Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »

de : LeChatNoir
samedi 31 janvier 2015 - 00h07 - Signaler aux modérateurs
15 commentaires

http://www.lemonde.fr/europe/articl...

L’essentiel

Après son élection dimanche, le nouveau premier ministre grec, Alexis Tsipras, a consacré sa semaine à discuter avec ses partenaires européens sur la question de l’allégement de la dette. De leur côté, les représentants de l’UE se sont montrés fermes, invitant le nouveau gouvernement à respecter les accords.

Après la victoire, l’heure est aux discussions. Le nouveau premier ministre grec, Alexis Tsipras, a commencé à s’entretenir avec différents partenaires européens sur la question de la réduction de la dette grecque. Premier interlocuteur de poids, Jeroen Dijsselbloem, chef de l’Eurogroupe, est arrivé vendredi 30 janvier à Athènes, pour rencontrer pour la première fois le nouveau gouvernement.

« Ignorer les accords [passés entre Athènes et ses partenaires européens] n’est pas le bon chemin à prendre », a lancé M. Dijsselbloem à l’issue d’une rencontre avec le nouveau ministre grec des finances Yanis Varoufakis, à qui il a demandé de « définir sa position pour aller de l’avant ».

Celui-ci lui a répondu en expliquant que le gouvernement grec voulait bien « dialoguer » avec l’Europe mais pas avec « une commission branlante, [la délégation] de la “troïka” » (UE, FMI et BCE). « Cette plate-forme électorale nous a fait gagner la confiance du peuple grec. Notre première initiative gouvernementale ne sera pas de rejeter la logique de la remise en cause du programme [d’assistance financière] en demandant son extension ».

Le nouveau gouvernement grec ne demandera donc pas une extension du programme d’assistance financière, qui expire le 28 février. Les deux parties décideront de la suite avant cette date butoir, a dit M. Dijsselbloem, qui a néanmoins qualifié les discussions de « constructives ».

La Grèce attend encore le versement de 7,2 milliards d’euros, l’ultime tranche des programmes d’assistance d’un montant total de 240 milliards négociés depuis la crise de 2009. M. Varoufakis n’a pas précisé comment le pays, qui devra rembourser quelque 10 milliards d’euros d’obligations arrivant à échéance cet été, ferait sans nouvel accord.

ALEXIS TSIPRAS À PARIS LE 4 FÉVRIER

Depuis Berlin, le ministre des finances allemand, Wolfgang Schäuble, avait déjà mis en garde Athènes contre toute tentative de pression au sujet de la restructuration de sa dette : « Sur ce point, il n’y a pas grand-chose à débattre avec nous ; en outre, c’est difficile de nous faire chanter. »

Si les décisions prises sont respectées, en revanche, « nous sommes prêts à toute collaboration et à être solidaires. Mais seulement dans ce cadre-là et dans aucun autre », a bien insisté le ministre allemand.

Le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel tenteront vendredi soir, lors d’un dîner informel à Strasbourg organisé par le président du Parlement européen Martin Schulz, de trouver une position commune sur la Grèce.

La semaine prochaine s’annonce chargée pour Alexis Tsipras, qui se rendra à Rome le 3 février, avant de rejoindre Paris le 4, pour rencontrer Matteo Renzi et François Hollande. Il est aussi attendu à Bruxelles pour rencontrer le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Et remettre sur la table les questions brûlantes qui ont été sans cesse évoquées cette semaine.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
31 janvier 2015 - 02h38 - Posté par LeChatNoir

Avec le rapprochement franc et direct avec Poutine on s apercoit que le petit tsipras est en train de leur la mettre profond à la troîka !

Il n a pas annoncé la sortie de l euro de la grece pendant les elections mais maintenant qu il est au pouvoir xd

Ah oui c est vrai les mauvaises langues diront que c est une posture du genre "mon ennemi la finance" mais quelques chose me dit qu il est fermement decidé à faire accepter ce qu il veut sous menace de creer un precedent en sortant de la ZE et donc fragiliser celle ci

En tout cas pour l instant il tient bon et ses premieres mesures annoncés sont conforme à ses promesses n en deplaise à certain (sans compter qu il est peut etre conscient qu il peut etre pendu si ca tourne mal et qu il trahit)

Wait and see



La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
31 janvier 2015 - 10h23 - Posté par JO

Bon , la troÏka pourra toujours faire surgir et faire appel à la botte secrète du capitalisme déjà expérimenté maintes fois en Amérique-Latine : le coup d’état économique ! Et si ça suffit pas ils passeront à la tentative supérieure du coup d’état armé ! On en est pas là mais Tsipras connaît sans doute très bien s’il n’est pas naïf les coups violents gardés en réserve du capitalisme prêt à tout pour garder ses privilèges ! Qu’il prenne ses précautions par de nouvelles alliances en vue dans notre monde multipolaire de nos jours, c’est probable comme porte de sortie démocratique ! La dogmatique violente du capitalisme dénoncée par Marx notamment, n’est pas à négliger : Plus violent que lui, tu meurs ! Si nécessaire Tsipras sera sur ses gardes ! Ce que nous lui souhaitons vivement s’il est bien décider à aller de l’avant vers la justice sociale !



La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
31 janvier 2015 - 14h02 - Posté par

La Troîka pourra toujours ,la Troika fera pas toujours comme elle veut ,

la Bolivie et son Président Morales , quand le peuple veut ,et se tient derrière son Président ,elle fait QUOI la Troika ?
L’EQUATEUR avec Rafael CORREA qui arrivé au pouvoir c’est empressé de

recalculer les chiffres de la dette colossal de l’Equateur ,une bonne partie de cette dette était du VOL pur et simple , payer ce que l’on doit ,pour le reste aller vous faire voir ailleurs Dame Troika faite vos valises et DEHORS

allez TSIPRAS AU TRAVAIL , reste a savoir si les mougeons vont suivre ?


La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
31 janvier 2015 - 14h35 - Posté par LeChatNoir

C est bien pour ça que son premier reflexe (de survie) est de s’allier à Poutine


La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
31 janvier 2015 - 18h37 - Posté par

et il a raison , faisons lui confiance , depuis le départ du G.de Gaulle , la

France (ma Patrie ) n’a pas connue de Présidents de cette envergure

Poutine ,Corréa , Morales , F.Castro , le oh ! combien regretté Hugo Chavez

(tu nous manque Hugo ) il y a aussi le Président du Guatemala ou Nicaragua ,

( ma mémoire me joue des tours ) vous savez le Président tout simple qui vit

et travaille pour le bien être du peuple , (quelqu’un va bien me dépanner )
on les compte n’est ce pas ? les bons , loyaux , le coeur a ses raisons ,je vous laisse la suite


La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
31 janvier 2015 - 18h48 - Posté par

et le coeur et a gauche là mettez la main et il bat pour tous


La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
31 janvier 2015 - 18h53 - Posté par

j’ai oublié dans la liste la jolie Présidente de l’Argentine ,femme de poigne

Mme Merkel a vous de jouer ,si vous le pouvez ????


La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
3 février 2015 - 12h11 - Posté par Alain Chancogne

Dis moi , Gentil matou,t’aurais pas forcé sur l’ouzo (ούζο) ;)

La tournée européenne ne vise pas plus à défier le k..qu’ àrassurer "les marchés"
Ils n’ont pas paniqué à l’annonce dela victoire de SYrisa,et hier encore le CAC(a) 40 a pris presque deux points !

Le monde.fr ne dit pas autre chose’, à sa façon, que moi !

Grèce : compte à rebours enclenché pour éviter un défaut sur la dette

Le nouvel homme fort de l’économie grecque affirme ainsi vouloir mettre un terme à la confrontation entre Athènes et ses créanciers en cessant de réclamer un effacement de la dette extérieure, avoisinant les 315 milliards d’euros, soit plus de 175 % du PIB. Il suggère, à la place, un échange de la dette détenue par la Banque centrale européenne (BCE) et le secteur public, en deux nouveaux types d’obligations.

Bien entendu que l’UE , les capitalistes, les politiciens (-larbins du K vont faire de la fameuse"troïka" le "machin" à déboulonner..

C’est prévu, organisé, planifié

Le quotidien allemand Handelsblatt assurait, dimanche 1er février, que le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, voulait « supprimer la troïka », cet attelage des principaux créanciers d’Athènes (Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international).
Il s’agit là d’une revendication forte du nouveau gouvernement grec, mené par Alexis Tsipras, qui a commencé de renégocier les termes de l’énorme dette du pays (320 milliards d’euros) avec l’Union européenne

STP, Chat NOIR et autres amis dont je partage le sentiment que les GRECS ont "voulu" se faire entendre, chaussez des lunettes un brin "marxiennes" !

La strychnine en poudre n’est pas moins mortelle qu’en piqure !

Et faut éviter de raisonner-pour rependre mon image Ouzo) -..comme ceux qui
s’imaginent qu’en doublant le volume d’eau dans son Pastis, on se charge moins en taux d’alcoolémie !

Essayez svp de revenir à quelques analyses su

r CAPITALISME, CRISE SYSTEMIQUE, RAPPORTS de FORCE, LUTTE DES CLASSES..

SVP ; basta de " allez tsipras, allez tsipras , allez" , arrêtez vos
"attendons pour voir"

"Laissons lui faire ses preuves"

Vous contribuez à shooter le mouvement révolutionnaire aux petites herbes roses qui sentent le romantisme, vous "endormez" avec cette dangereuse potion mélanchonienne , crette addiction au nouveau modèle à déifier !

Un jour ou je me prenais pour un marxiste intello, j’ai demandé à un copain de me graver sur une petite plaque de bronze, "ma maxime" chancognarde :

"quand on veut pas tomber de haut..faut prendre de la hauteur"

Encore un effort Gato Negro

Marx, c’est tout en haut dans ta bibio ? prends un tabouret, Amigo !

 :)

Sans agressivité mais un brin "gonfé"par cette Tsiprasite aigue et envahissante
je t’en conjure, toi et tes copains

"VACCINEZ vous, nom de DIEU"

MERCI

Cordial salut COMMUNISTE



La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
3 février 2015 - 12h34 - Posté par LeChatNoir

STP, Chat NOIR et autres amis dont je partage le sentiment que les GRECS ont "voulu" se faire entendre, chaussez des lunettes un brin "marxiennes" !

Mais dit moi, ou as tu lu que Tsipras promettait la reovolution proletarienne ??? le grand soir la fin du capitalisme ????

Tu sais les drogues c est bien mais ralentit l ami tu entend des choses qui ne sont que dans ta tête

le probleme "camarade" c est que tu prend tes désirs pour des réalités et comme tu reste enfermé dans ton délire

Le pire c est que je vois ps ou tu as lu qu il annoncait la revolution, pour l instant il fait CE POURQUOI IL A ETE ELU

Enfin bon de tout facon tu ne lira meme pas, tu as decidé d enterrer syriza et de les condamner pour des choses qu ils n ont pas promis

SI LES GRECS AVAIENT VOULU LA LUTTE DES CLASSES ET LA REVOLUTION ILS AURAIENT VOTE KKE TU COMPREND CA ???

Bref je persiste pour l instant il respect ses engagements que ca te plaise ou pas

Cordial salut d un citoyen du monde


La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
3 février 2015 - 15h09 - Posté par Alain Chancogne

Petit minou rose,

 :)
Tu me réponds connement..

dis moi, ou as tu lu que Tsipras promettait la reovolution proletarienne ??? le grand soir la fin du capitalisme ??

 ??

Pasplus que lisant le Programme de Gouvernement de"RASSEMBLEMENT POPULAIRE" donnant la victoire FRONT POPU en 36, mon grand Père n’y avait vu une promesse de 15 jours de congés payés, de salaires augmentés dans les proportions que les OCCUPATIONS d’USINE ont permis de"souffler" un peu aux damnés de la TERRE"...

Pas plus que la majorité démocratiquement élue en 67..ne permettait à un "citoyen militant des urnes"..d’envisager un smic augmenté de33pour cent, la section syndicale reconnue, etc

Comme tu rappeles aux Grecs que s’ils avaint voulu autre choseque la façon dont ton idole Tsipras"applique " son "programm ° ilsn’avient qu’ à voter KKE, moi si je ne veux pas que mes gosses finissent en Enfer moyen âgeux, faut que j’attende que Besancenot prenne .Arthaud comme PREMIER MINISTRE ?

Je caricature ?

Chacun jugera

Tu te crois finaud en essayant de me copieren comparaisons, en matière de drogues

Tu sais les drogues c est bien mais ralentit l ami tu entend des choses qui ne sont que dans ta tête le probleme "camarade" c est que tu prend tes désirs pour des réalités

Je vais t’avouer, OUI, j’ai un désir : jusqu’à mon dernier souffle, combattre le Capital ses larbins sortis des"urnes" et les pieds nickelés qui me demande"d’attendre et voir"

Parce que ton "wait and see"" ,c’est un boulevard pour les bourgeoisie d’Europe et d’ailleurs.

.C’est avec ce genre de recette que jamais on ne change la REALITE/ qui est, excuse mon langage démodé , UNIQUEMENT en processus de"changement" en otre faveur,

........ que lorsque les MASSES s’occupent de leurs affaires..

Plutôt que tous les soirs, vérifier si Tsipas "applique bien son programme"

Mais je t’en veux pas, tu sais..

Si ça te semble même une forme originale de passer des congés originaux , demande à ton maire de te préter un isoloir, fixes y des petites roulettes et bonne route..

 :)

Et crois pas que je te prenne pour un sans c..es mélanchonien. ;

Puisque

Bien que dans l’esprit populaire du Moyen-âge, le chat avait une image plutôt nocive : porter la fourrure d’un chat faisait maigrir, manger de la cervelle d’un chat intoxiquait et faisait perdre la raison, au contraire, le chat noir était souvent utilisé en pharmacopée : selon le manuscrit des Kiramides, au XII° siècle, les testicules du chat noir avec du sel font fuir les démons et un cœur de chat noir attaché au bras gauche anesthésierait de toute douleur

Avec un sourire communiste !

.


La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
3 février 2015 - 18h06 - Posté par LeChatNoir

mon pauvre ami tu es là haut sur ton nuage prenant tes reves pour des realités, je te plaint tu sais

Putain quand je te lis je comprend la jeunesse ne suivra jamais des mec comme toi et je comprend pourquoi le communisme leur donne pas envie, quand on te lis...comment dire...berkk

la discussion est malheureusement impossible avec toi étant donné que tu critique un parti par ce qu il ne fait pas ce que tu reve tous les jours

desolé mec mais les grecs ne veulent pas de ce que tu reve tout haut lol sinon ils auauraient voté pour tes copains du KKE mais a priori les grecs ne leur font pas confiance...

Donc oui mon gars y aura pas de revolution prolétarienne en grece ni occupation d usine ni tout ce qui se passe dans ta tete

Et permet moi juste de te dire que je suis loin loin de melanchon je ne suis pas franc macon je ne travail pas pour sa loge
Je te laisse j imagine que tu va nous faire une grand tirade sur ton délire de revolution


La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
3 février 2015 - 18h11 - Posté par LeChatNoir

Je vais t’avouer, OUI, j’ai un désir : jusqu’à mon dernier souffle, combattre le Capital ses larbins sortis des"urnes" et les pieds nickelés qui me demande"d’attendre et voir"

On les connait les reolutionnaires du clavier, arrete de nous prendre pour des benets et arrete de te prendre pour le ché t es pathetique

A part brailler drriere ton PC et cracher sur les gens qui ne sont pas d accord avec toi tu fais quoi comme action ? j imagine que la liste est longue ? d ailleurs je trouve que pour un revolutionnaire actif tu passe beaucoup de temps a crecher ton venin sur internet

Apres si tu pense que c est la bonne solution de cracher sur les gens ui n aborde pas les choses comme ca ne t etonne pas que les communistes ont disparus ou ne represente plus qu eux meme


La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
3 février 2015 - 19h14 - Posté par Alain Chancogne

Attention, "camarade"

TU mords le trait avec des attaques ad hominem intolérableset quelques insultes qui ne me touchent pas, jai le cuir tanné tant la connerie a pu venir se frotter à moi, depuis des lustres !

Du haut de mes 75 balais donc près de quarante au "charbon" de la LDC, tes insinuations sur mon côté "révolutionnaire de clavier", "pathétique"..etc etc.."gentil minou" ..

 :)
......................tu te les gardes pour d’autres que ça peut intéresser !

.
Sinon tu vas être chat..botté !

Que tu sois proche ou pas de Mélenchon (l’allusion aux" francs macs "est limite, limite..) tu développes un discours des "Syrisistes" de l’"attentisme"

Dès qu’on évoque les gros mots de"REVOLUTION " de"Lutte des Classes" tu nous rétorques" ce n’estpas ce qu’ont voulu les Grecs"

Ton argumentation est absurde

La question n’est pas de faire le constat du rapport de force électoral, la question est de savoir si on peut"croire un seul instant" que sans la mobilisation des MASSES , Tsipras peut sortir les travailleurs, la jeunesse, les retraités de l’ENFER qu’ils vivent
Tu réponds" attendons pour juger"

C’est ton droit de NON COMMUNISTE, de NON marxiste
Je suis pour le pluralisme d’opinions

.

Mais stp, mon chaton , excuse NOUS ici d’être majoritairement communistes , autrement qu’avec un baromètre d’"urnes"

De toi à moi, je préfère passer à tes yeux pour un "vieux con" qu’en être un ,plus jeune, qui confondrait la LDC avec le tableau des vaches regardant passer les trains !

Ceci dit, vu ta perte de sang froid, je te dis "ADIEU" ,

Tenter de placer le débat sur le FOND semble un exercice au dessus de tes forces..


La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
3 février 2015 - 19h57 - Posté par LeChatNoir

L hopital qui se moque de la charité

Commence par respecter les autres avant de demander du respect que tu es 18a ou 80 c est pareil, tu te trouve malin avec tes jeux de mots pathetiques

Tu prend de haut tout le monde et tu t etonne de te faire bousculer, tu te crois tout permis par ce que ta 75a ? si tu savais ce que je m’en ***** de ta vie, je continu a dire que tu crache ton venin aigri sur SYRIZA

Et tu deforme tout ce que je dit et me fais un proces d intention, tout ca par je ne suis pas rageux contr Tsipras qui ne fera pas la revolution ??? si tu y a cru, un temps soit peu c est vraiment que t es pas malin

donc arretons la le debat tout les deux, on va dire que c est un probleme de génération


La Grèce ne veut plus discuter avec « une commission branlante de la troïka »
4 février 2015 - 12h01 - Posté par Alain Chancogne

OUI :

donc arretons la le debat tout les deux, on va dire que c est un probleme de génération

Peut-être. !!

. Au sens que la mienne -tu n’es pas responsable qu’il n’en soit plus ainsi-..a pratiqué le combat (et il fut "sévère" soit dit sans jouer aux anciens combattants aux "cicatrices" visibles), avec comme toi, ses TRIPES et son cœur, mais en nourrisant son bulbe cranien de quelques repères fondamentaux sur ce qu’est un processsus d’EMANCIPATION HUMAINE,

Au cœur desMASSES, en écoutant le "vent dominant" mais en ayant la chance de pouvoir y méler la petite "musique" de la réflexion marxiste.

Tu joues la victime.. _ :)

« tout ca par je ne suis pas rageux contr Tsipras qui ne fera pas la revolution ??? si tu y a cru, un temps soit peu c est vraiment que t es pas malin »

Etouffé par ta rage , blessé par mon humour à deux balles, tu n’as même pas essayé de lire ce que je rabâche :

Je ne CROIS n i en "tsipiras" devant faire la REVOLUTION, pas plus que je ne qualifie HOLLANDE de"traitre"..

Je me contente de ne pas prendre de gants pour contrer sèchement TOUT ce qui est un plaidoyer de"attendons pour voir"

Je ne demande pas à Tsipras, de devenir communiste, pas plusqu’à IGLESIAS de devenir un CHE hispanique..qui aiderait je nesais quelle forme de traduction de"PODEMOS , SI , si se puede"en français "citoyen de 6° république mélenchonienne" franchissant la frontière au Perthus

Une situation pré révolutionnaire ne se mesure pas au nombre de suffrages d’un KKE, du NPA, DE LO, du POI, voire du PC...(dans certains endroits ou il prétend "redonner ses couleurs de classe au "Parti ")

Etre un revolutionnaireb ce n’est pas , contrairement à tes propos méprisants" , s’arc bouter sur son clavier en traitant les autres de de "sociaux traitres" etc etc

C’est tordre le coup aux grandes illusionsqui voudraient faire admettre qu’il existerait un possible MIEUX pour la classe ouvrière sans qu’elle ne fasse le lien, SANS ETAT de grâce, sans "attendre et voir" , entre LUTTE et Votes, et vice versa.


Je te laisse à tes certitudes qui te conduisent à caricaturer ce quidérange tes ton"espoir" et qui te conduit à répondre par l’insulte à la polémique

Nous n’avons pas "échangé", jeune Camarade

Tu as considéré sur B.C que tous ceux qui oseraient t’expliquer que "SANS LUTTES" , il n’ yva RIEN de possible, au vu de la nature du K, de sa CRISE dans lquelleilo "joue" son avenir de SYSTEME qui ne peu plus apporter de PROGRES, ...étaient des maximalistes quasi gâteux , vu l’âge... faisant la moue et douchant ton enthousisme

Notre "crime" mon ami ?

Te dire que des piles de bulletiins de colère, , des jeunes "nouveaux"politiciens aux promesses sympas, TOUT CELA ne pèsera RIEN..sans que les GRECS , et bien entendu la CLASSE OUVRIERE et sa jeunesse, ne s’IMPLIQUENT dans ce qui necessite un degré d’AFFRONTEMENT de CLASSE, totalement inédit


Que je sois un "vieux con",selon toi, ne me conduit pas à te traiter de"jeune morveux

Et sans t’offenser, je ne t’ai pas répondu ..que pour toi.

Nous avons tous, moi le premier besoin d’échanges sans haine mais sans recherche de"consensus" et de dialogue-"bisounours"

Citer leMANIFESTE, écrit en 1848, ce n’est pas réciter uneBIBLE ROUGE

C’est refuser de "suivre le mouvement du peuple-foule" pour TENTER de convaincre que c’est l’antagonisme DES CLASSES , perçue come "idée centrale" qui conduit à AGIR..pour ne pas SUBIR


Cadeau d’adieu, CHATNOIR

Toutes les sociétés antérieures, nous l’avons vu, ont reposé sur l’antagonisme de classes oppressives et de classes opprimées. Mais, pour opprimer une classe, il faut pouvoir lui garantir des conditions d’existence qui lui permettent, au moins, de vivre dans la servitude. Le serf, en plein servage, est parvenu à devenir membre d’une commune, de même que le petit bourgeois s’est élevé au rang de bourgeois, sous le joug de l’absolutisme féodal. L’ouvrier moderne au contraire, loin de s’élever avec le progrès de l’industrie, descend toujours plus bas, au-dessous même des conditions de vie de sa propre classe. Le travailleur devient un pauvre, et le paupérisme s’accroît plus rapidement encore que la population et la richesse. Il est donc manifeste que la bourgeoisie est incapable de remplir plus longtemps son rôle de classe dirigeante et d’imposer à la société, comme loi régulatrice, les conditions d’existence de sa classe. (...)

Même si TSIPRAS était prêt à signer de son sang des promesses, même si SINCREMENT, il se jurait de VAINCRE le K..ou de se suicider en cas d’échec.., le Capital et ses structures de DECIDEURS parce que POSSEDANTS, n’aurait rien à craindre des élections grecques NON SUIVIES de LUTTES !

Ce sera mon mot de FIN

Une opinion d equelqu’un, mon jeune ami, qui a contribué , pourtant avec enthousiasme dans le combat quotidien, à ..DEPOSSEDER les travailleurs de leur rôle HISTORIQUE..

En leur demandant de nous "soutenir" par leurs VOTES..
Y compris, en 81, comme en 97, en laissant croire que les"bouts" de compromis" avec la social démocratie , des ministres "communistes" (? ??)en bagnole à cocarde, ça évitait de se souvenir de 36..de 68..

moi, je ne décerne aucun brevet de "révolutionnaire" à quiconque

Mais on ne terrasse pas le Capital en essayant de convaince l’UE, la BCE, le FMI etc ,en faisant un tour d’EUROPE en rassurant les "Bourses", en diasnt aux Capitaliste : on peut "s’entendre" !

NON..si on on fait ça, on est déjà en train de bruler les urnes .de Janvier .et l’ESPOIR qu’elles contenaient !


Un vieux qui essaie de devenir communiste ta salue, toi, qui a déjà tout compris , petit veinard..

 :)






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite