Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Pourquoi je décline la proposition de Clearstream…

de : Denis Robert
jeudi 30 octobre 2008 - 10h38 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

de Denis Robert journaliste, écrivain

Non merci Monsieur Tessler (1).

Je décline la « proposition » de la banque des banques luxembourgeoise sans la moindre hésitation. Je m’appelle Denis Robert. Et Clearstream m’a fait une « proposition ». Pour ce faire, elle n’a pas demandé à me rencontrer, ne m’a pas téléphoné, ne m’a pas écrit une lettre, un mail, un texto… Clearstream a envoyé un communiqué à la presse. Alors des journalistes amis m’ont appelé pour m’informer, pendant ce temps mes avocats recevaient, par coursier, le contenu du communiqué « transmis à l’AFP ». Et Clearstream prenait (ou avait alors déjà pris) contact avec (au moins) le Monde et Libération pour acheter un encart publicitaire (assez grand pour tenir l’intégralité dudit communiqué). Le Monde le publiait en page 12 de son édition datée du vendredi 24 octobre. Heureusement, Libération déclinait. Je voudrais rappeler ici que pour soutenir ses plaintes Clearstream s’appuie systématiquement sur des articles du Monde. Aujourd’hui ce sont eux qui sans aucun commentaire, ni recul, passe cette « publicité ».

Quand on fait une proposition, simple et claire, à quelqu’un, on n’a pas besoin de faire une grande annonce médiatique avant de prendre contact. La proposition de Clearstream ressemble à une mauvaise plaisanterie. C’est une forme d’opération de communication bizarre et choquante. Sur le décompte des procédures dont elle parle, la firme mélange un peu tout et oublie les procès que nous avons gagnés. Elle comptabilise par exemple la condamnation à un euro du Figaro, qui avait publié des extraits de mon livre, procédure dans laquelle je n’étais pas poursuivi. Ou celle de Canal + en Belgique où je n’ai pas été condamné. Elle omet de signaler que plusieurs procédures ne sont pas définitives et qu’elle a perdu des procès contre moi pour des interviews ou articles rédigés dans la presse (le Point, NouvelObs.com, émission de Thierry Ardisson sur France 2…).

S’il est vrai que la récente décision en appel est une victoire pour eux, je voudrais rappeler que cinq ans plus tôt, pour le même livre (la Boîte Noire), trois autres magistrats avaient condamné la firme à me verser 8 000 euros et jugé mon enquête « sérieuse, de bonne foi » et « utile ». Je me pourvois donc en cassation.

Je ne suis pas procédurier. Je ne suis pas assez riche pour vivre tout cela sereinement au niveau financier. Vraiment ça ne m’amuse pas trop et je préférerais occuper le temps passé sur Clearstream à faire autre chose. Mon enquête s’est arrêtée en 2002… Seulement, je suis sûr de la qualité de mon travail et de l’intérêt des informations obtenues.

Et je suis loin d’être seul. Un comité (2) est né pour m’aider et près de 5 000 personnes l’ont rejoint. Nous avons reçu plus de 1 700 lettres, pratiquement toutes étaient accompagnées d’euros. 486 journalistes ont à ce jour envoyé leur carte de presse pour m’appuyer. D’autres - inconnus et célèbres - me supportent différemment, chacun à sa façon. Mon téléphone n’arrête pas de sonner, je reçois des mails et des marques de soutien extraordinaires. Pour eux, autant que pour moi, je ne peux pas accepter cette fausse proposition. Je dois reconnaître que mes adversaires ont réussi un tour de force : faire passer des propos tenus par d’autres comme étant les miens. Exemple : je n’ai jamais dit ni pensé que Clearstream était « la plus grande lessiveuse d’argent sale du monde ». Je maintiens que cette chambre de compensation internationale a accepté que des milliers de clients ouvrent des comptes dans des paradis fiscaux. Mes listes indiscutées et indiscutables le prouvent. C’est important dans cette période de crise financière où le Luxembourg commence à être montré du doigt.

Dans son communiqué Clearstream « rappelle à cet égard qu’elle n’a jamais été animée par une quelconque volonté de s’acharner contre M. Denis Robert ». Qui dépose les plaintes ? Qui m’envoie des huissiers dès que je m’exprime à ce sujet ?

Clearstream « propose à M. Robert de ne pas exécuter, à compter de ce jour, les décisions de justices rendues à son encontre et de ne pas poursuivre les instances en diffamation encore en cours pour autant que M. Robert accepte également de mettre un terme à toutes ces procédures ». C’est la proposition. D’ailleurs elle n’est faite qu’à moi : pas à Canal +, pas aux éditions des Arènes. C’est vrai que je n’ai pas d’argent, de temps, d’envie. Mais…

Franchement, est-ce que je peux signer, là, sous ce dernier paragraphe du communiqué-publicité payante de Clearsream qui dit : « il revient donc à M. Denis Robert, victime de son propre acharnement à diffamer sans relâche Clearstream depuis sept ans, de mettre un terme ou pas aux contentieux en diffamation dont il se plaint et de se décharger ainsi du fardeau procédural qu’il dénonce tout en en étant à l’origine » ? Non.

En alertant la presse à grands coups de communiqué et en achetant cette grande (et chère) publicité dans le Monde, dont on peut s’interroger sur la légalité, Clearstream visait deux objectifs : passer pour grande et généreuse, puis me ridiculiser.

Vu la volée de bois vert - il n’est qu’à lire les blogs et autres réactions sur le Net -, les messages de soutien et les chèques qui arrivent au comité, je peux, sans risquer de me tromper, annoncer que leur coup est raté. Cette « arrogance » en cette période de crise financière me laisse perplexe et n’entame en rien ma détermination. Au contraire.

Thoreau disait qu’un homme seul et déterminé est plus fort qu’un gouvernement. Je suis de moins en moins seul, de plus en plus déterminé. Et ils ne sont qu’une multinationale dont le siège est à Luxembourg.

(1) Jeffrey Tessler, ex dirigeant de la Bank of New York est depuis 2004 le PDG de Clearstream.

(2) http://lesoutien.blogspot.com

http://www.liberation.fr/medias/010...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Pourquoi je décline la proposition de Clearstream…
30 octobre 2008 - 11h02

Ben dites, ça chauffe du côté de Clearstream. Il est évident que ça pue. Et si en plus NS se met à faire sauter les "paradis fiscaux" dont Luxembourg, ça veut dire que la boîte de Pandor n’est pas loin d’être ouverte avec toute la puanteur qui va s’en dégager.

Il est impossible de croire que Clearstream est au dessus de tout soupçon, surtout aujourd’hui avec les tas d’exemples qui nous tombent sur la tronche comme une invasion de criquets (affaire Caisse d’Epargne, Sté Générale, etc, et toutes les banques du monde...).

Que Denis Robert tienne bon, parce que c’est lui qui a raison depuis le début, mais ça, nous les citoyens de base, nous n’en doutions pas un instant. Denis Robert avait en fait un bon temps d’avance sur ce qui se produit aujourd’hui dans la finance. Merci à lui pour son travail sérieux d’investigation. Trop fort le gars.



Pourquoi je décline la proposition de Clearstream…
30 octobre 2008 - 11h04 - Posté par oeil de bison

Bravo Denis , vous un Homme debout et vous le rester c’est si rare

de nos jours ,et mille fois merci pour cette leçon d’intègrité qui

redonne espoir aux millions de sans voix







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite
France : menace claire de coup d’État militaire imminent
lundi 26 avril
de Roberto Ferrario
Ainsi se termine la déclaration d’un groupe des militaires des Force des Armées françaises : “Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national. On le voit, il n’est plus temps de (...)
Lire la suite