Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Actuchomage poursuivi par la Justice : Où en sommes-nous ?

de : Actuchomage
jeudi 14 septembre 2006 - 23h07 - Signaler aux modérateurs

Mardi 12 septembre 2006, Yves Barraud - Président de l’association APNÉE qui édite le site Actuchomage - a rencontré l’avocat qui assurera sa défense dans le cadre de l’affaire « Radiateur » (cet agent de l’ANPE qui a déposé, sous ce pseudo, un message considéré comme « délictueux »).

Plusieurs informations ressortent de cet entretien :

• Cette procédure pénale peut encore faire l’objet d’un non-lieu au regard d’un dossier d’instruction qui détaille les dessous d’une affaire finalement assez médiocre. Dans ce cas, les poursuites engagées contre Yves Barraud et le dénommé « Radiateur » (auteur du message) seraient alors abandonnées.

• Cependant, il est peu probable que l’affaire en reste-là, car elle a visiblement contrarié les autorités policières et judiciaires. La menace d’incendie de l’ANPE de Saint-Nazaire sous-entendue dans le message de « Radiateur », a été prise très au sérieux. La sécurité a été renforcée pendant plusieurs jours et plusieurs nuits autour de l’agence ANPE évoquée (une dizaine d’agents aurait été affectée à cette tâche). Paradoxalement, comme nous l’évoquions à la fin du mois d’août dans notre article Une mise en examen préméditée ?, si la sécurité a été renforcée aux abords de l’agence ANPE, personne n’a pensé à exiger des responsables du site Actuchomage la suppression du message de « Radiateur ». En d’autres termes, la Police et la Justice ont arrêté le « coupable » de cette « provocation publique à la commission de délits » (mise en garde à vue et perquisition de son appartement 12 heures après avoir posté sa contribution sur les forums d’Actuchomage), mais ces mêmes autorités n’ont pas fait stopper immédiatement la diffusion du message incriminé (qui a été supprimé 48 heures après... de notre propre chef).

• Mauvaise nouvelle. Comme nous l’avions supposé, la Justice place Yves Barraud au « premier rang » des responsables de ce délit, en qualité de diffuseur du message. La responsabilité de « Radiateur » (son auteur) s’en trouve donc minimisée. Elle peut l’être plus encore si l’intéressé s’appuie sur des circonstances atténuantes (son état psychologique au moment des faits par exemple) pour « excuser » son acte.

• Plus préoccupant encore, la justice considère que le message de « Radiateur » a été « fixé préalablement » par Yves Barraud, ce qui sous-entend que le Directeur de la publication a approuvé sa mise en ligne. Si Yves Barraud a bien vu le message quelques heures après qu’il ait été posté par « Radiateur », il l’a verrouillé immédiatement (interdisant ainsi tout commentaire supplémentaire), ce qui est - chez nous - un premier niveau de modération. Malheureusement ce « verrouillage » est considéré par la Justice comme une « fixation préalable ». Et c’est là que se situe le premier nœud du problème.

• Un élément encourageant pourrait néanmoins plaider en notre faveur. Dans ce genre d’affaires, la Justice juge aussi la « promptitude » du diffuseur (Yves Barraud/Actuchomage) à supprimer le message délictueux. Les 48 heures qui se sont écoulées entre la pose du message de « Radiateur » et sa suppression par les administrateurs du site seront-elles considérées par la Justice comme un délai « prompt » ? Là se situe le second nœud du problème.

Voilà où nous en sommes. Le procès pourrait avoir lieu avant la fin de l’année 2006. La défense des intérêts d’Yves Barraud occasionnant des frais importants (avocat et déplacements), nous avons lancé, le 17 juillet dernier, un Appel à solidarité qui nous a permis de réunir un peu plus de 1.200 euros. Depuis, nous avons établi un chèque de « provision » d’un montant de 956 euros à notre avocat. Pour cette somme, notre conseil a récupéré le dossier d’instruction au Tribunal de Saint-Nazaire, l’a étudié pour savoir s’il ne comportait pas de vice de procédure, et il préparera et assurera la défense d’Yves Barraud le jour du procès.

Toute cette affaire peut paraître anecdotique. Mais cette apparence (très trompeuse) peut se traduire par une condamnation qui pourrait ne pas l’être du tout... anecdotique.

http://www.actuchomage.org/modules....


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite