Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Beaucaire : colère après l’arrêt des subventions à la "Maison du vivre ensemble" par la mairie FN

mardi 3 février 2015 - 02h25 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

La fermeture mercredi de la "Maison du vivre ensemble" de Beaucaire dans le Gard, qui assurait le soutien scolaire d’une centaine d’enfants, provoque la colère des habitants et du responsable de ce centre socioculturel, privé de subvention par la municipalité FN.

"C’en était fini du vivre ensemble, à Beaucaire", a déclaré ce dimanche Laure Cordelet, fondatrice du Rassemblement citoyen, créé en réaction à l’arrivée du FN dans la cité gardoise. "Pour un maire qui voulait créer de l’emploi dans une ville frappée par 20% de chômage, c’est raté", a dit Georges Duplissy, président de la Ligue d’enseignement du Gard, gestionnaire du centre.

Ce dimanche et mardi dernier, une cinquantaine d’habitants ont défilé dans les rues pour manifester leur mécontentement. "C’est honteux que le centre ferme", a dénoncé Faouda, mère d’un garçon de sept ans aidé trois fois par semaine pour ses devoirs : "Beaucoup de parents ne savent pas lire le français."

Selon Laure Cordelet, le nouveau maire FN Julien Sanchez avait le centre "dans le collimateur avant même son mandat". "Justement, ils le savaient !" a répondu l’élu frontiste : "Je ne suis pas maso, donner une subvention à des gens qui font des déclarations politiques contre nous et leur faire cadeau d’un joli local de 150 m2 estimé à 10.000 euros de revenus locatifs par an, ça me pose problème."

Instituteur à la retraite, M. Duplissy avait porté la création de l’établissement, sous la mandature de l’ancien maire Jacques Bourbousson (UDI), pour "centraliser la vie associative, culturelle et éducative de Beaucaire". L’implantation du centre -qui avait nécessité 80.000 euros de travaux- n’avait pas été choisie par hasard : le Beaucaire ancien, "un quartier en grande difficulté, avec une forte population maghrébine, du chômage, du RSA, du trafic de drogue", a détaillé M. Duplissy.

"La CAF et le conseil général du Gard prévoyaient 131.000 euros de subventions par an, la condition étant que la mairie participe également, ce qu’elle devait faire à hauteur de 53.000 annuels", a expliqué l’ancien enseignant.

Mais, en mai 2014, le nouveau maire frontiste a annulé les dotations. La CAF et le conseil général se retirent alors et le directeur recruté pour gérer le centre est licencié.

S’il assume l’arrêt des subventions, M. Sanchez refuse de se voir imputer le licenciement du directeur du centre : "C’est une imprudence de gestion de la part de la Ligue de l’enseignement : tant qu’on n’est pas sûr d’avoir une subvention, on n’embauche pas."

Par ailleurs, le maire FN de Beaucaire, Julien Sanchez, a décidé de mettre fin à la facture à posteriori des cantines scolaires, et a menacé lundi d’alerter les services sociaux et la justice si les parents "abandonnent leurs enfants sans prévoir leurs repas" de midi alors que ceux-ci ne sont pas inscrits à la cantine.

http://france3-regions.francetvinfo...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Beaucaire : colère après l’arrêt des subventions à la "Maison du vivre ensemble" par la mairie FN
4 février 2015 - 10h20 - Posté par al1-46

http://www.humanite.fr/beaucaire-le...

Je trouve assez bizarre que le préfet ne se penche pas sur ces embauches de copains de l’ ultra droite ou de groupuscules identitaires dissous à des postes sensibles.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite
France : menace claire de coup d’État militaire imminent
lundi 26 avril
de Roberto Ferrario
Ainsi se termine la déclaration d’un groupe des militaires des Force des Armées françaises : “Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national. On le voit, il n’est plus temps de (...)
Lire la suite