Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Malika Zediri, communiste et militante associative, veut "être l’élue des pauvres"

de : Amélie Baubeau
mardi 6 avril 2004 - 03h14 - Signaler aux modérateurs

"Ma première association, je l’ai créée à 12 ans. Elle s’appelait "Joie de vivre" : on faisait du porte-à-porte pour acheter de la nourriture aux chats de la cité." Trente et un ans plus tard, Malika Zediri fait son entrée au conseil régional d’Ile-de-France dans la majorité de gauche. OAS_AD(’Middle’) ; Au premier tour, elle figurait, dans le Val-de-Marne, sur la liste de Marie-George Buffet, constituée de communistes et de militants associatifs. Malika Zediri est justement les deux. Au second tour, après de difficiles tractations pour former la liste d’union, elle a été "repêchée" dans l’Essonne, grâce à l’insistance de Mme Buffet.

"Mon engagement s’enracine dans ce que je suis", explique-t-elle. De père algérien arrivé en France "je ne sais pas quand exactement, en 1955, je crois" et de mère française, Malika est l’aînée d’une famille nombreuse. "J’ai toujours entendu mon père se faire tutoyer. On a accédé aux HLM, et j’ai alors découvert, à 8 ans, que de l’eau coulait du robinet. J’ai quitté l’école tôt, après un BEP sanitaire et social - option social", précise-t-elle. Petits boulots, galères... et engagement au PCF. Pas par idéologie, mais parce que "ce sont eux qui m’ont aidée, les "cocos" du coin".

"Dans le parti, j’ai mis du temps à trouver mes marques, reconnaît-elle. Je ne parlais pas comme eux, je n’avais pas les mêmes références culturelles : "congrès", "ligne", ça ne voulait rien dire, pour moi. Mais c’était l’endroit où on défendait la classe ouvrière. Je suis communiste parce que je ne trouve pas normal que des gens dorment dehors."

Repérée au début des années 1980 par Marcel Trigon, qui était alors le maire (PCF) d’Arcueil, elle devient conseillère municipale, puis adjointe aux affaires sociales. Parallèlement, en 1987, elle est cofondatrice d’APEIS, un mouvement de chômeurs. Continuité logique : "Il s’agissait de se rassembler pour faire valoir les droits auxquels ils pouvaient prétendre. A l’époque, 200 000 chômeurs ne touchaient pas l’aide qui leur était due, par manque d’information."

Presque vingt ans plus tard, Malika Zediri n’a pas lâché l’APEIS et le mouvement associatif. Dernière mobilisation en date : le soutien à l’action en justice menée par des chômeurs "recalculés". Elle est toujours au PCF, siège même au conseil national, mais ne mâche pas ses mots. La direction du parti est "coupée des réalités", elle ne porte plus "la lutte contre les inégalités et la pauvreté", estimait-elle au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle de 2002, en cosignant avec Patrick Braouezec, le maire communiste de Saint-Denis, un appel intitulé "Il doit se passer quelque chose au PC".

Franc-Parler

Son avis n’a guère changé : "Le parti s’est éloigné des couches très populaires, et il est passé à côté de la deuxième génération d’immigrés. On nous a utilisés, mais on ne nous a pas entendus, on n’a pas eu de place", assène-t-elle, de sa voix grave, un peu rauque.

Armée d’un tel franc-parler, cette mère de trois enfants pourrait faire grincer des dents au conseil régional. Mais elle est habituée à "ne pas se faire que des amis" et ne recule pas devant les conflits. D’autant qu’elle est impatiente de faire bouger les choses. "J’arrive avec cette expérience, je veux imprégner le conseil des urgences que j’ai pu voir. Je veux avancer sur des questions concrètes : la gratuité des transports pour les chômeurs, les logements sociaux, notamment pour les mères célibataires... Je veux m’investir sur les questions sociales." Celle qui se verrait bien présider la commission des affaires sociales sait pourquoi elle est là : "Etre l’élue des pauvres et des plus pauvres, pas à leur place, mais avec eux."

Amélie Baubeau

Le Monde

Le site de l’APEIS : http://www.apeis.org/


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite