Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Un homme a mordu un chien

de : Gideon Lévy
samedi 7 octobre 2006 - 08h23 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 15.1 ko

de Gideon Lévy

Dans toute leçon inaugurale de journalisme, on apprend ceci : un chien a mordu un homme, on n’a pas une histoire ; un homme a mordu un chien, on a une histoire. Aux yeux des Israéliens, un homme a mordu un chien à Gaza : ce sont des Palestiniens qui tuent des Palestiniens et pas, comme d’habitude, des Israéliens qui tuent des Palestiniens. Dès lors Gaza devient notre centre d’intérêt médiatique.

Subitement, une douzaine de tués à Gaza constitue une histoire en ouverture d’éditions et des images terrifiantes et sanglantes en provenance de la Bande de Gaza deviennent une marchandise journalistique âprement recherchée. Jamais une douzaine de Palestiniens tués n’avaient eu droit à une couverture pareille. Cela fait belle lurette qu’on n’a plus montré, chez nous, d’ambulances palestiniennes déchargeant cadavres et blessés. On parle maintenant chez nous d’ « escadrons de la mort » et de « cellules d’assassinats », mais, Dieu nous garde, pas des nôtres : celles-là, ce sont celles du Fatah, qui menacent d’assassiner les dirigeants du Hamas.

Le fait qu’Israël assassine quasi quotidiennement des militants du Hamas et du Jihad est comme oublié. On nous a même parlé d’une école qui a fermé à cause des incidents violents mais quand avez-vous entendu parlé des écoles qu’Israël a bombardées ?

Plus de 300 Palestiniens ont été tués dans la Bande de Gaza par l’armée israélienne depuis l’enlèvement du soldat Gilad Shalit, et pour la plupart d’entre eux, c’est à peine si on nous en a parlé à la télévision. Pendant des mois, l’armée israélienne se déchaîne dans la Bande de Gaza, assassine, bombarde en faisant appel à la force aérienne et à l’artillerie, et c’est à peine si les images et les sons nous en parviennent sur les écrans. La plupart des habitants de Gaza n’ont pas d’électricité depuis qu’Israël a bombardé la seule centrale électrique de la Bande de Gaza, mais ce n’est pas considéré comme une histoire, ça. Pas plus que les enfants innocents tués ou blessés, dont certains resteront à tout jamais paralysés et sous assistance respiratoire ; ni la terrible misère économique ; ni les monceaux d’ordures qui traînent à cause des grèves des travailleurs qui n’ont pas reçu leur salaire du fait du boycott imposé par Israël et le reste du monde. Gaza ne nous intéressait pas, en dépit du fait que la mort et la destruction étaient semées par l’Armée de Défense d’Israël, au nom de tous ceux qui regardent cette télévision qui est la nôtre.

Hier, le blocus médiatique a été levé. Tout à coup est apparu que Gaza avait une voix, une voix qui parle même un hébreu pas mauvais, et un déluge de compte-rendus faits par des journalistes et des hommes politiques palestiniens a submergé l’écran. Chaque programme d’actualités se trouvait son Mohamed chéri pour raconter ce qui se passe. Pourquoi ne les a-t-on pas interviewés auparavant, quand Israël tuait des Gazaouis ? Si j’avais été un journaliste palestinien, j’aurais, avec tout le respect, raccroché le téléphone au nez de ceux qui téléphonaient de la part de la télévision : où étiez-vous avant ça ? Même Shlomi Eldar, après un silence prolongé, a été retiré de la naphtaline où l’avait placé sa rédaction et il est retourné faire rapport depuis Gaza.

Derrière ce comportement honteux, les messages médiatiques sont transparents : regardez ces êtres bestiaux, comment ils tuent leurs frères ; regardez ce peuple, à la veille d’une guerre civile, ou peut-être en pleine guerre civile, alors pensez : est-ce avec lui que nous ferons la paix ? Avec la conclusion habituelle : il n’y a pas de partenaire. Mais même dans l’assaut médiatique d’hier, les vraies questions n’ont pas été posées : qu’est-ce qui a entraîné ces heurts sanglants et quelle part y a Israël ? Un million et demi d’habitants sont enfermés dans une énorme prison, la plupart sans revenus, au bord de la famine, désemparés devant les brutaux assauts israéliens venant de la mer, du ciel et de la terre ferme, avec un gouvernement impuissant, essentiellement à cause du boycott dont il fait l’objet depuis qu’il a été élu lors d’élections démocratiques. Les compte-rendus d’hier étaient marqués d’une feinte candeur parfaitement scandaleuse.

Les Ministres Amir Peretz et Benjamin Ben Eliezer ainsi que le chœur des commentateurs ont insisté sur le fait qu’il s’agissait d’une affaire interne palestinienne. Vraiment ? Personne n’a posé de questions sur la responsabilité d’Israël dans cette affaire interne-là. Que pensions-nous qu’il se passerait à Gaza, bouclé et ensanglanté ? Israël a réalisé une expérience sur des êtres humains sans l’accord du « Comité supérieur d’Helsinki » [comité instauré par la Déclaration d’Helsinki concernant l’expérimentation portant sur l’être humain - NdT]. Israël a emprisonné des centaines de milliers de personnes dans une cage, il les a affamés, bombardés, et maintenant venez voir ce qui leur est arrivé. Cet effrayant reality show a réussi exactement comme prévu et la chose la plus attendue s’est produite : les prisonniers ont commencé à s’entretuer. Sauf qu’à la télévision, on ne nous a pas parlé de l’expérience mais uniquement de ses résultats.

Haaretz, 4 octobre 2006

www.haaretz.co.il/hasite/spages/770...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Un homme a mordu un chien
7 octobre 2006 - 14h32

Pas une affaire intérieure palestinienne

Amira Hass

publié le jeudi 5 octobre 2006.

L’expérience a réussi : les Palestiniens s’entretuent. Ils font ce qu’on attendait d’eux à la fin de cette longue expérience, dont l’intitulé est : que se passe-t-il lorsque l’on emprisonne 1,3 million de personnes sur un territoire fermé, comme des poulets dans un poulailler moderne ?

http://bellaciao.org/fr/article.php...



> Un homme a mordu un chien
7 octobre 2006 - 22h41 - Posté par

Merci Gidéon. Tu es un grand bonhomme.


> Un homme a mordu un chien
8 octobre 2006 - 10h42 - Posté par

dommage vous avez répondu avant moi, !oui c’est un grand journaliste honnêteje lui ai envoyé un mail en septembre il a pris le temps de me répondre. et pour tout dire moi qui suis une "activiste" pour la reconnaissance des droits- de tous les droits-pour le peuple palestinien je traque ses écrits depuis des années les conserve jalousement, il me réconcilie avec ce que peut avoir de bon un journaliste comme lui.

sam


> Un homme a mordu un chien
8 octobre 2006 - 23h51

Les bourreaux ont toujours adoré le moment du spectacle ou les victimes commencent à se déchirer entre-elles ; c’est même pour le vrai pervers le début de la jouissance...Cela devient vraiment interessant GAZA ! L’imbécile manipulé regarde le cadavre, c’est le gardien qui doit être mis sous les projecteurs et répondre de ses actes.Merci M LEVY
Jacques RICHAUD







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite