Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Un désert de cadavres pris au piège témoigne de l’échec d’Israël


de : Robert Fisk
mercredi 16 août 2006 - 01h09 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 72.7 ko

de Robert Fisk

Ils en ont fait un désert et ils appellent cela la paix. Srifa - ou ce qui fut autrefois le village de Srifa - est un lieu de gravats, de chats affamés, de cadavres pris au piège dans les maisons qui ont été ratatinées comme des crêpes. Mais c’est aussi un lieu de victoire pour le Hezbollah, dont les combattants marchaient hier dans les décombres en ayant l’air de héros conquérants. Alors, qui doit-on condamner pour ce désert ? La milice chiite qui a provoqué cette guerre ou l’aviation et l’infanterie israéliennes qui ont ravagé le sud-Liban et tué un si grand nombre de ses habitants ?

Il n’y avait aucun doute de ce que le moukhtar [le chef de village] pensait. Tandis que trois hommes du Hezbollah - l’un blessé au bras, les autres transportant deux chargeurs de munitions et un émetteur-récepteur - nous croisaient au milieu des piles de béton fracassé, Hussein Kamel el-Din leur cria : "Salut, les héros !" Ensuite il se tourna vers moi. "Savez-vous pourquoi ils sont en colère ? Parce que Dieu ne leur a pas donné l’occasion de mourir".

Il faut être ici avec le Hezbollah au milieu de cette destruction effrayante - loin au sud du fleuve Litani, dans ce territoire d’où Israël avait juré, autrefois, de les chasser - pour réaliser la nature de ce mois de guerre et de son énorme signification politique pour le Proche-Orient. La puissante armée d’Israël a déjà battu en retraite du village voisin de Ghandoutiya après avoir perdu 40 hommes en seulement 36 heures de combats. Elle n’a même pas réussi à entrer dans la ville dévastée de Khiam où le Hezbollah faisait la fête hier après-midi. À Srifa, je me tiens là, debout avec des hommes du Hezbollah, à regarder les routes vides vers le sud et je pouvais voir jusqu’en Israël et la colonie de Mizgav Am, de l’autre côté de la frontière. Ce n’est pas de cette façon que la guerre était censée se terminer pour Israël.

Loin d’avoir humilié l’Iran et la Syrie - ce qui était le plan israélo-américain - ces deux Etats supposés être des parias ont été laissés intacts et la réputation du Hezbollah est adulée dans tout le monde arabe. "L’occasion" que le Président George Bush et sa Secrétaire d’Etat, Condoleeza Rice, ont cru voir dans la guerre du Liban s’est avérée être une occasion pour les ennemis de l’Amérique de montrer la faiblesse de l’armée d’Israël. Vraiment, la nuit dernière, on ne voyait pratiquement aucun blindé israélien à l’intérieur du Liban - on a juste pu apercevoir un char solitaire à l’extérieur de Bint Jbeil - et les Israéliens se sont même retirés de la ville chrétienne "sûre" de Marjayoun. Il est désormais clair que l’armée israélienne, forte de 30.000 hommes, et qui avait été signalée en train de foncer vers le fleuve Litani, n’a jamais existé. En fait, il est peu probable qu’il restait hier plus de 1.000 soldats israéliens au sud-Liban, même s’ils ont été impliqués dans deux échanges de tirs, pendant la matinée, quelques heures après que le cessez-le-feu onusien a pris effet.

Pendant ce temps, est arrivé un exode massif de dizaines de milliers de familles chiites, descendant la côte depuis Beyrouth, avec leur literie empilée sur le toit de leurs voitures. Beaucoup arboraient des drapeaux du Hezbollah avec des photos de Sayed Hassan Nasrallah, le président du Hezbollah, sur leurs pare-brise. Aux embouteillages massifs autour des ponts d’autoroutes démolis et des cratères qui constellent le paysage, le Hezbollah distribuait même des drapeaux jaune et vert de "victoire" avec des écriteaux officiels conseillant vivement aux parents de ne pas laisser les enfants jouer avec les milliers de bombes qui n’ont pas explosé et qui jonchent à présent le paysage. Hier, au moins un enfant libanais a été tué par un obus qui n’avait pas explosé et 15 autres ont été blessés.

Mais vers quoi les gens retournent-ils ? Haj Ali Dakroub, un chef de chantier de 42 ans, avait perdu une partie de sa maison dans le bombardement israélien de Srifa en 1996. À présent sa maison a été totalement ratatinée. "Qu’y a-t-il ici pour qu’Israël ait tout détruit ?" demande-t-il. "Nous ne nions pas que la résistance se trouvait à Srifa. Elle y était hier et elle y sera demain. Mais, dans cette maison ne vivait que ma famille. Alors pourquoi Israël l’a-t-il bombardée ?" Eh bien ! Il se trouve que j’ai remarqué ce qui semble être l’enveloppe extérieure d’un missile pendant du balcon d’une maison très endommagée en face des décombres de la maison d’Ali Dakroub. Et un groupe de miliciens du Hezbollah, dont l’un d’eux porte un pistolet à la ceinture, nous a croisés en marchant nonchalamment et a disparu dans un verger ? Etait-ce là, peut-être, qu’ils gardaient quelques-unes de leurs roquettes ?

M. Dakroub n’a rien dit. "Je vais reconstruire ma maison avec mes deux fils", a-t-il insisté. "Il se peut qu’Israël revienne dans dix ans et détruise tout à nouveau et ensuite je reconstruirais tout une nouvelle fois. C’était une victoire du Hezbollah. Les Israéliens ont été capables de vaincre tous les pays arabes en six jours en 1967, mais ils n’ont pas réussi, en un mois, à vaincre la résistance. Les hommes de la résistance sortaient du sol et ripostaient. Ils y sont toujours".

"Sors du sol !" est une expression que j’ai entendu plusieurs fois ces quatre dernières semaines et je commence à soupçonner qu’un grand nombre des milliers de guérilleros se cachaient vraiment dans des grottes, des sous-sols et des tunnels, juste pour en sortir et tirer leurs missiles ou utiliser leurs roquettes à infra-rouge contre l’armée israélienne, après qu’elle a commis l’erreur d’envoyer des troupes au sol au Liban. Et y a-t-il quelqu’un pour croire que le Hezbollah se laissera désarmer par une force onusienne internationale et par les troupes libanaises une fois qu’elles seront là - et si elles arrivent ? Il y a eu un moment symbolique hier lorsque les soldats libanais, déjà basés au sud-Liban, se joignirent aux hommes du Hezbollah à Srifa pour dégager les gravats d’une maison dans laquelle on pensait que les corps de toute une famille étaient ensevelis. La Croix-Rouge libanaise et le personnel de la sécurité civile - les représentants du pouvoir civil qui est supposé récupérer sa souveraineté sur le Hezbollah - se sont joints aux fouilles. Le moukhtar, qui regardaient ouvertement le Hezbollah comme des héros, est aussi un représentant du gouvernement. Et à l’entrée de ce village dévasté se trouve toujours une affiche de Nasrallah et du président iranien Ali Khamenei.

Loin de repousser le Hezbollah au nord, de l’autre côté du fleuve Litani, Israël les a retranchés dans leurs villages libanais comme jamais auparavant.

publié dans The Independent, le 15 août 2006,

article original : ’Desert of trapped corpses testifies to Israel’s failure

© 2006 Independent News and Media Limited / Traduction [JFG-QuestionsCritiques]

http://questionscritiques.free.fr/e...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Un désert de cadavres pris au piège témoigne de l’échec d’Israël
16 août 2006 - 02h04

cette guerre n’a pas été provoqué mais programé depuis le mois de mars finalisé le mois de juin
le reste n"était qu’un pretexte.



> Un désert de cadavres pris au piège témoigne de l’échec d’Israël
16 août 2006 - 12h45

Pourtant les chiffres sont là

(...)LIBAN :

Au moins 809 tués, dont 707 civils, confirmés par les autorités libanaises, 34 soldats libanais et 68 combattants du Hezbollah. Toutefois, le Haut conseil aux secours libanais évalue à 1.110 le nombre des civils tués. (...)

ISRAEL :

Les autorités israéliennes font état de 157 morts, dont 118 soldats et 39 civils.(...)

http://fr.news.yahoo.com/15082006/5...

Et déjà les crimes de l’état d’Israël s’effacent et on va chercher à nous faire peur encore et toujours :

Effrayant Hezbollah

L’éditorial d’Yves Thréard .

Actualisé le 16 août 2006 : 08h21

"Aujourd’hui, le résultat est sous nos yeux. Incarné notamment par le Hezbollah, dont l’organisation sectaire – politique, militaire et sociale – ressemble à celle d’un mouvement fasciste. "

http://www.lefigaro.fr/debats/20060...

à rapprocher de l’édito-vidéo de Denis Jeambar : "Israël doit gagner"

http://www.lexpress.fr/idees/debats...



> Un désert de cadavres pris au piège témoigne de l’échec d’Israël
16 août 2006 - 13h46

L’Unrwa proteste contre la mort d’un employé dans un raid israélien

15/08/2006 20:39:00

L’Unrwa, agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens, a dénoncé mardi un raid israélien qui a coûté la vie à un de ses membres juste avant le cessez-le-feu, dans un camp palestinien près de Saïda, dans le sud du Liban.

A 06H40 (03H40 GMT) lundi, une heure et vingt minutes avant l’arrêt des hostilités", un appareil israélien a tiré deux missiles, un visant une faction palestinienne dans le camp d’Ain el Heloué, tuant un membre de l’Unrwa, Abdel Saghir, âgé de 48 ans, qui laisse une femme et trois enfants, a indiqué l’agence dans un communiqué.

"L’Unrwa condamne fermement la mort de M. Saghir", poursuit le communiqué. "Le fait qu’il ait été tué au moment où les hostilités allaient s’arrêter rend sa mort particulièrement absurde et tragique".

"Il ne peut y avoir aucune justification à tirer deux missiles dans un camp de réfugiés très peuplé dont les habitants n’ont pris aucune part au conflit", a estimé le directeur de l’Unrwa au Liban, Richard Cook.

http://www.terra.net.lb/wp/Articles...

Quarante-deux corps sortis des décombres depuis lundi (secours)

mercredi 16 août 2006

Les corps de 38 civils, dont 11 enfants au moins, et de quatre combattants du Hezbollah ont, depuis lundi, été retirés des décombres dus aux bombardements israéliens au Liban, selon un bilan obtenu mardi par l’AFP, alors que les opérations de déblaiement se poursuivaient.

Treize corps ont été retirés lundi des décombres de huit immeubles de 10 étages, à Roueiss, un quartier de la banlieue sud de Beyrouth, réduits en un amas de ruines en moins de deux minutes dimanche, a indiqué à l’AFP un responsable des équipes de secours.

Parmi eux figuraient sept enfants et un nourrisson, une femme enceinte et un couple, a précisé ce responsable.

Il a rappelé que 10 corps avaient déjà été dégagés dimanche sur ce site et a estimé à une quarantaine le nombre de disparus sous les décombres. Par ailleurs, 25 personnes blessées ont été hospitalisées.

http://www.terra.net.lb/wp/Articles...






Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Faibles ou puissants les jugements de cour vous ferons blanc ou noir:J.De La Fontaine
samedi 10 - 10h05
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Fake news chez CNews : Pfizer plus dangereux qu’AstraZeneca ?
vendredi 9 - 17h06
de : joclaude
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
Vaccin Russe : L’Allemagne entre en liste ! Des "toutous" suivront-ils ?
mercredi 7 - 16h58
de : joclaude
Vaccin Chinois : Une alternative pas chère, stockable et disponible ! Nouveau supplice à l’impéralisme !
mercredi 7 - 16h53
de : joclaude
1 commentaire
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D
Origine du Sars-Cov2 : des fissures dans la muraille de Chine
jeudi 1er - 23h15
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
COVID-19 : la Chine alerte l’OMS pour être émergé d’un laboratoire militaire américain !
jeudi 1er - 21h23
Allocution Macron : Un effort de plus aux soignants pas apprécié !
jeudi 1er - 20h58
de : joclaude
Vaccin CUBAIN : Un pont aérien serait ouvert ?
jeudi 1er - 20h28
de : joclaude
1 commentaire
JEAN-LUC MELENCHON répond à Macron (video du direct sur Youtube)
jeudi 1er - 15h59
de : joclaude
Grains de sable - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 31 - 20h49
de : Hdm
Le virus et le président, interview des auteurs
mardi 30 - 17h14
de : Claude Janvier
Pendant la pandémie, le sacage de l’Hopiltal continu
mardi 30 - 15h06
de : Alain Collet
Réponse à la déclaration de l’EMA sur l’ivermectine pour la Covid-19
mardi 30 - 11h37
de : pierrot
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 - 17h40
de : FRONT POPULAIRE
La Marche pour une vraie Loi Climat
lundi 29 - 16h57
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Pfizer en Israël, des résultats ?
lundi 29 - 16h45
de : joclaude
Caravane contre le blocus à La Havane
lundi 29 - 16h13
de : joclaude
Théâtre de l’Odéon occupé, l’orchestre de soutien chante El Pueblo !!
lundi 29 - 15h52
de : joclaude
Chant : « Quand nous en serons au temps des cerises », c’est beau !
dimanche 28 - 17h16
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite