Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!

de : Mickael Wamen, Sidi Boussetta
jeudi 11 juin 2020 - 09h11 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 44.4 ko

WE LOVE NOTRE SYNDICAT

Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante...

Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT...

On est en droit de critiquer la stratégie et la ligne tout en respectant la structure... Nous avons souvent entendu cette phrase juste d’ailleurs.

C’est exactement ce qui se passe actuellement. Nous soulèvons la ligne conduite par une nouvelle équipe, mais nous sommes profondément attaché à notre syndicat !!!

Et OUI, nous avons vécu pendant ces 4 dernières années dans un syndicat qui a la liberté de ton et de parole….

Critiquer une ligne, ce n’est pas salir la structure ou la mettre en danger. Pourquoi cela serait-il possible quand il faut critiquer la ligne du secrétaire général de la CGT sous la liberté d’expression et impossible pour d’autres ?

Les affiches collées sur les murs du syndicat mettant en scène le secrétaire général avec un chapeau mexicain démontrent une liberté totale sans pour autant renier la CGT. Ce serait normal d’un côté, mais pas de l’autre ?

Allons un peu de bon sens. Il faut revenir à ce qui fait la force de notre syndicat : permettre la critique et accepter des autres ce que l’on se permet soi-même !

La CGT est l’outil le plus formidable disponible dans notre pays pour lutter contre les injustices.

La bataille des idées est positive, la critique nécessaire, mais il faut surtout ne jamais penser qu’elle est en sens unique...

Le syndicat, même le meilleur, plus beau, plus fort, n’empêche pas le fait que la ligne de décision peut être perfectible, voir mauvaise, et le dire n’est pas nuire, mais juste utiliser un droit fondamental. La structure est une chose, les gens qui la composent une autre !

Ce n’est pas parce que l’on fait valider par une majorité une décision injuste qu’elle devient juste !

Ce n’est pas parce que l’on se cache derrière une majorité pour faire passer des décisions que cela rend les décisions fondées et justifiées !

Nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire, de nous plier à des codes et être soumis à des menaces en cas contraire... Même si nous devons pour cela être « sanctionné » (? !?), rien ne nous fera taire pour dénoncer l’injustice. C’est dans notre ADN...

Aujourd’hui, les victimes d’une situation ne sont pas celles qui se plaignent d’une campagne interdite, mais celles qui dénoncent une injustice grave et non combattue. Il existe un droit d’expression et il n’est pas délictuel.

Nous n’avons jamais demandé à être choisi pour une embauche, jamais demandé une promesse de CDI, jamais demandé à ce que cette décision fasse de nous en interne des privilégiés...

Il fallait mener le combat pour obtenir cette décision du syndicat ou alors nous laisser en CDDU, aujourd’hui nous sommes doublement victimes...

Facile donc d’essayer de retourner la situation et en plus valider la discrimination de la DILA.

Nous nous exprimons et disons les choses car la loi de l’omerta et les menaces, ne font pas partie de la culture CGT.

Souvenons nous des méthodes et propos utilisés par Castaner contre une affiche qui osait dire et dénoncer les choses, n’empruntons jamais les chemins de cette voie, elle n’est pas la nôtre ...

Il est temps que le bon sens l’emporte, voilà ce qui fait aussi la force d’être à la CGT ...

Vive la CGT !
Et vive la lutte des classes...

Mickael Wamen, Sidi Boussetta


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite