Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Le Parti Socialiste Ecossais est attaqué

de : Tanguy
mercredi 10 août 2005 - 23h56 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Appel urgent à la solidarité

JPEG - 21.6 ko

Le Parti Socialiste Ecossais est attaqué. Quatre députés du SSP au Parlement Ecossais et leur équipe parlementaire ont été suspendus pour une durée de un mois, sans salaires ni indemnités, pour avoir défendu le droit de manifester contre la réunion des dirigeants du G8 (voir ci-dessous)

Essayons d’organiser la riposte la plus large contre cette attaque sans précédent.

C’est pourquoi nous faisons appel à votre solidarité, selon les modalités suivantes :

 en faisant circuler cet appel parmi vos adhérents et vos sympathisants

 en signant la pétition en ligne : http://www.thepetitionsite.com/take...

 en écrivant à George Reid, « Presiding Officer » du Parlement Ecossais à l’adresse suivante :

Presiding Officer
Queensberry House, the Scottish Parliament,
Holyrood, Edinburgh EH99 1SP
Email : presiding.officer@scottish.parliament.uk

 en contribuant au fonds de lutte du SSP afin de financer les démarches juridiques pour faire annuler la suspension de nos députés et rétribuer leurs assistants.

Scottish Socialist Party, 70 Stanley Street, Glasgow, G41 1JB, Scotland

TEl : +44 870 752 2505

email : scottishsocialistparty@btconnect.com


Déclaration du SSP

Le 30 juin, quatre députés du SSP ont été sommairement suspendus et privés de leur salaire ainsi que de leurs indemnités pour la durée du mois de Septembre. Ces sanctions financières signifient également que 28 membres de l’équipe parlementaire, qui n’étaient pas partie prenante de l’action, ne pourront être payés.

Leur crime ? Avoir organisé une protestation silencieuse et pacifique, qui a duré 5 minutes, lors de la séance de questions au Premier Ministre. Les députés du SSP, Colin Fox, Frances

Curran, Rosie Kane et Caroline Leckie ont brandi des pancartes demandant au Premier Ministre, Jack McConnell, de faire respecter le droit de manifester pacifiquement contre les dirigeants du G8, le 6 juillet à Gleneagles.

Cinq mois plus tôt, le Parlement Ecossais avait voté une motion de soutien au droit des gens de protester contre le sommet du G8. Pourtant, à moins de 6 jours de la manifestation prévue, l’autorisation de manifester n’avait pas encore été donnée. Nous pensons qu’il s’agissait d’un choix délibéré des autorités pour provoquer la confusion et saboter la manifestation prévue.

Cette sanction draconienne et sans précédent a été imposée à l’issue d’un processus qui tourne en ridicule la justice la plus élémentaire. Les députés du SSP ont été jugés en leur absence, sans autre forme de procès, sans droit d’appel ni aucun des élémentaires droits de l’homme qui sont inscrits dans la loi.

Cette attaque ne vise pas seulement les représentants élus du SSP. Leur exclusion du Parlement pendant le mois de Septembre signifie aussi que 130.000 électeurs ne pourront se faire entendre au Parlement Ecossais.

Au cours des 6 dernières années, le SSP s’est imposé comme le défenseur infatigable des intérêts de la classe ouvrière, ici et dans le reste du monde. Il est fier de son bilan qu’il s’agisse du soutien aux luttes ouvrières comme d’avoir été en première ligne dans la mobilisation contre l’agression impérialiste en Afghanistan et en Iraq. En 2003, 130.000 électeurs ont voté pour le SSP et 6 députés du SSP ont été élus au Parlement Ecossais. Parce qu’il est le seul parti en Ecosse à combattre de manière conséquente l’offensive néo-libérale, le SSP s’est acquis l’animosité des partis majoritaires et de la classe politique.

En conséquence, nous ne pouvons pas triompher ces attaques contre la démocratie, la liberté de parole et le droit de manifester.

Nous menons une campagne internationale pour organiser la pression sur le Parlement Ecossais afin de faire annuler la suspension et les pénalités financières dont est victime le SSP. Nous avons déjà reçu de nombreux messages de solidarité, en provenance d’Europe et du monde, de parlementaires européens, de syndicats et de travailleurs de base.

SVP, ajoutez votre voix à la campagne qui se développe et aidez-nous selon les moyens indiqués ci-dessus.

Salutations solidaires

Pour le Parti Socialiste Ecossais

Colin Fox MSP, porte-parole du SSP


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Le Parti Socialiste Ecossais est attaqué
11 août 2005 - 18h26
Le Parti Socialiste Ecossais est attaqué
6 avril 2009 - 03h12 - Posté par Guillaume tremblay

Bonjour aux camarades du ssp

Je vous écrit pour vous exprimer toute ma solidarité pour les députés injustement suspendus et privés de leur salaire ainsi de leurs indemnités pour la durée du mois de Septembre, en marge du sommet du G8, qui est d’ailleurs passer dans notre coin de pays au québec â montréal avec son lot de manifestation anti-mondialisation. l’union des forces progressistes(parti de la démocratie socialiste, le rassemblement pour une alternative progressiste et le parti communistes du québec a bien réalisé et réussi une fusion avec le groupe option citoyenne pour donner naissance a un nouveau parti politique de la gauche québecoise qui se nomme Québec solidaire, parti féministe, écologiste, altermondialiste et indépendantiste8. la nationalisation de l’énergie éolienne,le revenu minimum garanti, l’assemblée constituante, la proportionnelle régionale avec correction au niveau national, l’étiquetage obligatoire des ogm,le retrait des troupes canadiennes d’afghanisthan et la défense de la langue francaise font de notre programme politique un projet de societé libérateur.Nous avons réussi à faire élire un député à l’assemblée nationale du québec,Amir Khadir peut-.etre qu’avec une proportionnelle régionale nous en aurons eu 3 ou 4. L’union des forces progressistes avait publié dans le ssp en 2003 pour tisser des liannes autour de revendications communes.

Avec mes respects les plus distingués
M.Guillaume Tremblay
Ex.candidat de Québec solidaire aux élections québecoises de 2007







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite
France : menace claire de coup d’État militaire imminent
lundi 26 avril
de Roberto Ferrario
Ainsi se termine la déclaration d’un groupe des militaires des Force des Armées françaises : “Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national. On le voit, il n’est plus temps de (...)
Lire la suite