Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Le PCF menacé de perdre son dernier député dans son bastion du Val-de-Marne

de : Ivry-sur-Seine
samedi 26 mai 2007 - 22h30 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Le PCF, laminé au premier tour de la présidentielle dans son bastion historique du Val-de-Marne, y est menacé de perdre son dernier représentant à l’Assemblée, élu dans la 10e circonscription, où son candidat doit faire face à une alliance MRC-PS.

"Cet accord, c’est une volonté de prendre la circonscription", dénonce Pierre Gosnat, maire d’Ivry-sur-Seine, investi pour conserver au PCF ce fief communiste, où Ségolène Royal a obtenu 62,41% des voix le 6 mai.

Dans le cadre d’accords nationaux PS-MRC, la circonscription, briguée par 16 candidats, a été réservée au MRC. Le maire chevènementiste du Kremlin-Bicêtre, Jean-Luc Laurent, vice-président du conseil régional d’Ile-de-France, s’y présente donc avec le soutien du PS, sa suppléante étant Michèle Moranchel, maire-adjointe (PS) d’Ivry-sur-Seine.

Candidate pour son parti en 2002, celle-ci s’était désistée au second tour en faveur du député PCF sortant, Jean-Claude Lefort, qui ne se représente pas. "Si Jean-Luc Laurent présentait une candidature individuelle, il n’existerait même pas", souligne M. Gosnat, en référence aux 4,34% obtenus par son adversaire en 2002 sous l’étiquette Pôle républicain, tout en affirmant que son "premier objectif est de battre la droite".

"Il n’y a pas de député sortant (en lice), la situation est clairement nouvelle", rétorque M. Laurent pour qui "tous les candidats sont a priori sur un pied d’égalité". Ce proche de Jean-Pierre Chevènement renvoie aussi le PCF, qui a fait "un autre choix" pour la présidentielle, à ses "responsabilités".

Il se défend toutefois de vouloir "tuer" le PCF : "notre combat est à droite".

Vote utile ou non, dans cette circonscription, qui recouvre tout ou partie de trois villes communistes, outre celle du Kremlin-Bicêtre, les électeurs ont placé Ségolène Royal en tête dès le premier tour, avec 35,73% des suffrages. A 6,61%, Marie-George Buffet y pointait en cinquième position, loin des 11,59% obtenus par Robert Hue en 2002.

M. Gosnat ne s’avoue pas pour autant vaincu. D’abord parce que cette "manoeuvre est assez mal vue, y compris par les militants socialistes", dont certains lui ont "apporté leur soutien", dit-il. Il rappelle aussi que "les députés PS auront besoin des voix communistes" pour être réélus.

"On assiste à une guerre des maires. L’enjeu est de savoir lequel des deux sera en tête" le 10 juin, observe le candidat UMP Philippe Bachschmidt, qui "doute" de la présence de M. Gosnat au second tour. Même à Ivry-sur-Seine, où Marie-George Buffet a réalisé son deuxième meilleur score dans le département (8,78%), Ségolène Royal a fait "quatre fois plus", souligne-t-il.

L’érosion du vote communiste au profit du PS a aussi bénéficié à la droite. "Il y a 10 ans, nous étions marginaux. Aujourd’hui, nous sommes une force incontournable", se félicite M. Bachschmidt.

Pour Christian Favier, président (PCF) du conseil général, le Val-de-Marne, terre d’élection de Georges Marchais et un des deux derniers départements à être dirigé par les communistes (avec la Seine-Saint-Denis), a montré, en votant à gauche à la présidentielle, qu’il restait "terre de résistance". "L’échec" de Mme Buffet - 3,05%, derrière Olivier Besancenot (3,51%) - n’y est pas "significatif du rapport de force", assure-t-il.

http://tempsreel.nouvelobs.com/depe...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Le PCF menacé de perdre son dernier député dans son bastion du Val-de-Marne
26 mai 2007 - 23h10

ségo a obtenu 62% au 2ème tour, mais pas de choix, qu’en est-il du 1er tour ????



Le PCF menacé de perdre son dernier député dans son bastion du Val-de-Marne
27 mai 2007 - 10h02 - Posté par

J’ai soutenu MGB , n’étant ni au PCF , ni encore moins stal (il faudrait, à ce sujet ,veiller à renouveler votre vocabulaire avant l’an 3000)...je dirais dc que le rassemblement ne pourra se faire que ds le respect mutuel , ce qui n’a pas l’air évident pr tout le monde ...

Marjo


pour suivre les legislatives du pcf
31 mai 2007 - 12h10




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite