Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Andrès Manuel Lòpez Obrador Président (des Etats-Unis) !!

de : Dan Welch
mercredi 31 janvier 2007 - 19h20 - Signaler aux modérateurs

« Le choix le moins pire » . Voilà une des excuses les plus fréquemment employées par ce qu’il reste de la Gauche étasunienne pour justifier son soutien continu au Parti Démocrate réactionnaire (et autrement moribond). C’est Nader qui aurait donné l’élection à Bush, pas les irrégularités, pas le refus des Démocrates de poursuivre un agenda social, pas les décennies de rapprochements avec les ennemis corporatistes du peuple, pas l’aliénation totale de tant de votants potentiels qu’une « bonne » participation dépasse les 50% ; pas non plus le « nettoyage » raciste et fasciste de criminels libérés dans l’ancienne confédération (états du sud) qui a écarté jusqu’à 25% des hommes noirs du suffrage dans 9 états du Grand Sud.

Mais qu’est-ce exactement que ce « choix le moins pire » ? Quelle ironie que le système qui poursuit avec une ferveur quasi-religieuse le capitalisme sauvage est étonnement étatiste quant aux choix politiques. « Vous voulez baguette ou ficelle ? C’est seul choix pour client. Nous sommes désolés pour gêne, oui ? » .

L’attitude défaitiste de ceux qui se retrouvent enfermés dans la lutte à la mort de la politique étasunienne voudrait que l’on croie qu’aucun changement n’est possible. Veuillez m’excuser votre honneur, je précise : le seul véhicule de changement possible est la pression infime et subtile dont on userait pour diriger une luge. Puisque c’est là notre seule option, nous nous retrouvons derrière plusieurs imbéciles de plus de 100 kilos qui penchent tous vers la droite. Bien, essayons de pencher un peu vers la gauche pour voir où va la luge. Quelle connerie.

Il y a peu de choses plus permanentes que le PRI, le Parti Révolutionnaire Institutionnel qui dirigea le Mexique d’une main de fer jusqu’il y a quelques années de cela. Le PAN de Vincente Fox l’a entièrement anéanti, à la surprise générale, et de ses cendres apparut le mouvement populaire dirigé aujourd’hui par Andrès Manuel López Obrador, un partisan authentique de la gauche mexicaine. Lorsque son élection lui fut volée par les plutocrates au pouvoir, il n’a pas donné un speech soigné entouré de drapeaux avant de filer prendre un poste d’enseignant à Columbia ; au contraire, la manipulation frauduleuse mena à un réel soulèvement populaire dont les effets restent encore à voir.

Et ceci quelques années à peine après que le PRI se présentait comme l’éternel et incontesté gardien de la « révolution » mexicaine. Il est clair, que AMALO a été aidé par des luttes petites et grandes, du soulèvement Zapatiste à la grève des professeurs à Oaxaca – sans parler de la tendance des électeurs latino-américains à se libérer du joug du corporatisme US.

Pourtant, la leçon est bonne pour ceux qui refusent de mettre un terme à leur liaison avec le Parti Démocrate comme conduit viable pour la Gauche étasunienne. C’est pourtant clair : il faut une réelle personnalité d’autruche doublée d’une certaine hystérie de masse pour se cacher la réalité évidente que les idéaux de la Gauche sont incompatibles avec les buts de ce parti. Le premier secrétaire du parti, Dean, présente sa propre promesse de suivre le cours des choses en disant que les choses ne changeront pas de façon dramatique en Iraq si les Démocrates réussissent à éviter l’autodestruction et à reprendre le pouvoir législatif.

Oublions un instant l’appréhension, que les médias ne procéderons pas à des sondages de sortie de vote aux élections des chambres de cette mi-mandat. L’anachronisme de ces sondages, utilisés mondialement avec succès par les observateurs électoraux afin de détecter la fraude électorale, n’ont plus leur place dans l’autoproclamé berceau de la démocratie. De telles notions désuètes sont ainsi vouées à prendre le chemin de la Convention de Genève.

Ensuite John Kerry est forcé de s’excuser (et le fait !) pour avoir soutenu que ce sont des gamins pauvres qui se retrouvent coincés en Iraq. La hiérarchie du parti est ouvertement hostile à quiconque ayant un programme anti-guerre comme si elle craignait qu’une telle distinction puisse influencer un public de plus en plus hostile à la guerre. Dieu nous en préserve ! Près de 750,000 Irakiens morts sont apparemment un anathème pour les candidats, alors même que le public se rend enfin compte du gigantesque crime de guerre dégoulinant d’uranium appauvri qu’est l’invasion de l’Iraq. Et alors que le corps mourant de cette force politique étasunienne d’autrefois gît sur le brancard, c’est l’aile progressiste qui inexplicablement fait revivre ce Frankenstein sans espoir. Jamais auparavant n’ont été ignoré autant de personnes par si peu, ces derniers faisant tout leur possible afin de contrecarrer la volonté des nombreux.

C’est une difficile transition pour de nombreux partisans de la Gauche, que l’on a incité à croire que si seulement ils parviennent à prendre le pouvoir et de l’intérieur doucement pousser le parti vers la gauche, tout ira bien. Quel dommage, et qui plus est quel gâchis de talent et de passion. On ne fait pas d’un âne un cheval de course, et on ne peut pas diriger une luge d’un côté si tous les autres se penchent de l’autre côté.

Par Daniel Patrick Welch. Tr. de l’anglais de Jeremy Marnham.

© 2007 Daniel Patrick Welch. Reprint permission granted with credit and link to http://danielpwelch.com. Writer, singer, linguist and activist Daniel Patrick Welch lives and writes in Salem, Massachusetts, with his wife, Julia Nambalirwa-Lugudde. Together they run The Greenhouse School http://www.greenhouseschool.org. Translations of articles are available in up to 20 languages. Links to the website are appreciated at http://danielpwelch.com.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite