Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Les chômeurs forcément suspects aux yeux du gouvernement

de : Fanny Doumayrou
lundi 2 janvier 2006 - 11h52 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

de Fanny Doumayrou

Les faits

En pleines fêtes de Noël, le ministère du Travail a publié samedi dernier au Journal officiel un décret précisant les modalités de contrôle des demandeurs d’emploi par les agents du ministère (contrôleurs du travail). En cas de « présomption de fraude », le texte autorise ces agents à - se faire communiquer par les administrations fiscales toutes données et documents nécessaires à l’accomplissement de leur mission ». Un tel accès est déjà possible pour les agents des caisses de Sécurité sociale et d’allocations familiales.

Le décret prévoit aussi un rapprochement des fichiers : les agents de l’État, des - ASSEDIC et des ANPE, toujours dans le cadre du contrôle, peuvent accéder à toutes les informations détenues par l’ANPE, les

ASSEDIC et l’administration - sociale.

Les questions

Quelles informations pourront être demandées au fisc ?

D’après le ministère, les vérifications pourront concerner la situation familiale de l’allocataire (les revenus d’un conjoint entrant par exemple dans le calcul de l’allocation spécifique de solidarité, et le nombre d’enfants à charge pris en compte au moment de la fin de droits), la présence de l’allocataire sur le territoire français, la disponibilité du demandeur d’emploi (en cas de reprise de travail non déclarée).

La fraude aux ASSEDIC, un phénomène réel ?

Malgré tout le tapage qu’il orchestre autour de la répression des chômeurs, le gouvernement sait parfaitement que les cas de fraude sont très marginaux. Le rapport Marimbert sur le service public de l’emploi, remis en janvier 2004 au gouvernement, faisait état de 2 030 sanctions en 2000 et 1 705 en 2001, soit 0,09 % et 0,08 % du nombre de demandeurs d’emploi indemnisés par les ASSEDIC. Autrement dit, une vingtaine de cas par département ! Cela dit, le rapport soulignait que ces chiffres très faibles ne correspondaient pas à la perception que l’« opinion publique » a des chômeurs. Et sur la seule base de ce sentiment, il suggérait, dans une démarche clairement démagogique, un renforcement du contrôle des chômeurs.

Quel est l’objectif du gouvernement ?

Avec ce décret, le gouvernement complète le dispositif de renforcement du contrôle mis en place par un décret du 5 août. Ce premier volet a instauré un nouveau système de sanctions progressives en cas de refus d’emploi ou de formation sans motif légitime, de recherche d’emploi insuffisante, de non-réponse à convocation, de fausses déclarations. Les radiations sont aux mains des ANPE, les suppressions ou réductions temporaires ou définitives d’allocations sont décidées par les agents de l’État, mais les caisses d’ASSEDIC elles-mêmes ont le nouveau pouvoir de suspendre les allocations à titre conservatoire. Alors que le chômage reste massif, l’objectif du gouvernement est d’abord de flatter son électorat en stigmatisant les chômeurs, présentés comme responsables de leur situation, paresseux et profiteurs. Les sanctions permettent aussi d’accentuer la pression sur eux pour les contraindre à accepter les premiers emplois venus, et de faire faire des économies aux ASSEDIC qui multiplient les radiations.

Notre conclusion

Alors qu’il multiplie les exonérations de cotisations sociales pour les entreprises et les cadeaux fiscaux pour les riches, le gouvernement choisit de s’acharner sur les victimes du chômage et des licenciements, comme si elles se complaisaient dans leur situation.

Il faut rappeler que seulement 50 % des chômeurs ont droit aux allocations ASSEDIC, et que les montants sont faibles : 86 % des allocataires touchent moins que le SMIC.

Les autres ont droit au RMI ou à l’ASS (environ 430 euros par mois), ou à rien du tout.

Les droits des chômeurs vont encore être réduits avec l’entrée en vigueur de la convention UNEDIC négociée la semaine dernière, qui prévoit un durcissement des conditions d’accès aux allocations.

http://www.humanite.presse.fr/journ...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Les chômeurs forcément suspects aux yeux du gouvernement
2 janvier 2006 - 13h22

EN SON TEMPS, Alain JUPPE avait dépensé beaucoup pour traquer les fraudeurs Rmistes.

Il en avait trouvé 1,2% qui trichaient de quelques centaines de francs

Mais quand ce sont des milliards qui sont détournés, comme à la Sécu., on laisse faire.

VOLER LES PAUVRES, C’EST TOUJOURS BIEN JOUER !

Michèle







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite