Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE

de : Michel GROS
jeudi 29 mars 2007 - 08h22 - Signaler aux modérateurs
11 commentaires

À son congrès du Mans, le Parti socialiste a entériné, dans la synthèse de ses motions, un rassemblement autour d’une ligne politique dans laquelle l’idée de la 6ème République fût réduite, sous des pointes d’ironie, à la dimension de l’arlésienne.

Cette absence de courage collectif exacerbé par la résignation du courant NPS a permis, dans une rupture critique initiée par Arnaud Montebourg, la naissance de « Rénover, maintenant ». Quelques militants, certes peu nombreux, ont ainsi maintenu le souffle ténu de la démocratie au coeur de l’asphyxie produite par les institutions en place.

Le silence constant de Ségolène Royal sur cette question institutionnelle, pris dans le silence général de son investissement dans la construction des bases programmatiques du Parti, fait peser un doute sur le retour spectaculaire de cette question.

L’élection présidentielle est l’occasion de toutes sortes de promesses offertes dans la démagogie la plus absolue. L’annonce d’une 6ème République imminente oblige à préciser la nature du bouleversement des institutions contenu dans le projet « La Constitution de la 6ème République » élaboré par Arnaud Montebourg et Bastien François.

L’idée principale, plutôt que de « réconcilier les Français avec la démocratie » en l’état, consiste à en refonder radicalement les bases autour des « figures institutionnelles » déjà existantes.

Le Président de la République devient le garant de la Constitution par laquelle s’exercent démocratiquement les fonctions politiques et gouvernementales dont il n’en est plus l’initiateur. L’élection au suffrage universel qui est maintenue sans véritable nécessité est le seul lien direct qui unit le Président de la République avec le Peuple.

Les deux pôles principaux de la révolution institutionnelle, où se trouve revisitée notre tradition démocratique, sont la fonction de Premier Ministre et le rôle du Parlement. Ces deux pôles sont désormais les seuls lieux de l’initiative politique. Sans en décliner les prérogatives, il convient de comprendre que la 6ème République proposée dans le « Pacte présidentiel » est un numéro d’illusionniste.

Les modifications institutionnelles proposées ne peuvent pas se prévaloir de cette nouvelle numérotation car elles maintiennent, malgré la responsabilité pénale, les pouvoirs monarchiques du Président de la 5ème République.

Le souffle maintenu dans les rangs de « Rénover, maintenant » vient de s’éteindre avec l’acceptation de ce tour de passe-passe.

Seul, le mouvement Rénova(c)tion socialiste maintiendrait-il le cap d’une véritable révolution de nos institutions, en attendant le réveil du sommeil sans rêve des socialistes ?


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE
29 mars 2007 - 08h50

Si le Président de la République française a trop de pouvoirs, il faut arrêter de dire que le coupable est le suffrage universel direct, c’est-à-dire par l’ensemble des citoyens.

Non, ses pouvoirs lui sont accordés par la Constitution française de 1958. Si on estime qu’ils sont trop importants, il faut prévoir de les contrôler plus. C’est tout. Le référendum d’initiative populaire peut être l’un des moyens.

Mais déposséder les citoyens de tout contrôle direct sur l’ensemble de l’exécutif est un retour en arrière et d’une très grande naïveté sur l’abnégation qu’auraient nécessairement des élus.

Citoyens et convaincus de l’être.



LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE
29 mars 2007 - 17h40 - Posté par

Dans la 6ème, l’exécutif c’est le Parlement (députés et sénateurs élus au suffrage universel) et le Premier Ministre. Il n’y a pas de perte de contrôle, bien au contraire !
Michel GROS


LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE
29 mars 2007 - 18h54 - Posté par

Si, il y a bien une perte de contrôle par l’ensemble des citoyens, les élus se prennent aussi la tête après avoir été élus.

De toutes façons, la gauche ne veut pas se rappeler de Guy Mollet, la IVè et la guerre d’Algérie !

MR


LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE
30 mars 2007 - 00h04 - Posté par

La gauche pourrait-elle peut-être se rappeler de Pierre Mendes-France. Non ?
Michel GROS


LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE
30 mars 2007 - 19h29 - Posté par

Non seulement la gauche mais plus se rappellent parfaitement de Mendès. Les gens pleuraient son départ du gouvernement tandis qu’il avait réglé le problème de l’Indochine. Mais les PARLEMENTAIRES pour des raisons politiciennes l’ont VIRE ! Les citoyens n’avaient plus que leurs yeux pour pleurer notamment sur l’Algérie !

Et c’est ça que vous voulez NOUS IMPOSER avec votre exécutif élu dans les alcôves des déjà élus qui aussi peuvent se prendre la tête autant et plus QUE DES CITOYENS !

Je répète que le contrôle des pouvoirs du Président peut très bien être organisé par les citoyens, par le référendum d’initiative populaire.

Et si vous continuez à nous faire chier avec votre VIè Répu pour déjà élus, certains voteront BAYROU rien que contre ça ! N’EN CONCLUEZ PAS QUE JE VAIS VOTER BAYROU...

De l’eau coule encore sous les ponts d’ici là...

Monique Renouard


LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE
30 mars 2007 - 21h54 - Posté par

Chère Monique,
je vous remercie pour votre réponse, mais je ne comprends pas ce que vous cherchez à dire.
Bien à vous.
Michel GROS


LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE
29 mars 2007 - 09h50

Un effort collectif sans precedent pour definir les pistes d’une VIe republique reellement nouvelle est en ligne sur le site :

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/

l’histoire de l’accouchement des differentes republiques et de leur pendant constitutionnel depuis 1848 s’est fait jusqu’a present dans les cabinets ministeriels,bien a l’abri des debats publics.
La societé est aujourd’hui mure pour que ce debat essentiel devienne totalement public ,totalement transparent et s’echappe ainsi des spheres politiciennes.
Ce n’est pas pour rien que cette bible de l’humanité est introuvable :

Code revolutionnaire provisoire suivi de la Declaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, et de l’ACTE CONSTITUTIONNEL avec le nouveau calendrier,presente le 24 juin 1793, l’an 2e de la République,accepte par le peuple.



LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE
29 mars 2007 - 10h20

Merci Michel,
Vous ne faites que confirmer ce qu’on dit ici tous les jours :
Imposture imposture imposture

La candidature Royal est une imposture
Son "programme" est une imposture
et sa victoire serait une imposture.

Amitiés
Osémy

Ps : Je suis pour ma part convaincue depuis longtemps que Rénova(c) tion socialiste est un des derniers relais démocratiques "organisé" et courageux de la vraie gauche au PS.
Oui, vous pouvez être un pivot important même si vous n’êtes pas encore "en nombre". Pour l’instant vous n’êtes pas un courant ni un parti, c’est très bien, profitez en vous ne devez rien à personne. Faites vivre le site et le forum surtout. Enfin, de toute manière, on sait que tant que le Ps n’aura pas implosé, vous serez minoritaires en son sein et donc, pris à la gorge.
Réfléchissez bien à ce que vous allez faire et comment vous pouvez le faire.
Car à part vous, PRS (mais j’attends de voie jusqu’où Mélenchon est prêt à aller) et
D& S bien aussi (mais encore trop pris dans la logique de parti PS version 1981) ...
(On oublie évidemment RM, Haut et fort et les ralliements brinquebalant de Moglia, NPS et les trahisons successives de Peillon...juste drôles...)



LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE
30 mars 2007 - 09h14

Bonjour Michel Gros, Rodolphe Bretin, auteur de la biographie Arnaud Montebourg, le mousquetaire de la Bresse.

Pour répondre sur la 6ième République, je pense que c’est un pari. Nous n’avons aucune garantie de son efficacité démocratique puisqu’il s’agit d’une nouvelle formule. Montebourg est dans une stratégie de progression de ses idées, aussi lente et douloureuse soit-elle. La politique est un monde impitoyable et cruel pour les hommes et les femmes de conviction. En soutenant Royal, il a fait un choix difficile pour lui-même, périlleux compte tenu des attentes des rénovateurs. Courageux ou opportuniste ? Je préfère parler encore de courage et lui faire confiance. Souvenons-nous de Jaurès et de Mendès et croyons que les convictions peuvent encore l’emporter sur les carrières. Pour la 6ième République, cette présidentielle n’est qu’une étape... en attendant le prochain quinquennat.

Bien à vous.
RB



LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE
30 mars 2007 - 13h21 - Posté par

Pour venir en discuter avec nous rejoignez le forum de Rénova(c)tion socialiste

http://forum.renovaction-socialiste.org/


LA 6ème REPUBLIQUE, UNE REVOLUTION SI DOUCE ... ET SI MAL-TRAITEE
30 mars 2007 - 13h58 - Posté par

Cher Rodolphe,
Je comprends ce que vous me dites. Mais je ne crois pas, dans la configuration du monde tel qu’il se déploie, que la dimension de la "croyance" sur la probité des engagements suffise à donner quitus de la méthodologie mise en oeuvre. Je sais ce que je dois à Arnaud Montebourg mais je sais aussi ce que je ne souhaite pas lui devoir : ce qui vient faire admettre qu’un chemin direct n’a pas d’autre direction qu’un chemin de traverse.
Amicalement.
Michel GROS






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite