Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Une autre Europe est possible... une autre gauche aussi !, une tribune d’Olivier Besancenot

de : POLITIS
vendredi 4 juin 2004 - 14h21 - Signaler aux modérateurs

Pour le porte-parole de la LCR, une orientation anticapitaliste et la voie sociale-libérale du PS sont incompatibles. L’heure n’est plus au « vote utile ».

En mai et juin 2003, il y a eu, à trois reprises, plus d’un million et demi de manifestants ! Des travailleurs qui, comme moi, pendant plus d’un mois, pour sauvegarder un système de retraites décent, se sont chèrement payé la droite en journées de grève. Aux régionales, à coup de bulletins de votes, ils ont remis ça.

Pourtant, si les mobilisations lui imposent des reculs, ce gouvernement, arrogant, continue sur sa lancée. Dans cette curieuse démocratie à la sauce UMP, si ce n’est pas la rue qui gouverne, ce ne sont pas non plus les urnes. C’est toujours le Medef.

Chirac, Raffarin et Sarkozy tapent sur tout ce qui n’est pas encore coté en bourse : les services publics, la protection sociale, les retraites, le droit du travail, la recherche, la culture, l’éducation.

Aux régionales, la gauche traditionnelle a bénéficié de la gifle infligée à la droite. Victime du « vote utile », du traumatisme du 21 avril et de la réforme antidémocratique du mode de scrutin, la gauche révolutionnaire ne réalise pas la percée espérée, même si elle consolide et stabilise son électorat avec près de 5 % des suffrages, soit un million d’électeurs. Nous n’avons pas boudé notre plaisir en participant à ce mouvement de résistance croissant, aussi bien dans les urnes que dans les luttes. Chez ceux qui ont cru voter « utile », personne ne semble enthousiaste à l’idée de voir Raffarin III, désormais illégitime, être remplacé par la Gauche plurielle II. C’est pourtant là toute l’ambition du PS. Et si le PCF a, le temps de la campagne, rougi son programme, sa direction reste tiraillée entre repli sectaire vers le passé et fuite en avant vers la social-démocratie.

Pourtant, il existe une autre voie, anticapitaliste et unitaire.

La crise sociale et politique s’approfondit. On a maintenant affaire à un scrutin à trois tours : deux tours électoraux et un troisième tour social, nourri de revendications sociales et de frustrations électorales. Les mobilisations du printemps dernier constituaient bien le troisième tour social de l’élection présidentielle de 2002. Avec la bataille qui s’annonce sur la Sécurité sociale, il s’agit cette fois de remporter le troisième tour social des régionales, en battant Raffarin et sa politique, une bonne fois pour toutes.

Notre système de protection sociale est en danger. Le « plan hôpital 2007 » prévoit de libéraliser la santé publique. Le « panier de soins » l’oriente vers un système à l’américaine : les plus pauvres bénéficieront d’une couverture humanitaire, les plus fortunés d’une assurance privée. Pour nous, la santé n’a pas de prix. N’importe qui doit pouvoir avoir accès gratuitement aux soins. Agité par la droite patronale et la gauche libérale, le déficit de la Sécu sert d’épouvantail, alors qu’il est principalement dû aux mauvais payeurs : le patronat et l’État. S’il n’y avait pas 2,5 millions de chômeurs en France, personne ne parlerait du trou de la Sécu : il y aurait autant de cotisants en plus ! Chaque année, 19 milliards d’euros sont offerts au patronat sous forme d’exonérations de cotisations. Plus que le trou de la Sécu ! Plus que la somme nécessaire pour créer les 120 000 emplois que réclament d’urgence les syndicats dans la Santé !

Défense de la Sécu, sauvegarde du statut public d’EDF, soutien aux salariés contre les licenciements : toute la gauche sociale et politique devrait se rassembler pour résister dès maintenant. Mais déjà, la direction du PS craint d’être victime de son succès et nous demande d’attendre patiemment 2007.

Les élections européennes seront l’occasion de sanctionner une nouvelle fois la droite. Mais, cette fois-ci, en changeant le rapport de force à gauche. Car une autre Europe est possible. Les traités de Maastricht et d’Amsterdam la réduisent à un grand marché économique où les peuples ne peuvent se partager que la misère. Il est nécessaire d’initier une véritable révolution démocratique et sociale en uniformisant, vers le haut, la législation sociale. Des critères de convergences sociales et démocratiques pourraient permettre d’instituer un salaire minimum européen, l’interdiction des licenciements collectifs dans les entreprises bénéficiaires en accordant un droit de veto aux comités européens d’entreprise sur les plans sociaux, un moratoire sur les OGM, le droit à l’avortement partout, des services publics européens, la suppression des paradis fiscaux...

Le projet de Constitution, remis en selle par le nouveau gouvernement (de gauche !) espagnol, est une sorte de super-traité libéral qui nie les droits sociaux fondamentaux. Il entérine cette Europe de la finance que nous combattons les uns et les autres au sein du mouvement altermondialiste. Son préambule annonce la couleur : respect des « lois du marché, de la concurrence ou de la propriété privée ». Inférieure aux législations nationales, la charte des droits fondamentaux ne mange pas de pain. Pas de droit à l’emploi, mais le « droit de rechercher un emploi » ! Pas de droit à la protection sociale mais le « droit d’avoir accès à la protection sociale » ! Pourtant, à gauche, le PS et les Verts défendent ce projet. Un « non de gauche » à cette Constitution implique un refus catégorique de tous replis nationalistes et chauvins. Mais, pour que l’idée même de l’Europe ne soit pas définitivement discréditée, il est urgent de changer d’Europe. Pour cela, les acteurs des mobilisations européennes ou françaises et les organisations de la gauche anticapitaliste doivent s’entendre pour ne pas laisser la gauche de demain à Blair, Schröder, Strauss-Kahn ou Fabius. Pendant cinq ans, Jospin a répété à ses alliés, Verts ou PCF, qu’il n’y aurait pas deux politiques au sein du même gouvernement. Ils ont ainsi dû voter les lois sur les privatisations, accepter l’impuissance des pouvoirs publics au moment des licenciements boursiers chez Michelin, fermer les yeux sur les CRS envoyés sur les chômeurs occupant les ANPE pour la prime de Noël.

Une orientation anticapitaliste, que LO et la LCR ne sont pas les seuls à incarner, et une orientation sociale-libérale ne peuvent pas coexister au sein d’un même gouvernement ni d’un même exécutif, qu’il soit régional, national ou européen. Voilà le débat politique qui continue à tarauder légitimement les électeurs de gauche.

L’heure à gauche n’est plus au vote prétendument « utile ». Elle est à dire ce que l’on pense vraiment, ce que l’on veut pour qu’un autre monde soit possible.

(*) Olivier Besancenot est porte-parole de la LCR. Il conduit la liste LCR-LO en Île-de-France aux européennes.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite