Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Ségolènades

de : Blog
mercredi 20 septembre 2006 - 20h24 - Signaler aux modérateurs
19 commentaires
JPEG - 78.6 ko

de Bernard Lallement

Les formules à l’emporte-pièce seraient-elles la marque de fabrique de tout président du Conseil régional de Poitou-Charentes ?

Jean-Pierre Raffarin avait ses raffarinades. Pour mémoire je vous en ressors une, pas piquée des vers : « les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints » (à propos du débat sur les pensions de réversion). Ségolène Royal, qui réunissait hier ses troupes à Bondy pour donner ses leçons de désir d’avenir, semble suivre la voie tracée par son illustre prédécesseur..

Je reste, en effet, ébahi devant la panoplie des thèmes charriés par notre reine des sondages pour s’accorder les suffrages populaires et, accessoirement, militants : intelligence collective, citoyen expert, ordre juste, valeur travail, république du respect, révolution démocratique, excellence environnementale, personnes ressources etc.

Le renouveau de la politique passerait donc par celui de l’almanach Vermot !

Certes, quelques grincheux pourraient faire observer qu’il règne un royal silence sur les moyens à mettre en œuvre pour donner un contenu normatif à cette belle litanie de pieuses pensées. La réponse vient, encore, du Poitou : il suffit de s’en remettre à la démocratie participative et « d’aller passer quinze minutes par jour » sur son le site Internet.

La compagne de François Hollande est une adepte de la politique par la preuve, c’est-à-dire celle dont la vérité est établie (preuve : de prouver, du latin probare). En bonne lexicologue, notre Dame du Poitou ne saurait se tromper sur le sens des mots. Aussi, la genèse de ce qu’elle exprime se puise-t-elle, nécessairement, dans le passé là ou justement la pertinence de ce qu’elle énonce a, déjà, été démontrée.

Et y regardant de près, il faut lui rendre cette justice : Le ségolisme aurait une filiation certaine avec la nouvelle philosophie apparue à la fin des années 1970.

Gilles Deleuze donnait une belle définition de ces nouveaux philosophes en mai 1977 : « ils procèdent par gros concepts, aussi gros que des dents creuses, LA loi, LE pouvoir, LE maître, LE monde, LA rébellion, LA foi, etc. Ils peuvent faire ainsi des mélanges grotesques, des dualismes sommaires, la loi et le rebelle, le pouvoir et l’ange. En même temps, plus le contenu de pensée est faible, plus le penseur prend d’importance, plus le sujet d’énonciation se donne de l’importance par rapport aux énoncés vides. »

Aujourd’hui, les « gros concepts » sont devenus : LA république, L’ordre, LE respect, LE citoyen etc. et les « dualismes sommaires » : intelligence et territoire, révolution et démocratie, excellence et environnement, valeur et travail. Je vous laisse le soin d’en multiplier les exemples.

En fait, Ségolène Royal serait à la politique ce que BHL est à la philosophie.

A sa manière, notre vestale socialiste va bien au-delà de Heidegger dans sa tentative de reconstruire les conditions d’une vérité de l’être.

Le Maître de Fribourg voyait dans l’arraisonnement du monde à la technique une conduite inauthentique précipitant l’homme dans une vacuité ontologique dont il ne pourrait s’extraire que par le langage poétique.

Ce serait donc au travers du langage ségolien que se reformulerait une ontologie apte à nous assumer en tant que « citoyen-vers-la-mort. »

La révolution linguistique de la députée des Deux-Sèvres se révèle un viatique pour la reconquête du sens de notre destin : Hier, nous étions au bord d’un gouffre conceptuel. Aujourd’hui, grâce à Ségolène nous avons fait un grand pas en avant !

 http://sartre.blogspirit.com


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Ségolènades
20 septembre 2006 - 22h03

bof !
c’est un peu court, jeune homme !



> Ségolènades
21 septembre 2006 - 20h28 - Posté par

Moi, j’ai trouvé celà excellent. Mais, préfères-tu peut-être les longues âneries des discours fleuve ?


> Ségolènades
21 septembre 2006 - 20h37 - Posté par

C’est vrai, c’est court, même un propos significatif, ou à peine, de la reine du Poitou. Faut argumenter même si on déteste...


> Ségolènades
20 septembre 2006 - 22h47

Le peuple qui a vécu ne se trompera pas entre les mots qui auront une vie, un passé, un présent et un avenir et la litanie de tous les autres. Ségolène n’appartiendra plus qu’au passé.



> Ségolènades
21 septembre 2006 - 05h27 - Posté par

comme tout le monde banane....


> Ségolènades
21 septembre 2006 - 09h22 - Posté par

Salut à toi, banane toi-même.

Je voulais dire au passé que l’on s’empresse d’oublier, tellement il y a de choses plus passionnantes à retenir ; ou encore, comme on disait en 68, dans les poubelles de l’histoire.

Que les gens qui m’ont emmerdé toute ma vie ne s’étonnent pas que j’enfouisse au diable jusqu’à leur nom et leur prénom. C’est ma façon à moi de rester jeune, de regarder l’avenir et de le construire à l’aide du passé le plus intéressant. Ne pas encombrer sa mémoire, c’est une manière de la conserver, comme un ordinateur qu’il faut alléger de temps en temps.


> Ségolènades
21 septembre 2006 - 06h26

Je suis tout à fait d’accord avec cet article pertinent.
Où sont chez Ségolène les convictions qui donnent envie de la suivre ? Elle donne des feuilles de route : suivez-moi, ne posez surtout pas de question, je n’aime pas ça et je ne sais pas y répondre ; allez chercher la bonne parole du gourou sur mon site et lavez vous le cerveau avec mes formules toutes faites.
Ségolène, c’est un joli emballage avec rien dedans Ne me dites pas que ce n’est pas bien de "taper" sur une femme, j’en suis une, et thatcher aussi est une femme....
Et si vous voulez "écouter la différence", allez voir un peu ailleurs ce qui s’y passe : par exemple sur le site de fabius, un vrai discours de socialiste convaincu qu’il a fait l’autre jour à lens
Amicalement
Elisabeth L



> Ségolènades
21 septembre 2006 - 07h46 - Posté par

On se marre chère Elisabeth :
"le site de fabius, un vrai discours de socialiste convaincu qu’il a fait l’autre jour à lens"
Quelle flamme !
Va donc demander confirmation à Maxime Vivas ... également sur Bella.
Quand à Ségolène reste aussi le plaidoyer relatif également sur Belleciao.
Sûr qu’elle ne cherche pas à se faire passer pour Louise Michel !
Mais le réalisme ... c’est elle !
Le reste n’est que littérature d’opportunistes ancrés à Gauche pourfendeurs de petits blancs poussés au FN.


> Ségolènades
21 septembre 2006 - 08h59 - Posté par

La comparaison est juste : Ségolène , BHL même combat !

avez vous entendu le nouveau slogan de Me Blair Royal ?
"désirs d’avenir"
On dirait le nom d’un parfum !
Quand je pense qu’il y en a qui sont payés pour trouver des trucs pareil !!
Francesca


> Ségolènades
21 septembre 2006 - 10h33

Cette dame ressemble fort à la fée Mélusine ,du Poitou elle aussi, charmante jusqu’à la taille mais serpent en dessous, dont il était interdit de percer le secret.

On ferait mieux de la nommer ainsi plutôt que de répeter son nom déjà cité à longueur de journée pas les médias à la botte du libéralisme

yalfeuaulac



> Ségolènades
21 septembre 2006 - 11h18

Je suis depuis l’Italie, j’ai dèjà eu ma dose de connerie politique...
peutetre que je n’ai pas toutes les donnèes sur Sègolène, mais j’ai entendu quelques dèbats.

Et je me demande : Vous voulez quoi comme prèsident ?
Etes-vous encore complètement dans le REVE rèvolutionaire, qui espère qu’un prèsident sera èlu qui changera de façon rèvolutionnaire la France, l’Europe ?

Parceque dans le pragmatisme, dans les choix quotidiens possibles, avec les "majorités" qui existent dans nos peuples, les discours et les propositions de Sègolènes me semblent plutot positives et à choisir dans le paysage poltique.
Le choix d’un prèsident ne se fait-il pas dans le possible des compromis du moment ?
Il y a pire que Sègolène à droite mais aussi à gauche...



> Ségolènades
21 septembre 2006 - 14h06 - Posté par

"Il y a pire que Sègolène à droite mais aussi à gauche..."

On aimerait avoir des noms et des commentaires...


> Ségolènades
21 septembre 2006 - 11h38

On peut dire aussi : "ségolèneries" à la place de "ségolènades".



> Ségolènades
21 septembre 2006 - 12h25 - Posté par

Mais quand auraient enfin compris QU’ON NE VEUT PLUS DU PRESIDENT MONARQUE,ni Sarko, NI Bayrou, ni Ségo, ni Fabius, ni Jospin ni Lang, ni Olivier ni MBG nous voulons simplement un nom à mettre sur le bulletin et qui dés son élection va mettre en chantier la transformation des institutions.

Ce qui est dramatique, c’est que je ne suis pas certain que nous soyons pas tous d’accord sur ce projet je pose donc la question. Raymond LCR


> Ségolènades
21 septembre 2006 - 17h23 - Posté par

Un nom ?
J’en connais un : LOUISE MICHEL
Mais elle est morte


> Ségolènades
21 septembre 2006 - 19h02 - Posté par

toujours depuis l’Italie,
C’est qui ce on qui veut plus ?

Une èventuelle majorité de citoyens ?

Et quelle transformations des institutions cette majorité voudrait-elle mettre ne oeuvre.

Parceque là il y a beaucoup de mots critiques, de vocabulaire brouillardeux, mais d’accord sur quoi ?

Votre prochain prèsident sera celui des gens qui vivent en France (en Europe) pas celui d’une extrèmer minorité à sensibilité bellaciaoienne...
Il me semble que prendre ceci en compte dans un dèbat sèrieux meme de la part de personne qui voudraient que ça change pourrait etre utile ?

Allons nous revoir le pen en quart de finale ou en semi-finale ?

Hirondelle


> Ségolènades
22 septembre 2006 - 09h16 - Posté par

Bien dit, Hirondelle d’Italie !

Pendant que les appareils et les adhérents des partis qui ont constitué l’ossature des collectifs anti-TCE de gauche se chamaillent ou discutent du sexe des anges (alors qu’ils avaient rassemblé bien au-delà de leurs propres périmètres électoraux), Le Pen prépare méthodiquement et consciencieusement son entrée en campagne.

Les lendemains de cuite risquent d’être sévères. Ah, si on avait su, on se serait pas entre-déchirés bêtement... trop tard !!! il restera le maquis...

Pinson (nous-fort-pour-pas-qu’ça-arrive)


> Ségolènades
23 septembre 2006 - 15h11 - Posté par

Les lendemain de cuite, en admettant qu’il reste quelque chose à picoler aujourd’hui, seront peut être durs mais pas plus avec un Le Pen qu’on espère absent des éléctions qu’avec une Ségolène, ou un Fabius, ou un Sarko, ou même un Chirac.

Les dés sont pipés d’avance. Tous ces gens se contentent d’accomoder le genre de sauce à laquelle on sera niqués... En gros : Avec ou sans vaseline.

Pour mon compte le seul candidat que j’estimerais valable sera celui qui proposera un changement radical de la société économique et politique et qui sera capable de mobiliser pour le réaliser.

Et ça de la manière qu’il veut : En se foutant à poil sur un calendrier ou en donnant des armes au Peuple ou même démocratiquement, si ce mot signifie encore quelque choses d’existant.

Peu importe la façon, ce qui compte c’est quoi et avec qui on veut faire.

Les gens n’attendent qu’une chose : Quelqu’un de crédible, sans grandes phrases et qui leur donne un petit espoir d’avenir avec des idées de moyens pour y arriver. Et qui parte devant au lieu de rester planqué pour sauver ses meubles.

C’est pas les petites phrases des candidats qui va changer quoi que ce soit. Y compris des candidats de gauche et d’extrème gauche.

Il y a 30 ans, le PCF aurait pu jouer le rôle... Il le pourrait toujours mais il devrait "oublier" le Politiquemnt correct, la Lutte des Places, et l’idée de partager le pouvoir un jour avec les forces les plus vicieuses du Capitalisme international et de ses collabos socio-démocrates en espérant les amadouer.

Et surtout il devrait le dire bien fort.

C’est pas gagné.

Aussi, dans les conditions actuelles, quel que soit le vainqueur c’est le peuple de France qui perdra.

A moins qu’on ne considère une modération de la régression sociale comme une Victoire ? Ainsi qu’on le fait à gauche depuis 30 ans au moins.

Et pendant ce temps il y a le feu aux 3/4 de la Planète. A quand notre tour ?


> Ségolènades
26 novembre 2006 - 19h06

EXCLUSIF ! Un générateur gratuit de discours en ségolènais sur le blog http://zero-royal.com

Vous attendiez Ségolène à votre réunion Tupperware et elle s’est décommandée à la dernière minute ? Vous allez ouvrir un Café Ségolène et elle ne peut se libérer pour son inauguration ? Votre enfant est déçu qu’elle ne vienne pas chez vous souffler les bougies de son anniversaire ?

No soucy ! Tout ça n’est pas grave puisque je vous révèle le secret pour la remplacer au pied levé, en créant en moins de cinq minutes un discours en VO ségolènaise. Le résultat sera plus vrai que nature. Effet Royal garanti. Suivez le mode d’emploi et enjoy yourself.

Mode d’emploi :
Formez des phrases à partir des mots ou expressions choisis dans le tableau ci-dessous (voir sur le blog Zero-Royal) en respectant l’ordre des colonnes. Exemple : La refondation de nos valeurs réinvente l’intelligence citoyenne des gens riches de potentialité. Vous pouvez faire autant de phrases que vous voulez. Pour rompre la monotonie, nous vous conseillons … (à suivre)

Le générateur complet est disponible sur le blog http://zero-royal.com

Et il y a aussi des Ségolénades !!!!!







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite