Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Nigeria. "Sur 5 km, je n’ai pas arrêté de marcher sur des cadavres"

de : Aminu ABUBAKAR
lundi 12 janvier 2015 - 15h43 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 57.3 ko

Yanaye Grema, 38 ans, a survécu samedi 3 janvier à une attaque de Boko Haram, près du lac Tchad, au Nigeria. Son témoignage sur la violence du groupe islamiste glace le sang.

Des tirs, des hurlements, puis une fuite nocturne à travers la brousse jonchée de cadavres. Yanaye Grema est resté terré trois jours pendant que les combattants de Boko Haram ravageaient sa ville de Baga sur les rives nigérianes du lac Tchad.

Samedi 3 janvier, la milice d’autodéfense de ce pêcheur de 38 ans venait d’être défaite par la puissance de feu du groupe islamiste, lancé dans une vaste et sanglante offensive contre plusieurs localités de l’extrême nord-est du Nigeria. Caché entre un mur et la maison de son voisin, protégé par le feuillage d’un margousier, Yanaye Grema écoutait le massacre se dérouler autour de lui. « J’avalais des graines de manioc et je retournais dans ma cachette »

« Tout ce que j’entendais c’était des tirs d’armes à feu, des explosions, des hurlements, et les "Allah Akbar" des combattants de Boko Haram », raconte-t-il à l’AFP par téléphone depuis Maiduguri.

« Chaque nuit, j’escaladais la palissade de ma maison pour avaler rapidement des graines de manioc, boire de l’eau, et ensuite je retournais dans ma cachette ».

« Certains hommes de Boko Haram campaient près du marché principal de Baga, à quelque 700 mètres à peine de ma cachette, explique-t-il. La nuit je pouvais voir la lumière de leur générateur. J’entendais aussi des acclamations et des rires. »

Le lundi, le nombre de combattants en patrouille a diminué. La ville n’était plus aussi quadrillée, offrant au pêcheur une fenêtre d’évasion.

« Le mardi, ils ont commencé à piller le marché et toutes les maisons de la ville. Vers 18 heures (17H00 GMT), ils ont mis le feu au marché et ont commencé à incendier des maisons. J’ai décidé qu’il était temps de partir avant qu’ils ne se dirigent dans ma direction. » Des cadavres sur des kilomètres

« Vers 19h30, je me suis hasardé hors de ma cachette et j’ai commencé à partir dans la direction opposée au bruit des islamistes. Il faisait sombre, donc personne ne pouvait me voir. »

Ce n’est qu’en quittant sa cachette que le pêcheur réalise l’ampleur de l’offensive, qui pourrait s’avérer l’une des plus meurtrières de Boko Haram en six années d’insurrection.

« Sur cinq km, je n’ai pas arrêté de marcher sur des cadavres, jusqu’à ce que j’arrive au village de Malam Karanti, qui était également désert et brûlé. » « Son conseil m’a sauvé la vie »

Dans la brousse, Yanaye rencontre un vieux berger peul, qui lui conseille de se diriger vers l’ouest afin d’éviter les bandes de Boko Haram. Accélérant le rythme, il rattrape vite un groupe de quatre femmes, fuyardes également. L’une d’elles transporte sur son dos un bébé.

« Elles m’ont dit qu’elles avaient fait partie de centaines de femmes arrêtées par Boko Haram et retenues dans la maison d’un chef de district, que Boko Haram avait converti en centre de détention pour femmes. » Trois de ces femmes avaient été séparées de leurs enfants, selon lui.

Les femmes étant « trop lentes », il a donc continué seul. Marchant et courant durant toute la nuit, il arrive le mercredi matin au village de Kekeno, à quelque 65 km de son point de départ. Le lendemain, il prend un bus jusqu’à la ville de Maiduguri.

« Je serai toujours reconnaissant à ce vieux peul, son conseil m’a sauvé la vie », dit-il.

Au moins 16 villes et villages de la zone ont été rasés.

Des officiels ont affirmé cette semaine que l’attaque avait forcé près de 20 000 personnes de Baga et des localités près du lac Tchad à prendre la fuite, certains traversant même la frontière tchadienne.

L’attaque de la semaine dernière n’était pas la première à viser Baga. Près de 200 personnes y avaient été tuées en avril 2013. Des combattants de Boko Haram avaient attaqué la ville, l’incendiant en grande partie, ce qui avait provoqué une violente confrontation avec l’armée nigériane.

Cette fois, les islamistes ont rencontré moins de résistance et sont parvenus à prendre le contrôle de la ville ainsi que de la base de la Force multinationale (MNJTF), censée regrouper des soldats nigérians, nigériens et tchadiens dans la lutte contre Boko Haram —mais où ne se trouvaient que des troupes nigérianes au moment de l’attaque.

Au moins 16 villes et villages de la zone ont été rasés.

Les analystes estiment que l’offensive du week-end dernière visait les milices d’autodéfense assistant l’armée dans sa contre-insurrection

http://www.ouest-france.fr/nigeria-...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Nigeria. "Sur 5 km, je n’ai pas arrêté de marcher sur des cadavres"
12 janvier 2015 - 17h28 - Posté par jean 1

Et les durs de la marche cités ci dessous :
De nombreux dirigeants politiques, syndicaux et religieux, ainsi que des chefs d’Etat étrangers participeront aux marches républicaines prévues dimanche à Paris et en province

PERSONNALITÉS INTERNATIONALES

Le roi de Jordanie Abdallah II et son épouse la reine Rania La chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre britannique David Cameron, le président du conseil italien Matteo Renzi, le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le président du Parlement européen, Martin Schulz et le président du Conseil européen Donald Tusk entoureront le président François Hollande. Seront aussi présents les chefs de gouvernement danois Helle Thorning-Schmidt, belge Charles Michel, néerlandais Mark Rutt, grec Antonis Samaras, portugais Pedro Passos Coelho, tchèque Bohuslav Sobotka, hongrois Viktor Orban, letton Laimdota Straujuma, bulgare Boïko Borisov, croate Zoran Milanovic, ainsi que le président roumain, Klaus Iohannis. Hors UE, seront présents notamment le président ukrainien Petro Porochenko, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, la présidente de la Confédération suisse Simonetta Sommaruga, le Premier ministre albanais Edi Rama, le ministre bosniaque des Affaires étrangères Zlatko Lagumdzija, la présidente kosovare Atifete Jahjaga, la présidente du Parlement serbe Maja Gojkovic. L’Afrique sera représentée par huit chefs d’Etat dont les présidents malien Ibrahim Boubacar Keïta, gabonais Ali Bongo, nigérien Mahamadou Issoufou, béninois Thomas Boni Yayi ainsi que par le Premier ministre tunisien Mehdi Jomaa. Le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, cheikh Abdallah ben Zayed Al-Nahyane et le chef de la diplomatie israélienne Avigdor Lieberman représenteront leurs pays. L’Amérique du Nord sera présente avec le ministre américain de la Justice Eric Holder et le ministre canadien de la Sécurité publique Steven Blaney. Seront aussi à Paris le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, le secrétaire général du Conseil de l’Europe Thorbjorn Jagland, et les dirigeants d’autres institutions internationales (Organisation internationale de la Francophonie, Bureau international du Travail, Ligue arabe). Également les maires de grandes villes européennes : Milan (Giuliano Pisapia), Barcelone (Xavier Trias), Turin (Piero Fassino), Florence (Dario Nardella).

MONDE POLITIQUE

Outre M. Hollande, le Premier ministre Manuel Valls sera présent tout comme plusieurs ministres, dont Christiane Taubira (Justice), Fleur Pellerin (Communication), Michel Sapin (Finances). D’autres ministres défileront aussi dans leurs fiefs, en province. - Le maire PS de Paris, Anne Hidalgo, et son prédécesseur, Bertrand Delanoë. - PS : Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire, l’ex-Premier ministre Jean-Marc Ayrault, le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone, les patrons des députés PS Bruno Le Roux et des sénateurs PS Didier Guillaume, le président de la région Ile-de-France Jean-Paul Huchon, l’ex-ministre Aurélie Filippetti. - UMP : l’ancien chef de l’État Nicolas Sarkozy, les ex-Premiers ministres Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin, le président du Sénat Gérard Larcher, les anciens ministres Valérie Pécresse, Roger Karoutchi, Benoist Apparu, Jean-François Copé, le patron des députés UMP Christian Jacob, le président de l’Association des maires de France, François Baroin, la vice-présidente déléguée de l’UMP Nathalie Kosciusko-Morizet et le secrétaire général du parti Laurent Wauquiez ainsi que Xavier Bertrand. - Jean-Luc Mélenchon, dirigeant du Parti de gauche, Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français. - Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’Europe Ecologie Les Verts. - Le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde, le président du Nouveau Centre et ancien ministre de la Défense Hervé Morin, Laurent Hénart, président du Parti radical. - François Bayrou, président du MoDem. - Nicolas Dupont-Aignan, leader de Debout la France. - Marine Le Pen, présidente du Front national, manifestera à Beaucaire (Gard), mairie FN. Elle a appelé à manifester en province et pas à Paris dont elle critique la "récupération" de la marche . SYNDICATS / PATRONAT

La plupart des syndicats ont appelé à participer. Seront notamment présents Laurent Berger (CFDT) et Jean-Claude Mailly (FO) à Paris. - Plusieurs responsables patronaux.

MILIEU ASSOCIATIF / RESPONSABLES RELIGIEUX / CULTURE

La Ligue des droits de l’Homme (LDH), la Licra, le Mrap, SOS Racisme, Reporters sans frontières et la Ligue de l’enseignement. - L’ensemble des autorités religieuses : Joël Mergui (président du Consistoire central israélite), Moché Lewin (directeur exécutif de la Conférence des rabbins européens), Roger Cukierman (président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Crif), Mgr Stanislas Lalanne (évêque de Pontoise) et Mgr Pascal Delannoy (évêque de Saint-Denis) au nom de la Conférence des évêques de France, Dalil Boubakeur (président du Conseil français du culte musulman et recteur de la Grande mosquée de Paris, liée à l’Algérie) et Mohammed Moussaoui (président de l’Union des mosquées de France, de sensibilité marocaine). - Le dessinateur du Monde Plantu. - L’humoriste Djamel Debbouze. - Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe, Stéphane Lissner, directeur de l’Opéra de Paris, le patron du Théâtre du Rond-Point, Jean-Michel Ribes, et Eric Ruf, administrateur de la Comédie-Française. - Pierre Lescure, président du Festival de Cannes. - Les romanciers Eric-Emmanuel Schmitt, Sorj Chalandon, Yann Moix, Pierre Lemaitre, l’acteur Pierre Arditi, l’écrivain franco-marocain Tahar Ben Jelloun. - L’organisation Inter-LGBT (défense des droits des homosexuels).

http://www.ouest-france.fr/charlie-...
il vous faut chausser vos pataugas et sur ces 5 km montrer votre détermination à défendre la liberté.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite