Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Première vidéo, témoignages accablants : le scandale d’Abou Ghraib s’amplifie

de : WASHINGTON
dimanche 23 mai 2004 - 02h22 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Le scandale d’Abou Ghraib s’est amplifié vendredi avec la diffusion d’une première vidéo et de nouvelles photos, ainsi que des témoignages sur des tortures infligées par des militaires américains à des détenus irakiens pour leur soutirer des informations.

Des détenus libérés vendredi de la sinistre prison d’Abou Ghraib sont arrivés en bus à la base américaine d’Amariyah, dans la banlieue ouest de Bagdad, leurs affaires à la main et l’amertume au visage.

"Ils ont maltraité tout le monde. Parfois, ils mettaient les détenus sur le sol et posaient leurs chaussures sur leur tête", indique Abdelwadoud Ahmed, un professeur d’éducation physique de l’université de Tikrit, au nord de Bagdad.

Ces informations accablantes, qui tombent au compte-gouttes depuis le 28 avril, contribuent à l’embarras croissant de l’administration Bush, de plus en plus montrée du doigt pour les techniques d’interrogatoire appliquées en Irak.

La question des responsabilités est plus brûlante que jamais. Sept soldats de la police militaire sont inculpés. L’un d’eux a été condamné mercredi en cour martiale. Mais il n’a pas encore été établi s’ils agissaient sous les encouragements, les conseils ou les ordres de leur hiérarchie.

La vidéo, diffusée en exclusivité sur le site internet du Washington Post, s’ajoute à une série de nouvelles photos et de témoignages de treize détenus irakiens que publie vendredi le quotidien.

Ce sont les nouveaux témoignages qui fournissent "l’image la plus détaillée à ce stade de ce qui s’est passé dans le quartier des cellules" d’Abou Ghraib, écrit le Post.

Et les détails en question sont des plus scabreux. La vidéo, de 50 secondes, ouvre sur un militaire malmenant un prisonnier. Il le plaque sans ménagement contre un mur. Un des soldats, moustachu, coiffé d’un bonnet noir, les mains gantés, le gifle.

L’homme, déséquilibré par le choc, met un genou à terre. Il est ensuite contraint de se dévêtir entièrement. Le soldat moustachu prend ensuite les bras d’un autre détenu, étendu sur le sol, pour le traîner dans un coin. Il oblige ensuite un troisième détenu, nu et la tête recouverte d’un sac sombre, à s’accroupir. L’image s’arrête.

Le Post — qui a choisi de mettre en Une la photo d’un détenu en combinaison orange, accroupi, crâne rasé, les mains liées dans le dos et le regard terrifié par un chien noir en laisse, montrant ses crocs — estime que ces nouvelles images "montrent une variété de techniques violentes encore jamais vues" par le grand public.

Le quotidien précise que ces images sont "extraites d’une collection de films numériques vidéos" que le journal s’est procurés, mais sans indiquer dans quelles conditions.

Les témoignages des 13 détenus irakiens, figurant dans des documents établis par les enquêteurs de l’armée américaine, cités par le Post, sont encore plus choquants. Ils affirment avoir été victimes d’attouchements de la part de femmes soldats, forcés à manger des aliments récupérés dans les toilettes.

Ces 65 pages de témoignages relatent les plaintes des détenus affirmant avoir été chevauchés comme des animaux par des gardes.

Plus grave pour ces musulmans : ils affirment avoir été contraints d’insulter leur religion, manger du porc et boire de l’alcool, des pratiques formellement interdites dans l’islam.

"Parce qu’ils ont commencé à frapper ma jambe cassée, j’ai insulté ma religion. Ils m’ont ordonné de remercier Jésus d’être vivant", a raconté l’un des détenus.

"Ils nous obligeaient à marcher sur nos mains et nos genoux comme des chiens", s’est rappelé un autre, Hiadar Sabar Abed Miktoub al-Aboudi, matricule numéro 13077. "Et nous devions aboyer comme un chien, et si nous ne le faisions pas, ils se mettaient à nous battre avec force et sans pitié au visage et au torse", ajoute-t-il.

D’autres ont expliqué qu’ils étaient restés nus pendant plusieurs jours de suite, certains contraints de porter des sous-vêtements féminins. L’un d’eux a affirmé avoir vu un traducteur de l’armée américaine ayant des relations sexuelles avec un adolescent qui hurlait de douleur. Un détenu a raconté comment des soldats sodomisaient un de ses compagnons d’infortune avec un tube néon.(AP)


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Première vidéo, témoignages accablants : le scandale d’Abou Ghraib s’amplifie
29 mai 2004 - 00h13

Pourquoi tant de barbarie face a un peuple qui a deja tant souffert ?!







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite