Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Partie de Chine en Janvier 2020, la Grande Révolution Culturelle et Économique Banco-centraliste !

de : Lepotier
jeudi 11 mars 2021 - 13h42 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
PNG - 30.8 ko

De la genèse de la Nouvelle Économie Politique « Pandémique » !!!

Voici donc tout juste un an que se mettait en place un cycle de restrictions des libertés et de paralysie de l’économie comme on n’en avait pas connu depuis la période d’occupation nazie et de propagande vichyste. Reflet français d’un syndrome mondial, nouveau en Occident, mais clairement initié en Chine « populaire », concrètement.

La plainte pour homicide volontaire déposée par Me Di Vizio, par ailleurs l’avocat du Pr. Raoult, est tout à fait emblématique de ce tournant majeur de l’évolution sociale du système de domination de classe.

En effet, si un an après, les médias au service du système continuent à accuser le Pr. Raoult de charlatanisme, alors qu’il a déjà soigné plus de 8 000 patients avec son protocole, il faut donc être clairs : s’il s’agit bien de charlatanisme, il faut absolument arrêter tout de suite ce monsieur et le jeter en prison !

Pourquoi ne le fait-on pas, sinon parce que c’est précisément impossible et parce que cela obligerait à constater et admettre que sa thérapie fonctionne et qu’elle fonctionnait déjà, potentiellement et de manière notoire, dès son origine, il y a un an, également !

La logique la plus élémentaire nous amène donc à cette évidence que la plainte pour homicide volontaire est, pour le moins, fondée dans son principe général.

Dans la mesure où il s’agissait donc bien d’une stratégie consciente de la part du pouvoir, et non pas d’une simple et improbable « bévue d’un instant », on en vient donc à chercher à en comprendre les buts et motivations.

Grossièrement contre-intuitif à priori avec l’intérêt économique immédiat d’une classe dominante ploutocratique et oligarchique, l’arrêt brutal, avec la casse subséquente, d’une grande partie de l’économie l’est nettement moins si l’on considère que depuis 2008 déjà, l’ensemble du système ne tenait plus debout que par la politique monétaire « non conventionnelle » des Banques Centrales.

Douze ans de prétendue « relance » sans aucune perspective de réalité durable de l’illusion ainsi construite, et confrontée à l’émergence spontanée d’une contestation protéiforme à travers le monde et potentiellement imprévisible, malgré la répression, cela avait donc de quoi inquiéter cette oligarchie, en réalité.

Loin d’être réellement pris au dépourvu, vu que les études économiques de ses spécialistes pointaient déjà depuis des années le « paradoxe de la productivité » qui montrait son déclin inexorable malgré, ou a cause de, en fait, et en fin de compte, l’intégration non moins inexorable des nouvelles technologies à l’appareil productif, et le tout débouchant déjà, et depuis des années, sur une nouvelle ère dite de « stagnation séculaire », il était donc urgent pour le système de provoquer un choc assez violent pour justifier d’une régression sociale durable, et profiter, en prime, de l’effet mécanique d’un « rebond » en « sortie de crise programmée », afin de maintenir l’illusion que les prétendues perspectives de développement économique et social pourraient encore avoir un sens… !

Dans ce contexte, que le virus ait eu une origine naturelle spontanée ou non est quasiment une question secondaire. Il a, quoi qu’il en soit réellement de son origine, fournit le « mobile » idéal du crime social nécessité, pour l’oligarchie, par sa propre survie.

Dès lors, la dépendance totale de l’économie mondiale à l’égard de la dette, pilotée par la politique monétaire des Banques Centrales, déjà instituée, de fait, à la suite de la crise de 2008, devenait un principe de base de toute politique économique, et devait s’étendre à tous les secteurs de la vie économique et sociale qui lui échappaient encore.

Tel est le sens de la Grande Révolution Culturelle et Économique partie de Chine « populaire » en Janvier 2020 et débouchant désormais de façon systémique sur la Nouvelle Économie Politique « Pandémique ».

C’est à cette montagne, en fait, que s’attaque la procédure pour homicide volontaire proposée par Me Di Vizio.

Elle n’est donc pas du tout anecdotique, dans son principe, mais au contraire, tout à fait significative et symbolique des enjeux actuels de société, et cela, à l’échelle mondiale, en fait et en fin de compte.

Il s’agit bien de savoir dans quel monde on veut encore vivre, et quel monde nous laisserons aux générations futures.

Soutenir ou pas ce type de démarche, à chacun de choisir, en son âme et conscience !

Lepotier

SOURCE, avec une importante série de vidéos sur ce thème :

https://nousnesommesriensoyonstout.wordpress.com/2021/03/11/partie-de-chine-en-janvier-2020-la-grande-revolution-culturelle-et-economique-banco-centraliste/

PNG - 30.8 ko
PNG - 750.7 ko

Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Partie de Chine en Janvier 2020, la Grande Révolution Culturelle et Économique Banco-centraliste !
11 mars 2021 - 17h46 - Posté par Pedro

La Chine, Etat ouvrier bureaucratiquement déformé mais ouvrier quand même d’après la LTF ?
Les stalino-hoxhaïstes pas convaincus :
http://www.marxisme.fr/download/en_...
Eux par contre :
https://humaniterouge.alloforum.com...



Partie de Chine en Janvier 2020, la Grande Révolution Culturelle et Économique Banco-centraliste !
11 mars 2021 - 22h31 - Posté par Lepotier

La Chine de Mao n’a jamais été un État ouvrier en aucune manière et selon aucun critère objectif, et surtout pas, marxiste.

Mao a fait toute sa guerre de libération nationale en s’appuyant sur la paysannerie. Lorsqu’il a pris les villes, en 1949, il s’est appuyé sur les restes de la bourgeoisie industrielle « nationale » qui n’a pas voulu suivre Tchang Kaï-chek àTaïwan.

Sa prise du pouvoir n’a été suivie d’aucune insurrection ouvrière, bien au contraire… La bourgeoisie nationale industrielle s’est progressivement intégrée au parti, en collaboration avec la fraction rurale bureaucratique bourgeoise nationale maoïste qui dominait le PCC.

L’exemple typique de cette « success story » est celui de la dynastie fondée par Rong Yiren dès avant 1949 et toujours aujourd’hui une des familles chinoises les plus influentes, comme au cœur même du régime maoïste de la haute époque des années 50.

Le reste, c’est des balivernes pour les pseudos-« marxistes » de toutes les chapelles confondues, même si jamais d’accord entre elles sur la couleur des choses… insignifiantes !

Les seuls épisodes prolétariens de la Révolution nationale chinoise sont ceux qui ont été réprimés dans le sang, que ce soit sous Tchang Kaï-chek ou sous Mao Zedong, pendant la prétendue « révolution culturelle ».

En 1972, avec les accords Mao-Nixon, la Chine est passée d’un système capitaliste national bureaucratique à un nouveau système capitaliste comprador financé par l’impérialisme US via la bourse de Hong Kong ( système des « Red Chips », qui existe toujours…). Mais la nouvelle bourgeoisie comprador chinoise a fort habilement réussi à se tricoter un « bas de laine » monopoliste et financier local, en parallèle de ses activités de proxénète de la classe ouvrière chinoise, et toujours en contrôlant et en utilisant le PCC comme devanture « sociale ».

Aujourd’hui elle est effectivement en mesure d’en remontrer à son mentor US, dans un jeu pervers où ces deux là se tiennent « par la barbichette », à moins que ce ne soit par une autre partie de leurs anatomies respectives... Peu importe, ce sont, de toute façon, les prolétaires du monde entier, US, chinois et autres, qui en payent encore le prix, aujourd’hui, et pour longtemps encore, semble-t-il, malheureusement.

Lepotier.


Partie de Chine en Janvier 2020, la Grande Révolution Culturelle et Économique Banco-centraliste !
12 mars 2021 - 17h42 - Posté par Pedro

Dans les années vingt à quarante, le PCC disait bien qu’en Chine le caractère de la révolution était démocratique bourgeois. Sur l’actuel drapeau chinois, une des étoiles symbolise toujours la bourgeoisie "nationale" (par opposition à la "compradore"). La révolution ne devait devenir socialiste que dans un deuxième temps. Evidemment, à moins de tendances suicidaires, on voit mal pourquoi des capitalistes auraient rallié des gens n’attendant que le moment propice pour les exproprier.
Cette conception de révolution par étape s’oppose bien sûr à la révolution permanente trotskiste, ce qui n’empêche pas la LTF de considérer la Chine comme un Etat Ouvrier contrairement à LO (et aux cliffistes je suppose) .
Je ne sais pas trop les positions des pablistes et des lambertistes.


Partie de Chine en Janvier 2020, la Grande Révolution Culturelle et Économique Banco-centraliste !
14 mars 2021 - 23h08 - Posté par Stirner

Marx explique très bien que le prolétariat trouve sa source dans l’expulsion brutale des paysans de leurs "propriétés" campagnardes, afin qu’ils puissent, démunis, se vendre aux capitalistes comme "esclaves" et les révolutionnaires russes avaient très bien compris cela, eux qui doutaient de la possibilité pour les révolutionnaires communistes de faire la révolution dans un pays en retard, comptant trop de paysans et une minorité de travailleurs soumis au capital : ils la voyaient plutôt cette Révolution en Europe de l’ouest, très développée avec une majorité de travailleurs soumis au Capital. C’est bien Staline, donc, qui refuse d’aider le parti communiste chinois pour cette raison et Trotsky, qui ds "La Révolution permanente", condamne les dirigeants soviétiques autour de Staline, pour ce refus de soutenir les communistes chinois dans leur lutte contre la bourgeoisie de leur pays. L’histoire est curieuse car plus tard, les Américains aideront et armeront les communistes chinois pour qu’ils luttent contre l’invasion japonaise ; mais nos camarades chinois ne se sont jamais fait d’illusions sur les USA. J’ai donc du mal à comprendre qu’on puisse accuser le noble parti communiste chinois d’avoir, aussi peu que ce soit, trahi les idéaux révolutionnaires légués par Karl Marx.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite