Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Appel pour la mobilisation anti-G8 en juillet 2008

de : sampal
lundi 3 mars 2008 - 23h42 - Signaler aux modérateurs

Appel pour la mobilisation anti-G8 en juillet 2008

En juillet 2008, les chefs des États qui monopolisent les deux tiers des richesses de la terre vont se rassembler au lac Toya à Hokkaido, au Japon. Bien que le Groupe des Huit n’ait aucune légitimité pour décider des affaires planétaires, ils se sont auto-proclamés dirigeants du monde. Ainsi le G8 a été le fer de lance de la mondialisation néo-libérale, alors que, dans un même temps, il provoquait l’accroissement de la pauvreté, de la violence, de la haine, de la ségrégation, et la destruction de l’environnement.

Au cours des années 1970, alors que le capitalisme mondial traversait une phase critique, le G8 a été créé pour établir un consensus parmi les États-nations impérialistes. Depuis, ce groupe est devenu la pierre angulaire de la mondialisation néo-libérale à laquelle nous sommes maintenant confrontés. Le "consensus" ne signifie rien d’autre que la nécessité de trouver les moyens les plus adaptés pour faire avancer la financiarisation mondiale, la privatisation, la commercialisation et la militarisation, tout en prétextant que ces processus sont pour le bien-être de tous.

Par le passé, le G8 a exprimé ses inquiétudes face aux violations des droits de l’homme et à la pauvreté. La Chancelière allemande, Angela Merkel, a souligné la nécessité d’une mondialisation à visage humain. Mais qui, justement, se livre à des violations des droits de l’homme sous prétexte de "lutte contre le terrorisme" ? Qui ruine l’éducation publique aux quatre coins du monde ? Qui privatise pratiquement toutes les ressources que possède encore l’humanité : la terre, l’eau et la nourriture, et profite de la pauvreté mondiale sans cesse grandissante ?

Qui produit et exporte plus de 90 % de l’armement mondial ? En 2007, au sommet de Heiligendamm, un des thèmes principaux était la pauvreté en Afrique, mais ce qui à été proposé pour y remédier, de la manière la plus choquante qui soit, c’est la déréglementation des investissements en Afrique. Le G8 n’a eu de cesse de nous prouver, par son comportement, que même les droits de l’homme et la pauvreté ne sont qu’une occasion de plus pour le capitalisme de se livrer à des expropriations en tout genre.

Au Sommet du lac Toya en 2008, le thème principal sera les problèmes environnementaux. Quelle tromperie ! C’est le G8 qui détruit les ressources naturelles du monde (sans hésiter à recourir aux armes), et qui émet plus de 40 % du dioxyde de carbone à l’échelle mondiale, provoquant ainsi les changements climatiques. Shinzo Abe, premier ministre du Japon, qui accueille le sommet, a inventé un slogan creux : "Invitation aux merveilleuses étoiles". Il propose en substance d’exporter des usines fabriquant de l’énergie nucléaire dans les pays en voie de développement : rien qui aille à l’encontre des intérêts capitalistes, rien qui oeuvre pour un véritable développement durable.

Nous allons rompre le silence. Nous n’avons pas l’intention de faire signer une pétition pour améliorer le G8 à travers des pourparlers. Par une action directe, nous allons demander l’annulation du sommet du lac Toya et le démembrement du G8.

Nous allons également exiger la liquidation immédiate de l’administration Abe au Japon, seul participant au G8 parmi les États asiatiques. Cette administration est en passe de faire pression pour faire adopter des réformes néo-libérales et pour un renforcement de la sécurité au sein de l’État japonais, tout en persistant à envoyer des troupes en Irak, ne faisant par là que suivre bêtement la stratégie américaine qui consiste à vouloir imposer son hégémonie militaire au monde entier.

Parallèlement son objectif principal est de modifier la Constitution japonaise afin de donner leur pleine expression aux velléités impérialistes déjà anciennes du Japon. Ainsi, contrecarrer les ambitions de l’administration Abe n’est plus seulement un souci concernant le seul Japon, mais une nécessité absolue pour la lutte contre l’expansion néo-libérale et la militarisation de la région asiatique toute entière. Notre objectif d’annuler le G8 est inséparable de ces tâches régionales.

Nous faisons appel à vous tous qui luttez dans différentes parties du monde, et vous demandons de vous joindre à No ! G8 Japon en juillet 2008 au lac Toya à Hokkaido. Nous considérons que ce projet est une poursuite des luttes planétaires anti-G8, surtout celles qui sont coordonnées par le réseau Dissent ! Nous cherchons à lui ajouter une nouvelle phase en Extrême Orient.

Organisons ensemble un réseau mondial aussi vaste que possible et offrons le spectacle d’une lutte incroyablement diversifiée, riche et puissante. Par ce moyen, faisons savoir au G8 qu’un monde totalement différent de celui que régissent les principes capitalistes, un monde basé sur les principes de l’autonomie, de la solidarité et des décisions prises par la base, est possible.

http://a.sanpal.co.jp/no-g8/


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite