Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

La droite en miettes

de : Bertrand Le Gendre
dimanche 28 mars 2004 - 23h47 - Signaler aux modérateurs

Tout est à refaire à droite : se ressouder, trouver un cap, combattre le Front national, choisir un candidat à la prochaine présidentielle. La droite n’a pas seulement perdu les élections régionales ; c’est toute la stratégie imaginée au lendemain de la reconduction à 82 % de Jacques Chirac qui est en miettes.

Cette déroute prévisible depuis le premier tour impose à la droite une cohabitation avec des exécutifs régionaux massivement dominés par la gauche. Cette cohabitation d’un nouveau genre s’annonce d’autant plus périlleuse pour la droite qu’elle sort morcelée de ces deux tours. Même si François Bayrou a perdu son pari en Aquitaine et si Anne-Marie Camparini doit céder la place en Rhône-Alpes, l’UDF a marqué des points à peu près partout. Le problème c’est qu’elle en a marqués aussi contre son camp.

Le vieux rêve de Jacques Chirac et de ses proches de fédérer la droite parlementaire, à l’image de l’Allemagne, du Royaume-Uni ou de l’Espagne, ce vieux rêve s’écroule. Les querelles de personnes et le refus identitaire de l’UDF de se dissoudre dans la Chiraquie ont joué leur rôle. Mais l’ambition à vif de François Bayrou n’explique pas tout. Tout se passe comme si les électeurs de droite ne voulaient pas d’un parti unique ni même dominant.

L’UMP, Nicolas Sarkozy en tête, rêvait de réduire le Front national. Elle espérait aussi marginaliser l’UDF dont nombre de dirigeants l’avaient rejoint en 2002. Rien n’y a fait. L’électorat de droite reste structuré selon des lignes de fractures que les historiens connaissent bien : une droite bonapartiste (les héritiers du gaullisme), une droite orléaniste (le centre) et une droite légitimiste, anti-républicaine, dont Jean-Marie Le Pen est aujourd’hui l’héritier.

Ramené à ses frontières naturelles, le parti chiraquien doit en même temps composer avec un électorat qui ne s’est pas diversifié. C’est ce que montre un sondage réalisé après le premier tour pour Le Monde RTL et LCI. Au sein de l’échantillon étudié par TNS Sofres, les plus de 50 ans sont fortement majoritaires parmi les électeurs de l’UMP (60 %). A comparer avec l’électorat de l’UDF (41 % de 50 ans et plus) et de la gauche parlementaire : 41 % également. Plus âgé, l’électorat de l’UMP compte aussi beaucoup de retraités et d’inactifs (57 %) mais peu d’ouvriers et de salariés (19 % au total).

Ces données contrarient l’ambition de l’UMP de devenir un parti entreprenant et populaire. Concurrencé par la percée de l’UDF et l’enracinement du Front national, le parti de Jacques Chirac manque aujourd’hui d’espace. Sociologiquement, c’est la gauche qui prend sa revanche, avec le retour dans son giron des jeunes et de l’électorat salarié.

Le "21 avril à l’envers" dont parle François Fillon, le battu inattendu de dimanche, rappelle à la gauche qu’il y a eu un 21 avril et que l’électorat est plus imprévisible que jamais. Mais il serait suicidaire pour la droite d’attendre un retour de balancier. Elle doit surmonter les divisions qui la minent et dont l’équation se résume à un choix simple : Chirac ou Sarkozy ?

Pour le premier, les résultats de dimanche ont un avant-goût de fin de règne. Comme tous les leaders politiques condamnés par l’âge et menacés par les urnes, il peut choisir de se raidir, de faire comme si de rien n’était. Planera sur les trois ans qui restent avant la présidentielle la perspective d’une nouvelle candidature de Jacques Chirac, la cinquième… Celui-ci peut au contraire choisir de faire passer les intérêts de son camp avant ceux de son clan. Surmontant son aversion et sa rancune à l’égard de Nicolas Sarkozy, se résoudra-t-il à faire appel à lui ? Divisée et battue, la droite ne dispose plus que de cet atout-là. Elle attend que Jacques Chirac joue cette carte ou elle ne comprendra pas.

http://www.lemonde.fr/web/article/0...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite