Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Troisième échec électoral annoncé pour Silvio Berlusconi

de : Alessandro Mantovani
samedi 24 juin 2006 - 16h34 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 3.3 ko

Italie . Les électeurs se prononcent par référendum dimanche et lundi sur un projet de réforme de l’ancien gouvernement prévoyant une "dévolution" de pouvoirs aux régions.

di Alessandro Mantovani Rome

Forza Italia et la plus grande partie du centre-droit se seraient bien passés du référendum des 25 et 26 juin sur la réforme des institutions. L’alliance berlusconienne elle-même s’attend à une victoire du "non" dans cette consultation sur un projet de réforme constitutionnelle, approuvé lors de la législature qui vient de s’achever : la droite italienne devrait enregistrer ainsi son troisième échec après les législatives d’avril et les municipales de fin mai. La réforme proposée consiste à réécrire la Constitution de 1948 en modifiant 52 de ses 139 articles au nom de la "dévolution" (renforcement de l’autonomie des régions) voulue par la Ligue du Nord.

Silvio Berlusconi a bien tenté d’allumer des contre-feux, l’un de ses lieutenants, l’ex-ministre des Finances Giulio Tremonti, ayant proposé début juin une annulation du vote contre une sorte d’union sacrée droite-gauche non seulement sur les réformes institutionnelles mais aussi sur la politique économique, la justice et l’éducation. Contrepartie que le centre gauche ne pouvait d’évidence pas assumer, sauf à se dédire.

Les jeux paraissant faits, la participation pourrait ne pas franchir la barre des 50 %, ce qui toutefois n’aura pas de conséquences sur la validité du scrutin. D’évidence, celui-ci ne revêt pas, aux yeux des électeurs, la même importance que les grandes batailles référendaires des années soixante-dix et quatre-vingt sur le divorce, l’IVG, l’échelle mobile des salaires ou l’énergie nucléaire. Les enjeux pourtant sont énormes. D’abord parce qu’en cas de victoire surprise du « oui » Berlusconi n’hésiterait pas à revenir à la charge pour demander le départ de Romano Prodi. Mais surtout l’adoption du projet impliquerait un bouleversement du rapport entre l’État et les collectivités locales dans le sens d’un fédéralisme qui donnerait aux régions des compétences exclusives en matière de santé, d’éducation et de sécurité.

Dans un pays marqué, - depuis son unification, par des fortes différences dans la structure économique du Nord et du Sud, cela aurait pour conséquence de porter un coup définitif à l’État providence. Le Sénat serait transformé en chambre régionale. Le projet prévoirait également, à la demande de l’Alliance nationale et des centristes, un renforcement du pouvoir exécutif national, - notamment par l’élection - directe du premier ministre. Le chef du gouvernement aurait ainsi la faculté de dissoudre le - Parlement, aujourd’hui - réservée au président de la - République.

Le chef de Forza Italia, soucieux sans doute de conforter son image de - combattant, n’a pas ménagé ses efforts dans la campagne, comme s’il s’agissait du deuxième ou du troisième tour des législatives. Ses télés sont aussi en première ligne : l’équivalent italien de notre Haute Autorité de l’audiovisuel vient d’ailleurs de les rappeler à l’ordre pour la diffusion d’informations « partielles et tronquées », mettant l’accent par exemple sur des mesures comme la réduction du nombre des parlementaires, assez populaires dans le climat ambiant de rejet de la politique.

Les autres partis du centre droit apparaissent - cependant beaucoup moins mobilisés. Ils se préparent plutôt à rouvrir, après le vote, la confrontation sur les - réformes. Les dirigeants de l’actuelle majorité ont déjà accepté le principe de ce débat, dont le résultat du référendum devrait préciser, à sa manière, les marges et les contenus.

http://www.humanite.presse.fr/journ...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Troisième échec électoral annoncé pour Silvio Berlusconi
27 juin 2006 - 09h51

Et pour une claque, ce fut une claque !
JP



Italie : Non à la révision constitutionnelle
28 juin 2006 - 21h36

Italie – Les Italiens votent contre le renforcement de l’autonomie des régions

Les Italiens ont refusé à 61 % (avec une participation de 53,5 %) le 27 juin la révision constitutionnelle, qui prévoyait notamment de renforcer l’autonomie des régions.

La révision avait été concoctée fin 2005 par la majorité alors en place de Silvio Berlusconi. Il s’agissait pour lui de satisfaire les exigences d’un membre stratégique de son alliance au pouvoir, La Ligue du Nord, parti issu des régions riches du nord du pays, rechignant à partager avec les régions plus pauvres du sud. Cette dichotomie entre les deux extrémités du pays se retrouve dans le vote, les deux régions du nord Lombardie et Vénétie ayant voté favorablement au référendum à 52,6 %, quand le non l’a emporté avec 74,8 % des suffrages dans le sud.
La coalition de centre-gauche au pouvoir depuis le 11 avril a accueilli avec satisfaction le résultat du référendum. Elle a néanmoins annoncé le début d’une réflexion pour proposer à terme une révision de la constitution, qui n’a pas été modifiée depuis 1948.

Lucas Patriat .lagazettedescommunes







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
Exemple.
lundi 17 mai
de jy.D
Après le vote du PCF, un appel des « Communistes insoumises et insoumis »
lundi 17 mai
de Communistes insoumises et insoumis
3 commentaires
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
DAZIBAO
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite