Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Aurore Martin : lettre ouverte de la LDH, de l’AEDH, du REMDH et de la FIDH à madame Chritiane Taubira, garde des Sceaux

lundi 19 janvier 2015 - 17h57 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 37.2 ko

Madame la Ministre,

Nous vous saisissons de la situation d’Aurore Martin, jeune française actuellement détenue en Espagne en vertu d’un mandat d’arrêt européen délivré par la justice espagnole.

Si, par arrêt en date du 23 novembre 2010, la chambre de l’instruction près la cour d’appel de Pau a autorisé la remise d’Aurore Martin aux autorités espagnoles, cette autorisation a été limitée aux seuls faits commis en Espagne et non aux faits commis en France. Ces derniers ne sont, en effet, pas punissables en France ou sont en « inadéquation manifeste entre les faits et la qualification retenue par le mandat d’arrêt européen ».

Il s’agit de réunions publiques qui se sont tenues à Bayonne et Ustaritz, et des liens d’Aurore Martin avec le Parti communiste des terres basques.

Or la décision de l’Audiencia National qui a décidé de sa mise en détention fait état, à la charge d’Aurore Martin, des faits pour lesquels la justice française n’a pas autorisé sa remise aux autorités espagnoles. Malgré le recours intenté par son avocate, ce moyen n’a pas été retenu et la mise en détention a été confirmée, notamment sur la base des faits pour lesquels Aurore Martin ne devrait pas être poursuivie. Les juges espagnols ne s’estiment pas, en effet, liés par la décision de la chambre de l’Instruction près la cour d’appel de Pau, considérant qu’il suffit que ces faits aient été évoqués dans le mandat d’arrêt européen qu’ils ont délivré pour que celui-ci reçoive une entière application.

Ceci revient à ignorer totalement le principe de spécialité, sans même s’attarder sur le désaveu infligé aux autorités judiciaires françaises.

Ceci confirme aussi l’arbitraire et l’absurdité d’une situation qui voit la France livrer une de ses ressortissantes à une juridiction d’exception étrangère pour des faits non punissables en France et pour lesquels Aurore Martin encourt des années de prison en Espagne.

Vous comprendrez que cette situation attire particulièrement notre attention. D’une part, parce qu’il s’agit d’un cas évident de violation de la liberté individuelle d’une personne, sous l’apparent respect des formes légales. D’autre part, parce que c’est bien, comme nous l’avons dit depuis que le mandat d’arrêt européen a été envisagé, le résultat d’une décision européenne absurde et dangereuse pour les libertés individuelles qui est à la source de cette situation (situation qui n’est pas isolée, comme la Commission européenne a pu s’en convaincre).

C’est pourquoi nous vous demandons quelles mesures le gouvernement entend prendre pour faire valoir, auprès de son homologue espagnol, le respect des décisions de la justice française.

Par ailleurs, nous voudrions savoir quelles initiatives le gouvernement entend prendre pour, au niveau européen, modifier en profondeur un système déplorable pour les libertés individuelles mais aussi pour l’image que l’Union européenne donne du respect dû à ses citoyens.

Vous comprendrez, madame la Ministre, que nous rendions cette lettre publique.

Nous vous prions de croire, madame la Ministre, en l’expression de notre haute considération.

Pierre Tartakowsky, président de la LDH

Dominique Guibert, président de l’AEDH

Michel Tubiana, président du REMDH

Karim Lahidji, président de la FIDH


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Aurore Martin : lettre ouverte de la LDH, de l’AEDH, du REMDH et de la FIDH à madame Chritiane Taubira, garde des Sceaux
19 janvier 2015 - 18h32 - Posté par izar64

Je suis Aurore



Aurore Martin : lettre ouverte de la LDH, de l’AEDH, du REMDH et de la FIDH à madame Chritiane Taubira, garde des Sceaux
19 janvier 2015 - 22h16 - Posté par

Par contre, Taubira n’est rien.


Aurore Martin : lettre ouverte de la LDH, de l’AEDH, du REMDH et de la FIDH à madame Chritiane Taubira, garde des Sceaux
20 janvier 2015 - 01h18 - Posté par Philou’S Off

Rassurez-moi : Aurore n’est pas détenue actuellement en Espagne ?



Aurore Martin : lettre ouverte de la LDH, de l’AEDH, du REMDH et de la FIDH à madame Chritiane Taubira, garde des Sceaux
20 janvier 2015 - 20h50

........Quel extraordinaire silence des grands medias français de presse écrite ou audiovisuelle.......Même si l’on doit tenir compte de la récente actualité, en matière de terrorisme.

Même si le Royaume d’Espagne n’a plus grand chose à voir avec l’Etat franquiste, il serait plus que temps d’intervenir clairement et fermement afin que cesse l’interprétation univoque et détournée, par la justice de ce pays, du mandat d’arrêt européen et pour le gouvernement français, de faire respecter - y compris à l’extérieur- le sens et l’esprit des Décisions de la Justice française.

Cet avis est donné indépendamment de toutes considérations sur les thèses défendues à tort ou à raison, par les partisans de l’ETA



Aurore Martin : lettre ouverte de la LDH, de l’AEDH, du REMDH et de la FIDH à madame Chritiane Taubira, garde des Sceaux
21 janvier 2015 - 11h34 - Posté par Jakes LAFITTE

Le contenu de cette lettre est tres positif. Il montre l’absurdite de la prise de position des autorites espagnoles. Il est de plus en plus clair que dans l Etat Espagnol, les juges ne sont plus independants du pouvoir executif. Parallelement a l’harassement judicire et politique que subit Aurore, le ministre de l’interieur espagnol a reincarcere Santi Arrospide, pour un fait qu’il aurait commis en 1987. Pourquoi attendre tant de temps ?. Parallelement un escroc du PP (M Barcenas)est libere sous caution. A mon avis le tribunal de Strasbourg devrait etre saisi pour qu’il exorte l’Etat esapagnol a cerrser toutes ses farces et pantomimes juridiques et qu’il aborde postivement les problemes de nationalite en Catalogne et Pays Basque.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 14 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite