la plupart d’entre eux, voyant l’accès barré, repartent illico, comme anesthésiés par le fait de ne rien maîtriser de ce qui leur arrive. Ce serait une grève du personnel, une alerte à la bombe, le directeur parti avec la caisse, une invasion de rats, ce serait pareil. « Ah ? C’est fermé ? ». Par ci, par là, certains lâchent : « Enculés ! » à l’adresse des empêcheurs de dépenser en rond, à voix basse. Mais pas d’agression. On sait que ça existe, la pauvreté, le chômage, on en entend parler à la télé. Mais la télé, c’est pas la rue...

Une petite animation au moment où des lutins et leur char jetés par la mairie pour animer la rue et favoriser l’achat, s’arrêtent un long moment et saluent leurs confrères des porches. « Les lutins, avec nous ! Les lutins, avec nous ». Puis ils passent, solidaires mais il faut bien perdre sa vie. Le flot les engloutit.

Peu à peu, le fleuve se tarit, beaucoup sont allés manger les marrons chauds au Marché de Noël. La troupe se regroupe et part vers d’autres lieux...

Bon courage les filles et les gars. Nous partîmes cinq cent...

P’tit Nico


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Blocage Virgin
21 décembre 2008 - 19h49 - Posté par fcourvoisier

"Oui mais, ça branle dans le manche...les mauvais jours finiront"(?)

Quousque tandem... ?



Blocage Virgin
21 décembre 2008 - 20h27 - Posté par chacrad

Qu’il est bon et rassurant de savoir qu’il y a bien des gens qui en ont marre et qui se bougent.....







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite