Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

ROBERT FISK : Blair, un politicien qui a échoué dans tout ce qu’il a jamais entrepris au Moyen-Orient

de : JOELLE
mardi 3 juillet 2007 - 20h51 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 24.9 ko

de Robert Fisk

Je suppose que l’étonnement n’est pas le mot adapté. C’est le mot stupéfaction qui vient à l’esprit. Je ne pouvais tout simplement pas en croire mes oreilles lorsqu’à Beyrouth un appel téléphonique m’a appris que Lord Blair de Kut al-Amara [célèbre défaite britannique contre les forces ottomanes en 1915 - N.d.T] allait créer la "Palestine".

J’ai vérifié la date - non, ce n’était pas un 1er avril - mais je suis accablé par le fait que cet homme incapable et trompeur, ce menteur avéré, cet avocat véreux qui a le sang de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants arabes sur les mains, pouvait réellement devenir "notre" délégué au Moyen-Orient.

"Blair, un mélange unique de cruauté et de malhonnêteté"

Est-ce que ceci peut être vrai ? J’avais toujours endossé le fait que Balfour, Sykes et Picot étaient l’exemple même de l’immense prétention britannique en ce qui concerne le Moyen-Orient. Mais Blair ? Que cet ex-Premier ministre, cet individu qui a enfoncé son pays dans les sables d’Irak, pouvait réellement imaginer avoir un rôle à jouer dans la région - lui dont l’inimaginable délégué, Lord Levy, a fait tant de voyages gardés secrets sans aucun résultat - et allait maintenant se salir ses mains (et, je crains, nos vies) dans la dernière guerre coloniale de la planète, est tout simplement accablant.

Naturellement, il sera en bons termes avec Mahmoud Abbas, essayera de marginaliser le Hamas, parlera sans fin au sujet des « modérés » ; et nous devrons l’écouter pontifier au sujet de la moralité, expliquant comment il est absolument et complètement confiant de faire ce qu’il faut pour apporter la paix au Moyen-Orient (rappelons que c’est le même homme qui a repoussé l’année dernière un cessez-le-feu au Liban afin de partager avec Georges Bush l’espoir ridicule d’une victoire israélienne sur le Hezbollah).

Pas une fois il n’a présenté d’excuses. Pas une fois il n’a déclaré être désolé de ce qu’il a fait en notre nom. Pourtant Lord Blair croit réellement - dans ce qui doit être un acte remarqué d’auto-indulgence pour un homme qui, concernant l’Irak, a cuisiné de fausses évidences sur « les armes de destruction massive » - qu’il peut faire le bien au Moyen-Orient.

Voici donc un homme totalement discrédité dans la région - un politicien qui a, de façon remarquée, échoué dans tout ce qu’il a jamais entrepris au Moyen-Orient - et à présent persuadé d’être la bonne personne pour conduire le Quartet jusqu’à la pièce montée « Palestine ».

Dans la course pour la vente aux enchères - par exemple faire accepter même moins que ce qu’Arafat avait accepté comme reste de la Palestine mandataire - on peut supposer que Blair a ses habitudes. Son mélange unique de cruauté et de malhonnêteté conviendra sans aucun doute aux dictateurs arabes locaux.

Et un soupçon me traverse l’esprit - en supposant toujours que cette histoire incoyable soit vraie - que Blair soit chargé d’aller à Damas et même à Téhéran dans sa chasse pour la « paix », mais en fait pour préparer le terrain à une stratégie américaine de retrait en Irak.

Mais la « Palestine » ?

Les Palestiniens ont tenu des élections - véritables, en béton, du genre réellement démocratique - et le Hamas a gagné. Mais Blair ne sera vraisemblablement pas en mesure de discuter avec le Hamas. Il ne devra parler qu’aux rigolos qui entourent Abbas, se mettre en pourparlers avec une administration décrite de façon si exacte cette semaine par mon vieux collègue Rami Khoury comme « un gouvernement de l’imagination ».

Les Américains évoquent - et ici je cite le porte-parole du département d’état, Sean McCormack - la possibilité d’un délégué qui pourrait travailler « avec les Palestiniens dans le système palestinien » afin de développer des institutions pour « un état bien géré ». Oh oui, je peux voir pourquoi il faudra faire appel à Lord Blair. Il aime les états bien gérés, avec un bon nombre de « lois contre la terreur », plein de sécurité - bien que je suis toujours un peu embarrassé au sujet de ce qu’est censé être « le système palestinien ».

C’était James Wolfensohn qui était à l’origine « notre » délégué de Moyen-Orient, un ancien président de la Banque Mondiale qui a démissionné, totalement frustré, parce qu’il ne pouvait ni reconstruire Gaza ni agir pour un « processus de paix » qui était laminé par chaque nouvelle colonie juive et chaque fusée Qassam tirée vers Israël. Blair pense-t-il pouvoir faire mieux ? Quels mots mielleux allons-nous devoir entendre ?

Je parie qu’il ne mentionnera pas le mur israélien qui exproprie tant de terres palestiniennes. Ce sera une « barrière de sécurité » ou une « clôture » (comme la célèbre « clôture » de Berlin qui a réellement été nommée « barrière de sécurité » par ces généreux flics est-allemands du temps des Vopo).

Il y aura des appels pour la retenue « de tous les côtés », des appels sans fin pour la « modération », mais aucun pour la justice (ce que demande tous les peuples du Moyen-Orient depuis plus d’un siècle).

Et Israël aime Lord Blair. En effet, l’utilisation tordue de la langue par Blair est susceptible de plaire à Ehoud Olmert, dont le gouvernement continue à voler la terre arabe au profit des juifs, et des juifs seulement, pendant qu’il attend de trouver un Palestinien avec qui il pourra « négocier », Mahmoud Abbas ayant maintenant le prestige d’un lapin après que ses forces aient été écrasées dans Gaza.

À quelle « Palestine » Blair parlera-t-il ? À qui a un col et une cravate, naturellement, qui roule pour M. Abbas, et qui exigera toujours plus de « sécurité », des lois plus sévères, moins de démocratie.

[...] Nous avons eu notre dépanneur favori, James Baker - qui a travaillé pour le père de George Bush jusqu’à ce que les Israéliens se soient lassés de lui - et avant cela, nous avons eu toute une panoplie de généraux, de secrétaires des Nations Unies qui ont visité la région, froncé les sourcils et prévenu des conséquences graves à venir si la paix n’était pas bientôt instaurée.

Je me souviens d’un autre individu pompeux comme Blair, un certain Kurt Waldheim, qui - alors qu’il n’était plus le patron de l’ONU - a réellement cru pouvoir être un « délégué » pour la paix au Moyen-Orient, en dépit de sa courte carrière en temps de guerre comme responsable d’un service de renseignements pour le compte du groupe « E » de la Wehrmacht.

Ses visites - particulièrement au défunt roi Hussein - n’ont rien donné, évidemment. Mais la capacité de Waldheim à tirer le rideau sur l’époque de la seconde guerre mondiale lui donne un point en commun avec Blair. Waldheim, immuablement, de façon tranchante, à plusieurs reprises, a refusé de reconnaître - au grand jamais - qu’il avait pu faire n’importe quoi de mal. Cela ne vous rappelle rien ?

Robert Fisk Du même auteur :

Bienvenue la « Palestine »

Les mensonges et les manipulations linguistiques de Blair

23 juin 2007 - The Independent - Vous pouvez consulter cet article à : http://news.independent.co.uk:80/fi... [Traduction : AIO - Info-palestine.net]


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite