Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Italie - Erri De Luca est "prêt à aller en prison" pour la liberté d’expression

de : #IoStoConErri
mardi 27 janvier 2015 - 19h07 - Signaler aux modérateurs

nb : Le procès d’Erri De luca s’ouvre demain à turin.


L’écrivain italien Erri De Luca sera en procès mercredi en Italie pour une petite phrase prononcée contre le projet de ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin, que ce révolutionnaire revendique au nom de "la parole contraire". L’auteur de "Montedidio", prix Femina étranger, de "Trois chevaux" ou du "Poids du papillon", vit depuis des années en ermite dans la campagne romaine. Mais cela n’empêche pas ce citoyen engagé de prendre fait et cause pour les habitants du Val de Susa, une vallée alpine qu’il juge, avec beaucoup d’autres, menacée par cet ambitieux projet ferroviaire franco-italien.

Dans son jardin qui s’ouvre sur les collines de la campagne au nord-ouest de Rome, Erri De Luca, 64 ans, parle comme il l’a toujours fait, en homme libre qui sait la valeur des mots.

"La LGV doit être sabotée", a-t-il déclaré en 2013 Dans une interview au site italien du Huffington Post en 2013, il s’est prononcé pour le sabotage de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin, dont le chantier est ouvert entre la France et l’Italie. "La LGV doit être sabotée", a-t-il alors déclaré.

"Le verbe saboter a beaucoup de sens. Et personne ne peut, même pas un juge, m’empêcher d’employer ce verbe", explique l’écrivain lors d’un entretien avec l’AFP. "Est-ce qu’un ouvrier qui fait grève est condamné parce qu’il sabote la production, bien sûr que non !", affirme-t-il, adossé à un arbre de son jardin, où il a trouvé refuge après, dit-il, "des années de vagabondage".

Cet amoureux de Naples, la ville de sa naissance, n’y vit plus depuis des années. Ce choix paradoxal par rapport à une grande partie de son oeuvre, où Naples est un personnage à part entière, est à l’image de cet homme aux multiples facettes.

"Mes livres n’ont rien à démontrer"

Alpiniste chevronné, Erri De Luca vit à la campagne ; militant révolutionnaire, son oeuvre littéraire fait peu allusion à ses combats ; non croyant, il passe des heures à traduire l’Ancien Testament de l’hébreu ancien à l’italien. Sa dernière oeuvre publiée est d’ailleurs une traduction du Livre d’Esther.

"Non croyant ne veut pas dire athée, j’exclus Dieu de ma vie mais pas de celle des autres", explique-t-il, une fois revenu dans l’unique pièce de la longue maison basse où il a choisi de vivre. "Mes livres racontent des histoires et n’ont rien à démontrer", explique l’auteur de "Tu, mio", du "Jour avant le bonheur" ou encore de "Les poissons ne ferment pas les yeux", autant de récits où l’enfance et la difficulté de la quitter sont omniprésents.

Un combat pour le droit à la santé

Mais cet ancien ouvrier, qui a conduit des camions chargés d’aide humanitaire à destination de Sarajevo pendant la guerre en 1992, n’a jamais renoncé à son combat citoyen.

"Je crois qu’un écrivain, qui a un petit droit d’écoute au-delà de la promotion de ses livres, peut faire quelque chose pour des communautés qui se battent pour leur bon droit", explique-t-il, tout en remettant du bois dans la cheminée, unique source de chauffage pour toute la maison.

Ecologiste depuis toujours, Erri De Luca se bat contre la société franco-italienne LTF, à l’origine de la plainte, pour le droit et la santé des communautés alpines en lesquelles il se reconnaît pleinement. Ces montagnes que l’on éventre pour une voie de chemin de fer sont "pleines d’amiante", explique-t-il.

Erri De Luca risque un à cinq ans de prison

Pour ce combat, il prend un risque : entre un et cinq ans de prison. Et pas question pour lui de faire appel en cas de condamnation. "Je ferai appel à moi-même. Ça veut dire tenir bon, résister à cette volonté de censure contre la liberté d’expression", assure en français l’écrivain, qui dit "lire" plutôt que parler plusieurs langues, dont le russe ou le yiddish.

Son procès devant le tribunal de Turin (nord-ouest) s’ouvre mercredi et Erri De Luca affirme qu’il sera présent à l’audience, prêt à aller en prison s’il le faut, plutôt que de renoncer à "La parole contraire", titre du petit livre où il défend dans cette affaire sa liberté d’expression.

http://culturebox.francetvinfo.fr/l...

#NoTAV #IoStoConErri


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite