Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

LES MOTS CAPTIFS

de : Michel GROS
mardi 29 mai 2007 - 08h38 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 29.5 ko

Préface à un dictionnaire de la "Rénova(c)tion socialiste".

de Michel GROS

Dans le carquois sémantique des bavards de la politique politicienne, toutes tendances confondues, des mots en guise de flèches tentent de cibler une réalité qui leur échappe. Au coeur de cette réalité, qu’aucune de ces flèches ne peut atteindre, réside le centre noir de l’économie du Monde, le monde de l’économie marchande.

Trou noir de la conscience contemporaine où s’absente désormais toute pensée qui s’exposerait à en définir le fond.

Seules, quelques prothèses cosmétiques viennent maquiller, dans ce temps de l’apparence généralisée, le monde de l’économie spectaculaire. Pensées parcellaires réduites à une esthétique de la superficialité, gestions misérables de la misère, viennent "botoxiser" les rides du vieux monde et se lobotomiser définitivement elles-mêmes.

De leurs mots captifs, il convient dans l’urgence d’offrir le dictionnaire propre à produire des situations nouvelles où théories et pratiques se confondent dans la construction d’un monde vivable.

Laissons, si vous le voulez bien, les phrases creusent des potentats attitrés de l’idéologie dominante, pour suivre mot à mot celles qui revendiquent à corps et à cris le privilège de la contestation.

Laissons aussi, pour l’heure, les slogans qui revendiquent une radicalité de convenance cryptique où se maintiennent de dérisoires enjeux « groupusculaires ».

Oublions, voulez-vous, les « Lacombe Lucien », qui d’Attali à Kouchner préfèrent porter leur servitude, là où le pouvoir se trouve comme tenant lieu d’autopromotions illusoires, dans les ors d’une République mourante.

Attachons-nous au verbiage des penseurs patentés du Parti auquel, pour un temps d’atavisme, nous appartenons encore : le Parti (socialiste) qui ne tient consistance qu’à se croire la machine électorale propre à soulever les montagnes des opinions endormies.

Une nouvelle phraséologie, portée par une « nouvelle génération » déjà épuisée par de nombreux mandats cumulés, vient embrouiller plus encore le message où le Parti socialiste a formalisé les conditions de son échec.

Julien Dray, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon ... Royal attelage du char des ambitions préparées de longue date, rallié à l’entreprise de démolition de la continuité historique du socialisme. Tribuns vieillissants de l’illusion des discours à deux balles. Nouveaux notables de la banalisation des concepts.

Qu’entendent-ils nous faire admettre lorsqu’ils osent parler de rénovation, de démocratisation des conduites, de renouveau générationnel, de « donnant-donnant », de « décomplexification », de jurys citoyens, de mondialisation, ... ?

D’où partent ces emphases, quel est leur socle conceptuel, organisationnel, programmatique ?

Ont-ils été à même, dans leurs propres courants, de promouvoir autre chose que des effets d’annonce ?

Sont-ils, comme nous le pratiquons à "Rénova(c)tion socialiste", dans l’exigence d’une réduction absolue de l’écart entre la théorie et la pratique, dans « la justice » des mots et dans la vigilance qu’ils nous imposent ?

Seront-ils, chers camarades, la nouvelle chefferie de notre instinct grégaire où s’épuisent petit à petit nos convictions socialistes ?


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
LES MOTS CAPTIFS
29 mai 2007 - 09h47

Excellent article Michel.

Transposable au PCF en plus, avec quelques légères adaptations...

LA Louve



LES MOTS CAPTIFS
29 mai 2007 - 11h17 - Posté par

Transposable au PCF en plus, avec quelques légères adaptations...

LA Louve

Il me semble qu’il y a des législatives, et ce n’est pas le moment de faire son mea-culpa en ce moment. Il faut gagner la partie, pour empêcher le pire de s’abattre sur les français qui ne veulent pas payer encore de nouveaux impôts, pendant que les riches vont être allégés de la corvée.

Michel Gros, comme la Louve, c’est vraiment pas le moment ! Merci. GS


LES MOTS CAPTIFS
29 mai 2007 - 12h25 - Posté par

Ouai, ok, c’est jamais le moment ..

Parce qu’en 2008 municipales, cantonales etc et j’en passe
En 2009 les européennes

Et ho, ça va là, vous allez nous la faire combie n de fois ? Discuter ça empêche de se battre ? J’étais pas au courant


LES MOTS CAPTIFS
29 mai 2007 - 19h27 - Posté par

Il y a un congrés extraordinnaire en novembre décembre,est-ce qu’attendre deux semaines quelque chose ?de toute façon la discussion et la réflexion sont engagées et l’une n’empêche pas l’autre.

Jean Claude des Landes


LES MOTS CAPTIFS
30 mai 2007 - 11h31 - Posté par

OK avec toi . on a encore 3 semaines a tenir . Pensons a ceux qui vont bouffer du SARKOZY pendant 5 ans alors si on peut encore agir pour que la pâtée soit la moins amère possible alors utilisons notre énergie pour que ces 3 semaines soient dans la constrution POSSITIVE
et puis après on verra...
Martine Renault






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite