Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Le barrage des Trois-Gorges (Chine)

de : Félicien Michaut
dimanche 11 juin 2006 - 22h45 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires
JPEG - 46.9 ko

de Félicien Michaut

Le barrage hydroélectrique des Trois Gorges, est situé à la sortie de la ville d’Yichang dans la province du Hubeiun. Un travail digne des pyramides d’Egypte ou plutôt d’une certaine muraille, qui se résume à treize ans de travaux.

Ce gigantesque ouvrage de 2 309 mètres de long et de 185 mètres de hauteur, contient un réservoir d’une superficie de 1084,3 km, dont la navigation est assurée par une gigantesque écluse de 100 m.

Possédant 26 générateurs placés de chaque coté du fleuve, le barrage sera capable de produire environ 85 Milliards de KWh par an soit l’équivalent de 9 centrales nucléaires :

la rive gauche comporte quatorze turbines déjà en fonctionnement. Chaque turbine développe 700 Mw de puissance électrique sans discontinu la rive droite comporte douze turbines, en cours de finalisation six turbines souterraines supplémentaires seront construites dans la partie centrale à partir de 2007 La Chine se réveille avec le barrage le plus grand du monde qui vient d’être terminé, et qui va par ce fait, inonder quelques millions d’hectares, dont plus de 200 sites archéologiques.

Le projet a déjà obligé à immigrer plus d’un million de personnes, un fléau moderne pour les minorités chinoises.

Le Parti a déjà tout fait pour mettre en garde les populations locales afin qu’elles n’ébruitent pas ce qu’il se passe chez eux, notamment, à des journalistes étrangers.

On sait bien que, là- bas, c’est toujours le gouvernement qui a le dernier mot, comme le premier d’ailleurs.

Pourtant certains paysans commencent à poser le débat sur la question écologique.

On est en présence, là, d’un pays qui veut, d’ici à 2010, doubler sa capacité en hydroélectrique, mais ne veut en aucun cas remettre en cause son fonctionnement.

Ce qui met en éveil des écologistes chinois qui sont encore obligés de taire leur identité ; bien que de plus en plus de paysans commencent à faire entendre leurs mécontentements.

Les arguments du Parti sont la lutte contre les crues du fleuve, ou les sècheresses qui précèdent ces inondations toutes aussi importantes.

Tout cela devrait donner une augmentation de la navigation en amont du fleuve. Ainsi les cargos pourront remonter vers le bassin du Sichuan en passant l’obstacle actuel des gorges. On parle aussi du développement de la pêche dans le lac-réservoir.

Mais comme à chaque fois que le progrès fait parler de lui, c’est rarement en écoute avec l’environnement : il va se produire une sédimentation aggravante ( tous les éléments charriés par le fleuve, de la boue, de l’argile et autre). D’où, il résulte à l’endroit du lac-réservoir une modification de la faune en aval, et, de plus, la réduction des sédiments va conduire le fleuve à creuser son propre lit. La réduction des crues permettra la colonisation des lacs actuels de déversement des crues du moyen Yangtsé, mais, entraînera des problèmes pour les oiseaux (grues de Sibérie) et dauphins blancs. Surtout à Shanghai où la réduction de l’apport sédimentaire risque de faire reculer le delta et la faiblesse du débit en hiver aggrave la remontée des nappes salées plus à l’intérieur du delta. Rappelons-le, encore, l’important déplacement de plus d’un millions d’habitants déjà précaires (précédent record de 300 000 habitants en Chine du Nord battu) correspondant à 40% de citadins et 60% de paysans relogés pour moitié en ville et pour l’autre moitié au-dessus du réservoir avec la même superficie de 600 m², mais dans des conditions différentes, moins favorables : avec des sols pauvres, en pente et à une altitude comprise entre 300 et 1000 m, où une agriculture y est impossible. Les déplacés du même coup perdent travail et logement, pour un statut social encore plus précaire.

Dans cet équilibre fragile, les enjeux sont tellement importants que l’on ne comprend pas toujours tous les tenants et les aboutissants. Mais si progrès il y a, un désastre sur la biodiversité risque de devenir irréversible.

Plus les secrets se cachent dans les profondeurs plus ils deviennent des mythes et plus ils conduisent à la vérité sur les catastrophes. On parle d’une faille sismique à l’emplacement du barrage. Dans un pays comme la Chine il n’est pas conseillé de fouiller trop profondément.

Nous avons toujours lutté pour contrôler notre destin, surtout si l’on pense avoir réussi, mais avec la même optique du mythe de la faille, quelques fois, le sort va en décider autrement, comme à Tchernobyl, ou le mythe de la faille sismique commence à naitre.

Selon une militante écologiste Chinoise (Dai Quing) Le barrage des trois-gorges serais situé sur une zone sismique et pourrait déclencher un tremblement de terre dès qu’il aura commencé à retenir l’eau. D’ailleurs selon elle, ça a déjà causé des coulées de boue et des glissements de terrains.

Maintenant le fleuve du Yangtsé vient être domestiqué au sud-est du pays pour produire l’électricité nécessaire depuis le boum économique des zones côtières. Tout ça aura coûté environ 50 millions de dollars et certainement bien plus pour les riverains déplacés et les risques sur la biodiversité. A suivre le projet d’un autre barrage du Nam Theun 2, au Laos. Jamais le souci de l’environnement et des habitants n’avait été poussé aussi loin. (Src Science & avenir)

Avec ces barrages à tout va, les écosystèmes des fleuves sont déséquilibrés. En 1949 on recensait déjà 5000 grands barrages à travers le monde, et maintenant il y en aurait 9 fois plus.

http://evolutionnaire.free.fr


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Le barrage des Trois-Gorges (Chine)
13 juin 2006 - 01h01

C’est la folie des grandeurs en Chine. Elle veut montrer au monde entier qu’il faudra compter avec elle. Ca va faire mal en Europe, et en France quand le déferlement économique chinois s’abattra sur nous tel un tsunami.explosant au passage nos propres économies. Les chinois seraient bien inspirés s’ils demandaient une part du gâteau.Après tout ils l’ont bien mérité, vu leurs conditions de travail déplorables.
Quant au barrage lui-même, ayant déjà des fissures, il faudra s’attendre à une catastrophe dont on ne peut imaginer l’ampleur des dégats et surtout le nombre de victimes.



> Le barrage des Trois-Gorges (Chine)
17 juillet 2006 - 20h27 - Posté par

Bonjour votre message apprend que le barrage a des fissuree, je n’ai lu cette information nul part,en ce qui concerne leurs conditions de travail je suis d’accord avec vous.En FRANCE et surtout nos chères concitoyens n’ont aucunes honte a faire souffrir de jeunes enfant ayant à peine 12 ans.La chine va nous affaiblir au niveau économique nous avons du soucis à nous faire le chomage ne va pas diminué.PAUVRE FRANCE


> Le barrage des Trois-Gorges (Chine)
13 juin 2006 - 08h22

mouais, je vois de moins en moins comment on va s’en sortir... A mesure que le totalitarisme détruit le monde, il réduit les moyens de résister : j’en veux pour preuve le développement des nanotechnologies. Ce qui se passe en Chine est finalement basé sur le même schéma que ce qui se passe chez nous. Rappelons nous ce qui est advenu du Rhône, entièrement "domestiqué" pour devenir ce qu’il est maintenant : un dépotoire chimique, nucléaire bétonné. Il a fallut trente ans d’effort pour arriver à détruire l’écosystème de ce fleuve. On en n’est pas au gigantisme chinois mais n’oublions pas nos propres catastrophes. Le totalitarisme n’est pas un accident dans la société bourgeoise : il en fait partie et il est en train de détruire la planète. Si vous pouviez voir ce qu’est en train de devenir mon département, l’Ardèche... C’est à pleurer... Tout y est applati et urbanisé. Non, vraiment, je ne vois plus de porte de sortie. Il faudrait arrêter de travailler, je crois que ce serait la première des choses à faire.
Christophe -



> Le barrage des Trois-Gorges (Chine)
13 juin 2006 - 09h17 - Posté par

En effet, sans main d’oeuvre et sa carotte l’argent les bêtises ne se feraient plus. A méditer.


> Le barrage des Trois-Gorges (Chine)
14 juin 2006 - 17h31 - Posté par

Christophe —>

oui mais je suis sur que toi tu as déjà arreté de travailler, non ?


> Le barrage des Trois-Gorges (Chine)
14 juin 2006 - 18h04 - Posté par

oui, mais pourquoi cette question ? Si je n’avais pas arrêté, le raisonnement aurait-il été invalidé ?
Christophe


> Le barrage des Trois-Gorges (Chine)
13 juin 2006 - 18h08

A vouloir ressembler au tigre de papier, dont jadis ils decriaient tant le systeme, les actuels dictateurs capitalo fachistes chinois et dont les predecesseurs firent massacrer des dizaines de millions de leurs semblables , sont en train de mener leur pays dans lle chaos precipite du grand capital (chaos ecologique, social...)
certains disaient " quand la Chine s’eveillera", mais a l’image de ce barrage plein de fissures il y aura aussi une Chine qui s’ecroulera.



> Le barrage des Trois-Gorges (Chine)
17 juillet 2006 - 22h27

Vous n’êtes pas du tout rigolos les amis, mais je suis complètement d’accord avec vous : Une grosse partie de l’humanité va disparaître au fil des catastrophes, resteront ceux qui sont aujourd’hui en marge et vivent comme autrefois, en trouvant leur subsistance dans leur environnement inchangé depuis des lustres. Je pense à ces peuples dit en developpement, ceux qui savent trouver de l’eau et à manger au milieu de nul part. Tout cela évoluera gentillement pour une nouvelle tentative d’implantation de l’intelligence... La Terre n’est pas à cela près, c’est dommage pour nous, c’est tout.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite