Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La rage de faire main basse sur les terres palestiniennes

de : Amira Hass
lundi 10 décembre 2007 - 18h07 - Signaler aux modérateurs

de Amira Hass

Le tableau n’a rien de bucolique : les deux chefs de conseils villageois sont là, devant le dépôt d’immondices de l’un des villages, Beit Liqia, et énumèrent toutes les menaces environnementales. Les maisons du village sont à deux cents mètres. Il y a des gens qui brûlent les déchets (essentiellement pour récupérer le métal des vieux câbles ou le fer des pneus) et alors, s’élève une fumée noire qui parvient aux fenêtres des maisons surpeuplées du village.

Tout autour de la décharge, des plantations d’oliviers. Plus personne n’y cueille encore les olives. Sur la décharge du village de Beit Anan, on brûle les immondices. Il est vrai qu’elle est relativement éloignée des maisons du village, mais située elle aussi au milieu des oliviers et en bordure de la route étroite. La fumée et l’odeur de plastique brûlé et de déchets organiques accompagnent ceux qui parcourent cette route.

On ne peut accuser les deux chefs des conseils - Hassan Mafarjah de Beit Liqia et Naji Jamhour de Beit Anan - de ne pas être conscient de l’importance de la préservation de l’environnement. Ils ont suivi des formations, ils ont étudié le fonctionnement de décharges d’avant-garde / perfectionnées au Japon, ils savent tout sur le tri des ordures et ils savent ce qui arrive aux eaux souterraines.

Ils avaient un rêve : ouvrir un site convenablement aménagé et éloigné des zones bâties, qui aurait servi à sept villages de la région et aurait permis une meilleure protection de l’environnement. Mais l’Administration civile [israélienne] a barré la route qu’ils avaient tracée jusqu’au site et confisqué le camion. C’est un territoire C, leur a-t-on dit. Or l’Administration civile est le Seigneur en territoire C (sous complet contrôle israélien) et plus de 95% des terres de ces villages proches de la Ligne Verte sont incluses dans ledit territoire C.

Le territoire C (60% de la Cisjordanie, selon ce qui a été fixé dans les années Oslo) est exactement le territoire qu’Israël lorgne avec l’espoir d’en annexer un bon morceau dans le cadre d’un « accord définitif ». Un développement palestinien de ce territoire menacerait ses chances d’être judaïsé. C’est pourquoi Israël n’autorise pas les Palestiniens à bâtir sur leurs propres terres, à élargir le plan directeur (c’est comme ça que Beit Liqia a des airs de camp de réfugiés) ni à relier des villages au réseau de distribution de l’eau.

Pendant environ quatre ans, les Palestiniens ont mené d’épuisantes négociations avec l’armée et l’Administration civile, sur l’établissement d’une décharge principale et très perfectionnée, sous financement allemand, dans le district de Ramallah. Les autorités militaires et l’Administration civile ont finalement été d’accord pour qu’elle soit établie en territoire C non bâti et non pas juste au milieu des villages en territoire B (sous contrôle administratif palestinien mais contrôle sécuritaire israélien). Cette décharge perfectionnée ne s’ouvrira pas avant 2010, peut-être même 2011.

Que se passera-t-il d’ici là ? Dans le district de Ramallah, d’une superficie de 960 km², il y a environ 85 décharges, toutes du même acabit : autorisées mais irrespectueuses de l’environnement. Avant septembre 2000, il y avait 45 décharges locales. Leur nombre a quasiment doublé du fait de la multiplication des checkpoints et des routes barrées.

Aller jusqu’au site de Ramallah, plein à ras bord, ou jusqu’à la décharge d’Al-Azariya à l’est de Jérusalem, ce serait un suicide financier pour les conseils locaux palestiniens. Ils n’ont pour ainsi dire aucun revenu (à cause de l’interdiction de bâtir en territoire C et du manque de rentrées liées aux taxes, du fait de l’accumulation des dettes des habitants qui tardent essentiellement à payer les factures d’eau, à cause de l’appauvrissement général dû à la politique de bouclage).

Aujourd’hui, le conseil ne peut financer le trajet d’un camion à ordures sur une distance supérieure à 10 km, explique Hassan Mafarjah. Outre que, dans toutes les directions, il y a au moins cinq barrages militaires qui garantissent que le chauffeur du camion ne pourra pas effectuer plus d’un trajet le même jour. Il apparaît donc que la rage de faire main basse sur les terres palestiniennes l’emporte sur la préservation de la qualité de l’environnement.

http://www.info-palestine.net/artic...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite