Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

LO et la LCR se félicitent d’avoir su créer "un microclimat"

de : Caroline Monnot
lundi 7 juin 2004 - 20h15 - Signaler aux modérateurs

LE MONDE

Arlette Laguiller et Olivier Besancenot ont réuni 4 000 personnes au Zénith, à Paris, le 6 juin.

C’était le grand meeting des listes communes Ligue communiste révolutionnaire - Lutte ouvrière pour les élections européennes. Dimanche 6 juin, les deux formations d’extrême gauche ont rempli la salle parisienne du Zénith, non sans un certain soulagement. "Ce sera pour nous un test. On verra si on arrive à créer un microclimat, à aller à l’encontre de l’apathie ambiante", avait averti Olivier Besancenot, tête de liste LCR-LO en Ile-de-France. Au final, les 4 000 places ont été occupées, rassérénant les deux organisations sur leur capacité de mobilisation. "Dans les conditions de cette campagne, où pour tout le monde les réunions publiques sont clairsemées, c’est pas mal", confiait ainsi François Sabado, membre du bureau politique de la LCR.

Depuis les régionales, la LCR et LO ne sont, en effet, plus sûres de rien. Et redoublent de prudence. Chants de lutte, marée de drapeaux rouges, slogans rythmés du pied, les militants dans la salle se dopent le moral, à une semaine du scrutin. Devant l’assistance, sous une large banderole "Pour l’Europe unie des travailleurs, sans frontières entre les peuples", Arlette Laguiller, porte-parole de LO, a fustigé le nouveau mode de scrutin prévu pour ces élections. "Un système débile", a-t-elle lâché, où "la représentation proportionnelle est falsifiée" et où "les huit circonscriptions n’ont rien à voir avec rien".

"RUPTURE"

"L’intention est surtout de garantir une représentation aux grands partis qui se partagent le pouvoir", a-t-elle dénoncé. " Le seul vote utile, a-t-elle poursuivi, c’est de rejeter les représentants politiques des classes possédantes, qu’ils se réclament ouvertement du grand patronat" - désignant ainsi "les partis qui défendent le gouvernement Chirac-Raffarin" - ou qu’ils "prétendent agir pour les classes populaires" - allusion au Parti socialiste, dont elle avait, quelques instants auparavant, estimé qu’il est "juste un peu moins cynique, mais plus hypocrite" que la droite.

Plaidant à nouveau pour une "rupture politique à gauche", Olivier Besancenot a également longuement insisté sur la nécessité "d’une rupture en Europe". "Une autre Europe est possible aussi bien contre l’Europe libérale que contre tous les souverainismes", a-t-il souligné, en réclamant " des critères de convergence démocratiques et sociaux". "Pourquoi est-on capable de faire quelque chose quand il s’agit de monnaie unique et pas quand les droits sociaux élémentaires sont concernés ?", s’est-il encore interrogé.

Tour à tour, les deux figures de LO et de la LCR sont revenues sur les manifestations de la veille "pour la défense de la Sécurité sociale". A cette occasion, Mme Laguiller s’en est prise aux directions syndicales. "Il faut mettre les Bernard Thibaut, les François Chérèque, les Jean-Claude Mailly au pied du mur", a-t-elle déclaré. "En quelques jours de grève générale, on a souvent obtenu beaucoup plus que sous vingt ans de gouvernement de gauche", a, pour sa part, ajouté M. Besancenot.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite
France : menace claire de coup d’État militaire imminent
lundi 26 avril
de Roberto Ferrario
Ainsi se termine la déclaration d’un groupe des militaires des Force des Armées françaises : “Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national. On le voit, il n’est plus temps de (...)
Lire la suite