Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Concessions d’autoroutes : l’ART veut rendre le débat audible

de : Michel mardi 16 février 2021 - 15h51 - Signaler aux modérateurs

Le débat autour des concessions autoroutières a été relancé en 2020 à plusieurs reprises. Objet de controverses politiciennes et de contre-vérités répétées, il pourrait gagner en clarté suite aux nouvelles mises au point de Bernard Roman, président de l’Autorité de régulation des transports. Explications.

« Si vous avez compris quelque chose au Liban, c’est qu’on vous l’a mal expliqué », écrivait l’historien Henry Laurens dans les années 80 face à l’imbroglio proche-oriental. Cette savoureuse maxime pourrait aujourd’hui s’appliquer au dossier des autoroutes françaises tant les informations sont la plupart du temps contradictoires, induisant ainsi le grand public en erreur. L’année 2020 n’a fait que rajouter à la confusion, entre les conclusions de la commission d’enquête sénatoriale de septembre dernier et les publications des universitaires Jean-Baptiste Vila (Bordeaux) et Yann Wels (Aix-Marseille) en novembre dans La semaine juridique. A chaque reprise, le président de l’Autorité de régulation des transports(ART) Bernard Roman a dû prendre la parole pour mettre un peu de clarté dans le débat.

Mission : écarter les idées reçues

Fin janvier, Bernard Roman a donc choisi de répondre noir sur blanc aux nouvelles critiques faites à l’encontre du système des sociétés concessionnaires d’autoroutes (SCA). A la tête de l’ART depuis la création de cette instance indépendante en 2019 et auparavant président de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières de 2016 à 2019, cet ancien député socialiste du Nord (1997-2016) dispose d’une solide expertise. Son précédent rapport, publié en novembre dernier, avait déjà tenté de clarifier tous les aspects du dossier.

A l’automne donc, Bernard Roman était monté au créneau pour recadrer les conclusions très politisées d’une commission sénatoriale. Dans son rapport, il épinglait par exemple de nombreuses accusations et rééquilibrait le débat en écrivant :

· « Les taux de rentabilité interne des concessions ont enregistré une évolution favorable, mais modérée depuis 2017. »

· « Les sociétés historiques privées, malgré l’échéance proche de leurs contrats entre 2031 et 2036, doivent encore faire face à des engagements de remboursement importants. »

· « Les contrats comportent des dispositions qui protègent l’usager et le concédant durant toutes les phases : construction, exploitation et fin de la concession. »

· « Les dispositions relatives à la restitution de l’infrastructure concédée sont protectrices des intérêts de l’Etat. »

Que ce soit sur la rentabilité des SCA ou sur la protection des intérêts de l’Etat et des usagers, ces mises au point étaient claires et nuancées, mais semblent ne pas avoir suffi.

Depuis, les deux articles des universitaires bordelais et marseillais sont venus rajouter de la confusion dans un débat qui n’en manque donc pas. Intitulés Convoquons les états généraux du Droit pour les concessions d’autoroutes ! et L’équilibre économique des autoroutes et la couverture du risque : une lapalissade juridique étatisée, les argumentaires de Jean-Baptiste Vila et Yann Wels listent pêle-mêle des pratiques qui seraient selon eux illégales en termes de comptabilité, des critiques sur la rentabilité des SCA ou encore des flous savants concernant les définitions de certains termes des contrats liant le concédant – l’Etat français – et les opérateurs privés. Face à ces « affirmations ayant fait l’objet de critiques étayées et pointues », Bernard Roman regrette que leurs auteurs recherchent le « buzz médiatique » en employant un ton « condescendant voire diffamant » plutôt que de transmettre une information objective au grand public.

Sûr de ses conclusions, le président de l’ART défend le travail d’enquête de ses équipes, soulignant que, malheureusement, « tous les éléments sont réunis pour alimenter de potentielles controverses ». Son objectif est donc ici de remettre de l’ordre dans le débat, en énonçant clairement la méthodologie utilisée dans le rapport paru en novembre, soulignant « une approche ouverte, en faisant tout d’abord connaître [sa] démarche auprès des acteurs concernés pour leur permettre de faire valoir leurs points de vue, puis en sollicitant l’expertise de tiers pour enrichir [ses] propres analyses » et, en optant pour une « présentation factuelle, précise et objective du secteur ». En restant loin de toute idéologie afin « d’écarter les idées reçues et de formuler des préconisations argumentées pour éclairer le débat public ».

Le casus belli de la rentabilité des SCA

Un argument démagogique fait souvent mouche auprès de l’opinion publique française justement : les opérateurs autoroutiers se rempliraient grassement les poches grâce aux péages. Pour y voir plus clair, l’ART a donc enquêté sur le sujet en s’appuyant sur tous les indicateurs disponibles, à commencer par le taux de rentabilité interne (TRI), conformément à l’article L. 122-9 du code de la voirie routière qui la charge d’assurer « un suivi annuel des taux de rentabilité interne de chaque concession ».

Dans sa réponse aux critiques des deux universitaires, Bernard Roman se veut pédagogue, en insistant sur la vue d’ensemble choisie tout au long du travail d’enquête de l’ART : « Plutôt que de présenter un indicateur ne portant que sur une partie de la concession (par exemple, depuis 2002), l’ART s’est mise en situation de répondre à sa mission de suivre la rentabilité sur toute la durée de la concession, et s’est donc attelée à reconstituer, à partir de données techniques, des flux financiers couvrant l’intégralité de la période contractuelle. La méthode du TRI “tronqué” n’est pas un concept théorique, mais seulement l’une des solutions les plus abouties de praticiens qui rencontrent des difficultés concrètes pour rassembler des données correspondant à la profondeur temporelle de leurs analyses. » Résultat des recherches : non, les SCA ne profitent pas de la hausse tarifaire des péages pour racketter les usagers et pour gonfler leur trésor de guerre.

La dette et la gestion du risque

Autre point crucial de l’étude : la question de la dette des SCA, ces dernières ayant, au moment de la concession du réseau en 2006, repris à leur compte la dette astronomique de l’Etat (30 milliards d’euros). Parmi les arguments des deux universitaires, l’endettement se serait révélé « avantageux pour leurs actionnaires ». Si Bernard Roman reconnaît que « la déductibilité fiscale des charges financières contribue à améliorer la rentabilité pour les actionnaires » et que « la gestion active de la dette leur permet de bénéficier de conditions d’emprunt qui se sont améliorées au cours des dernières années », il explique surtout que « l’amélioration des conditions d’emprunt ne peut pas être assimilée à une source de “surprofit” indu lorsque le contrat ne comporte pas de clause de partage du risque de financement ».

Ici, le mot essentiel est « risque ». En se désengageant il y a 15 ans, l’Etat a reporté tous les risques sur les entreprises privées, chargées à la fois d’investir massivement dans les infrastructures et de rembourser la dette préalablement contractée par l’Etat. « Les sociétés concessionnaires en activité aujourd’hui sont, par définition, celles qui n’ont pas fait faillite, rappelle Bernard Roman. Mais l’histoire, en particulier celle des années 1970, a montré que le risque de défaut n’était pas seulement une hypothèse théorique pour les sociétés d’autoroutes. » Vue les sommes colossales en jeu et l’activité 2020 plombée par la crise sanitaire, l’activité des SCA n’est en effet pas sans risque. Car ce sont bien les SCA – et non l’Etat français ou les usagers – qui supportent ces risques financiers.

Rendre le réseau en « bon état »

Dernier point et non des moindres : l’état du réseau autoroutier à la fin des périodes de concession. Dans les contrats signés entre l’Etat et les entreprises concessionnaires, il est stipulé que ces dernières devront rendre les réseaux en « bon état ». Une terminologie reprise dans tous les débats tant elle permet des interprétations floues. Là, l’ART se montre catégorique : il ne s’agira pas simplement pour les SCA de rendre les réseaux en « état normal de fonctionnement », comme le dénoncent les critiques. Tous les acteurs du dossier pourront compter sur l’ART pour veiller à ce que l’intégralité des activités des SCA soit prise en compte. Bernard Roman cite par exemple les équipements annexes comme les bassins d’assainissement qui peuvent représenter des enjeux financiers importants. De plus, ajoute le président de l’ART, « le niveau de l’indicateur relatif à la surface des chaussées informe de la qualité du service rendu à un instant donné, mais ne renseigne pas sur la pérennité de l’autoroute, qui serait mieux appréhendée à travers un indicateur relatif à la structure des chaussées. Pour l’Autorité, l’absence de précision des contrats en cours signifie que le “bon état” doit être entendu de façon absolue ». Les choses sont claires sur ce point : l’évolution du tarif des péages a été établie pour compenser les coûts correspondants aux investissements de remise en bon état prévue dans les contrats.

Le débat autour des concessions autoroutières n’est probablement pas terminé, tant il est complexe. Mais il gagnerait certainement à être épuré des contre-vérités qui continuent de pulluler dans la presse. Reste maintenant à l’opinion publique de ne pas céder aux idées reçues et aux sirènes du buzz médiatique.



Imprimer cet article





Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite