Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

DSK 2007 : on rit à quel moment ?

de : Alain
dimanche 15 janvier 2006 - 18h02 - Signaler aux modérateurs
17 commentaires

DSK (Dominique Strauss Khan), lors d’une réunion publique devant quelque 400 personnes à L’Hay-les-Roses, a proposé que toutes les composantes de la gauche se mettent d’accord sur une déclaration affirmant qu’elles s’uniront "contre la droite" à la présidentielle de 2007, afin d’assurer la victoire de la gauche.

Oui, mais voilà. DSK est-il de gauche ? J’en doute.

Ce même DSK s’est prévalu de sa capacité à rassembler la gauche pour faire la leçon au premier secrétaire François Hollande, auquel il a adressé des critiques voilées.

Il faut donc l’union mais il commence par critiquer ses petits copains, à peine plus à droite que lui. Ah ah ah, qu’il est drôle dans son rôle de rassembleur.

"il ne fallait pas construire le mur des deux gauches au travers d’un référendum incertain", celui de mai 2005, a affirmé le secrétaire national aux élus du PS. Résultat, "nous voilà empêtrés maintenant sur la question de la présence des trotskystes à un sommet de la gauche. Franchement, nous frisons le ridicule"

Donc, il fallait voter OUI comme ce gros naze pour être uni ? Qui est ridicule ? Je le trouve plus ridicule lui que moi, qui est voté NON et dont un sondage dit qu’on revoterait aujourd’hui, on serait plus 55% à dire non mais 57%.

"Je souhaite, créer les conditions de l’union, d’un renouveau et surtout de la distinction entre la droite et la gauche". Le dirigeant socialiste a annoncé qu’il placerait son action en 2006 "sous le triptyque : solution, imagination, résolution"

Et lui, il est à droite ou à gauche ? Et puis le tryptique de 3 mots à la con, ca sent bon le marketing mais ce n’est pas une idée de gauche.

Critiquant l’action du gouvernement actuel sur un sujet qui inquiète toute l’Europe, celui de la grippe aviaire, Dominique Strauss-Kahn s’est prononcé pour "un droit d’ingérence sanitaire", devant "l’avancée de la maladie en Chine et en Turquie".

DSK chez les poules ? Pauvres volatiles...

"La France a besoin de solutions. La France a besoin d’imagination. La France a besoin de résolution"

Et pour finir, la FRANCE n’a pas besoin de gauchos droitistes, elle n’a donc pas besoin de DSK, ancien ministre de l’économie de droite ou de gauche ?


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
15 janvier 2006 - 18h49

il a belle mine le rigolo, il oublie le scandale du sang contaminé au fait les socialos étaient au pouvoir.
sans commentaire.



> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
15 janvier 2006 - 18h57

Le problème n’est pas l’union par qui puisque que dans toute la gauche personne n’est assez charismatique pour rassembler, le référundum la prouver.

Il s’agit de s’unir autour d’un projet, et autrement dis quel est le centre de gravité de la gauche.
Je suis authentiquement de gauche j’ai voté Oui, et je ne participerais à aucun combat avec qui que ce soit qui a voté non : la fracture est là et pour longtemps.



> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
15 janvier 2006 - 19h32 - Posté par

Le referendum s’est déroulé sur les contenus pas sur la capacité d’une personne à rassembler, idée d’ailleurs bien peu démocratique d’esprit.

Sur la question des contenus il est exact que la majorité de gauche qui a choisi le NON s’est trouvée du bon côté, si on peut parler en langage moral.

La minorité de la gauche qui s’est trouvé du côté du OUI du côté d’un texte faisant passer les droits des entreprises devant les droits humains,
un texte concretement anti-democratique par sa logique (l’unanimisme réel necessaire pour revenir sur les contenus, donc liant les générations avenir sans qu’elles puissent revenir dessus sans procéder à un putch démocratique),
un texte favorisant la disparition de la séparation des pouvoirs (soumission de la nomination des juges à l’executif, parlement sans force réelle et ne pouvant concretement légiferer si il y a divergence active entre executif et legislatif),
un texte par contre autorisant definitvement la mise hors contrôle démocratique de la BCE, acceptant dans ces textes des repressions meurtrières des populations par les états adherents, autorisant le meurtre d’état,
autorisant l’emprisonement et des privations de liberté sans définir de protections juridiques (hum.... la fripouillerie d’accpeter un texte qui legitime l’arrestation de personne pour vagabondage....On peut penser aux "gens du voyage" et au traîtement qui pourrait leur être accordé....)

Un texte qui dans la forme était construit pour ne pouvoir être saisi et compris aisement par les populations, montrant là un point de départ à l’esprit particulierement scandaleusement anti-democratique....

Voilà mon ouiste de passage... Je rappelle car il faut sans cesse rappeler dans quelle bauge se roulerent ceux qui, en connaissance de cause du texte, voterent OUI.
Il faut toujours rappeler sinon on nous dira un jour que la peinture était blanche (ou rose) alors qu’elle était noire, noire et bien noire...

Alors, DSK ? Comme Hollande, Royale, Jospin, Lang, etc, furent pris de façon explicite avec la main dans le pot de confiture à ce moment...
Et tout le monde le sait, la confiture ça colle aux doigts, ....
Je me souviens juste en rappel immediat à l’esprit (à part le naufrage moral de soutenir le TCE) de DSK dans un débat tard le soir indiquant qu’il approuvait Raffarin sur les retraites mais indiquait qu’il s’y était mal pris, sous-entendant lourdement que lui aurait été plus malin....

Alors oui non ?
C’est vrai que nous sommes fâchés, comme énormement de gens, les choses ne passent pas ainsi, surtout quand le PS continue de soutenir l’ultra-liberalisme à l’échelle européenne....Qu’on ne le voit pas prendre résolument le chemin de la lutte contre la circulaire bolkenstein, ce n’est qu’un exemple...
Mais c’est le fond, le fond ce sont les decisions et les politiques menées, pas les discours flagorneurs avec des mots creux sur la "gauche".
Et là tant que le PS n’aura pas changé et sera toujours sur une politique de droite, voir anti-democratique (le 29 Mai a révélé des travers inquietants dans ce parti), anti-social, il parait difficile de souhaiter que cette organisation represente une solution réelle pour changer de politique.

Il se peut fort bien qu’il soit dans l’incapacité de changer et de se moderniser (en ce moment il donne une image d’immobilisme incroyable), en ce cas on se privera de lui.

DSK, un conseil ?

Copas


> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
16 janvier 2006 - 10h31 - Posté par

Quand est-ce qu’il y aura un plan B europe sociale ?


> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
15 janvier 2006 - 19h45 - Posté par

entierement d’accord avec toi , je suis aussi authentiquement de gauche , j’ai voté non , et il est hors de question que je vote une fois de plus pour un partisan du oui , comme tu dis : la fracture est là pour longtemps .


> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
17 janvier 2006 - 16h55 - Posté par

Le problème du OUI ou du NON est un faux problème (comme le sexe du futur Roi de France pour 5 ans de 2007).
Si le Non a gagné c’est à cause de la stupidité de ceux qui ont rédigé un projet de pseudo-constituion de l’UE avec la partie III (qui regroupe en gros les traités économiques améliorés) qui n’a rien à faire dans une constitution, même dans un traité constitutionnel.
Je ne connais aucune constitution qui intègre l’économie dans ses articles, tout simplement parce qu’elle peut changer avec les alternances sauf dans les dictatures (G/D).
Le but d’une constituion est de faire vivre les citoyens en bonne entente par l’instauration de lois fondementales qui donnent des droits et des devoirs au citoyen et non aux entrerpises ou autres.
Cette grave erreur ou cet appétit libéral de faire passer des traités économiques dans le texte global a entrainé son rejet et par là-même l’occasion de faire avancer l’UE politique par les autres titres du traités.
Finalement pour avoir eu les yeux plus gros que le ventre, les auteurs (donc les gouvernements) ont fait une énorme bêtise et rejeter la faute sur ceux qui ont voté non est encore une erreur.


> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
15 janvier 2006 - 19h59

« Critiquant l’action du gouvernement actuel sur un sujet qui inquiète toute l’Europe, celui de la grippe aviaire, Dominique Strauss-Kahn s’est prononcé pour "un droit d’ingérence sanitaire", devant "l’avancée de la maladie en Chine et en Turquie".

DSK chez les poules ? Pauvres volatiles... »

Je ne trouve pas ses propos de DSK rigolo : qu’est ce que cela veut dire ? Va-t-on envoyer des bidasses etablir des cordons sanitaires en Afrique ? Va-t-on assugetir les prets aux Pays du Tiers Monde aux contrôles de leur politique sanitaires ? Choisira-t-on les maladies à combattre ?



> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
15 janvier 2006 - 22h50 - Posté par

Pour le droit d’ingerence sanitaire, je pense que DSK voulait parler du tas d’ordures flottant bourré d’amiante qui devrait faire l’objet d’une intervention des peuples du tiers monde pour mettre carrés, KO et hors d’état de nuire les dangereux pollueurs qui essayent de porter atteinte à la santé des populations en connaissance de cause.

Sacrés volatiles....

Cop.


> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
16 janvier 2006 - 07h41

C’EST UN MINISTRE DES FINANCES DE GAUCHE, D.S.K. qui a privatisé la CAISSE d’EPARGNE...

Cette banque qui était "sans but lucratif", donc la banque des plus démunis est devenue UNE

BROYEUSE pour cette tranche de clientèle.

Je sais de quoi je parle car j’en suis cliente depuis 1983.

Leurs procédés sont écoeurants

Michèle



> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
16 janvier 2006 - 09h18

Le seul problème pour 2007 c’est QUI sera éventuellement en mesure de barrer la route à Sarkozy qui lui est franchement à droite (version anglo-saxonne).
On ne votera sans doute pas pour quelqu’un mais contre quelqu’un, ce qui arrive de plus en plus souvent. Aux USA, on aurait voté contre Bush par exemple sans être forcément conquis par son adversaire.
Patrice.



> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
16 janvier 2006 - 10h08

"Je le trouve plus ridicule lui que moi, qui est voté NON "
JOLIE LA FAUTE ! je dirais même : « ridicule » !
Comme quoi, journaliste, c’est un métier :)
Cedric



> DSK président en 2007 !
17 janvier 2006 - 14h04

Et c’est parti !
Il est bien évident que l’investiture du candidat socialiste sera une bataille entre Laurent FABIUS et DSK !
Ségolène malgré ses qualités et sa popularité soudaine ne fait le poid. Et elle le sait très bien.
Il est indéniable qu’il se passe quelque chose autour de DSK. Pour ceux qui doutent encore d’un programme cohérent et réaliste de gauche du PS vous en serez pour vos frais...
En effet, depuis l’entrée en lice de DSK le WE dernier, la dynamique est enclenchée. Ce n’est qu’un début :
 Relance de la construction européenne par des points concrets : Ministre des finances pour une vrai politique économique, harmonisation fiscale de l’impôt sur les sociétés de tous les pays membres (33% en france, 0% en estonie, sans parler des paradis fiscaux), relance d’une politique industrielle, efforts sur la recherche et le développement (au revoir la PAC)
 droit d’ingérence sanitaire par l’intermédiaire de l’OMS (c’est en cours...)
 relance de la croissance française, les mesures seront annoncées au compte goute pour éviter que la droite ne pique les bonnes idées comme la sécurité sociale professionnelle inventé par DSK et reprise par Villepin (dans les mots pour l’instant)
 développement prioritaire par zones géographiques. Une sorte de discrimination positive mais par lieu pas pas couleur de peau comme à droite.
 mariage homosexuel, adoption par les homos ! ça c’est une vrai avancée de gauche !
 parité H-F au parlement pour les prochaines législatives.
etc...
La nouvelle gauche est arrivée !!!
DSK président



> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
19 janvier 2006 - 11h43

Comme d’habitude, on se prétend de gauche et on commence par taper... sur la gauche.
Non, DSK n’est pas parfait.
Non, il ne propose pas de solutions universelles.
Non, le PS n’est pas exempt de reproches.
MAIS
Si l’on veut une politique de gauche, il faut voter pour la gauche.
Si l’on veut une politique de gauche, il faut s’engager à gauche.

Si on attend le candidat parfait, on regardera passer les trains les uns après les autres, se lamentant sur la politique de droite des gouvernements... de droite. C’est une attitude de vache au pré, pas de militant !

Ce discours affligeant laissant supposer que droite = gauche est dépassé. Il est faux.

Alors, Mesdames et Messieurs, faites vos choix mais assumez-les !



> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
19 janvier 2006 - 12h37 - Posté par

> Si l’on veut une politique de gauche, il faut voter pour la gauche

Le problème, c’est que c’est pas vraiment possible. On a le choix entre voter pour un candidat PS qui fera une politique de droite (et je dis ça alors que je crois être de gauche plutôt modérée) et voter pour des candidats de gauche alternative qui n’ont aucune chance de passer.

Je dirais plutôt : Si on veut une politique moins de droite, il faut voter pour un candidat PS soi-disant de gauche. Et c’est discutable parcequ’en votant pour le PS, certes on évite le pire (Sarko/Villepin), mais en même temps on maintient la domination du PS sur la gauche, et donc on compromet la possibilité à moyen terme d’une politique de gauche en France (encore une fois, même modérée).

Je me demande s’il ne vaut pas mieux voter UDF : tant qu’à avoir une politique centriste-libérale, pourquoi ne pas voter pour un parti qui s’affiche centriste-libéral. N’évitera-t-on pas tout autant le pire en votant UDF que PS ? L’UDF mènerait-il une politique sensiblement plus de droite que le PS ?

> Ce discours affligeant laissant supposer que droite = gauche est dépassé. Il est faux.

Ou que le débat droite-gauche est faussé, parce que des gens de droite se font passer pour la gauche et personne ne les remet en cause dans les medias de masse. Le débat droite-gauche risque surtout d’être non pertinent dans la prochaine élection présidentielle, parce qu’il n’y aura pas de candidat de gauche "crédible" (i.e. à la fois authentiquement de gauche et qui aurait une chance de gagner)

> Alors, Mesdames et Messieurs, faites vos choix mais assumez-les !

De même, si vous votez PS, comprenez que vous compromettez durablement la possibilité d’une politique de gauche même modérée (retraites par répartition, politique économique et monétaire favorable aux salariés plutôt qu’aux rentiers, non-privatisation du système de santé, transports et production d’énergie par des entreprises contrôlées démocratiquement, pendant qu’on y est licence globale pour la musique, arrêt de la dérive sécuritaire... autant de gros mots pour des "socialistes" comme DSK). Et assumez-le aussi.


> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
27 janvier 2006 - 09h20

Salut je vois bien et je comprends que tu veuilles le rassemblement de toute les gauches et que tu reproches à DSK d’exclure les trotskystes de ce rassemblement, seulement les différentes campagnes et les différents discours des représentants de cette frange de la gauche sont totalement opposés la gauche gouvernementale. Cette gauche ne veut pas utiliser le pouvoir pour changer le monde. Ele préfère taper sur une gauche pas assez pure et laisser la droite au pouvoir.
A++



> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
15 février 2006 - 22h58

Et couillon tu préfères peut être sarko. Tu vas finir par l’avoir avec tes conneries.
bye



> DSK 2007 : on rit à quel moment ?
7 mai 2006 - 15h45




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 14 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite