Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Loir-et-Cher : La CGT compte rebondir après les remous internes

de : Claire Neilz
jeudi 22 janvier 2015 - 11h23 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 21.2 ko
Alain Borg et Philippe Cordat (assis sur la photo, en deuxième et troisième position en partant de la gauche) ont été à l’origine le 9 décembre d’un texte, qui a reçu à ce jour 800 signatures.

Pour les militants CGT du département, la crise qui touche le syndicat depuis des semaines est l’occasion d’une remise à plat pour un changement salutaire.

Quelques militants de la CGT ne souhaitent pas commenter les derniers rebondissements au sein de leur syndicat. Ils préfèrent se concentrer sur les actions qu’ils mènent dans leur entreprise. « Je suis bien loin de ces bisbilles internes. Je fais comme je pense, dans l’intérêt des salariés », s’exprime Christophe, délégué syndical.

Dès la parution dans Le Canard enchaîné des révélations sur les conditions de mise à disposition d’un appartement par la CGT à son secrétaire général, l’Union départementale s’est positionnée clairement. « Nous avons demandé la révocation du bureau confédéral, la convocation d’un congrès et la mise en place d’un collectif de travail », lance Alain Borg, secrétaire général de l’Union départementale CGT.

Les forces vives loir-et-chériennes de ce syndicat souhaitent une remise à plat complète de leur organisation, dans le but de redonner la parole aux militants. « Qu’on se remette dans le sens de la lutte, contre la loi Macron, le projet de loi santé, le pacte de responsabilité… », clame Sébastien Boulanger, secrétaire de l’union syndicale départementale CGT santé et action sociale.

Le départ de Thierry Lepaon, le numéro un de la centrale syndicale, n’a pas gommé tous les soucis. Le mal est plus profond. Pour le responsable départemental, les valeurs de la CGT que sont la solidarité, l’égalité, la liberté, la démocratie et la transparence ont été bafouées. « On a assisté à une dérive dans l’application des statuts, souligne Alain Borg. Mais la crise est bien plus ancienne, elle date d’il y a 15-20 ans. Et elle ne sera pas résolue comme ça. Il faut déjà débattre des orientations stratégiques de la CGT et de ses valeurs et seulement, là, on pourra installer le nouveau bureau confédéral. »

Ces révélations sont tombées au mauvais moment pour le syndicat, qui était en pleine campagne pour les élections professionnelles dans la fonction publique. « Le temps qu’on passe à gérer cette crise on ne le passe à faire autre chose, regrette Philippe Cordat, secrétaire du comité régional CGT Centre. La raison d’être de la CGT, c’est l’union des salariés pour défendre leurs intérêts et participer à la transformation de la société. Or, il y a un problème d’indépendance à l’égard du patronat, des politiques, des obédiences et des majorités dans les collectivités. Depuis trente ans, il n’y a pas de conquêtes sociales. On assiste juste à une multiplication d’actions. Cette crise va avoir le mérite de nous obliger à changer des choses et à proposer du neuf. »

Les militants CGT préviennent. Ils seront très exigeants et fermes sur le positionnement de leur syndicat, sur le plan national comme international.

à chaud

Écœurés par ces affaires, Alain Borg, Philippe Cordat et six autres auteurs ont décidé de mettre les pieds dans le plat. Le 9 décembre, ils ont écrit une lettre, mettant en exergue les principes de la CGT. A ce jour, le texte a reçu 800 signatures de syndicats CGT de la France entière. « Il ne s’agit pas seulement de dysfonction- nements, il s’agit d’une grossière violation des règles de vie de la CGT », ont-ils écrit. « La démocratie interne s’est atrophiée. La préparation du 51e congrès confédéral doit être mise à profit pour renouer des liens avec tous les syndiqués. »

http://www.lanouvellerepublique.fr/...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Loir-et-Cher : La CGT compte rebondir après les remous internes
22 janvier 2015 - 12h57 - Posté par BARRERA Francis

Votre démarche est très juste. Faisant tout pour que cela aboutisse. Nous faisons tout en notre pouvoir dans le departement de l’aude afin que cette juste orientation ci dessus devienne majoritaire et quelle soit mise en application le plus rapidement possible. A l’heure actuel ce sont plus de 85 camarades syndiqués à la CGT qui ont déjà signés" défendons la CGT" et nous continuons malgré les difficultés que nous pouvons rencontrées dans notre département.
Bien fraternellement.
Marie Jeanne RIVERA 11
Francis BARRERA 11



Loir-et-Cher : La CGT compte rebondir après les remous internes
22 janvier 2015 - 20h29

se foutre des bidouilles internes, c’est les accepter, et c’est de l’intérêt des salariés et de leurs revendications







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite