Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Capitalisme, Fascisme et Ku Klux Klan

jeudi 20 novembre 2014 - 10h44 - Signaler aux modérateurs

Etats-Unis, Missouri, Ferguson

L’organisation criminelle raciste de sinistre mémoire distribue des tracts dans la cité du Missouri promettant d’user d’une “force létale“ contre des manifestants alors qu’un grand jury doit, d’un moment à l’autre, rendre son verdict sur l’inculpation ou non d’un policier blanc ayant abattu l’été dernier un ado noir désarmé lors d’un contrôle qui a salement dégénéré. Un site de Hackers révèle qui sont les discrets acteurs de l’opération.

JPEG - 9 ko

Le climat devient de plus en plus pesant à Ferguson (Missouri, Etats-Unis) dans les moments qui précèdent la divulgation du verdict d’un « grand jury » chargé de décider de l’inculpation ou non du policier blanc, Darren Wilson, pour le meurtre du jeune noir, Mike Brown , abattu à la suite d’un contrôle le 9 août dernier de 6 coups de feu alors qu’il était désarmé et levé les mains en l’air d’après de nombreux témoignages. Une association de Hackers, baptisée Anonymous, affirme avoir piraté des sites web du Ku Klux Klan (KKK), l’organisation « suprémaciste » blanche, se préparant à l’action contre les manifestants qui protestent depuis trois mois maintenant pour exiger que justice soit faite à l’adolescent noir.

Le KKK possède toujours de discrets adeptes et sa présence reste avérée dans certains états dont le Missouri, comme le révélait dans l’humanité du 29 octobre dernier Kimberly Norwood, professeure de droit à l’université Washington de Saint-Louis.

Ce sont des tracts du KKK, distribués dans Ferguson ces derniers jours, qui ont décidé Anonymous à lancer ses investigations. L’organisation criminelle raciste y affirme qu’elle promet d’utiliser « une force léthale » contre « les terroristes (sic) qui se font passer pour des manifestants pacifistes. » La menace est à prendre d’autant plus au sérieux qu’à son apogée - quand la ségrégation raciale était institutionnalisée – le KKK organisait, selon un rituel rappelant les cérémonies sataniques du Moyen âge en Europe, de vastes chasses aux « nègres » suivies immanquablement de lynchages.

Anonymous affirme avoir pu identifier, grâce au piratage d’un compte tweeter, trois habitants de la région de Ferguson qui seraient membres du KKK. Il y aurait parmi eux un policier, un vétéran de l’armée US ou encore un éducateur.
Cette présence du groupuscule raciste ne fait qu’ajouter à un climat déjà extrêmement tendu à Ferguson et dans toute l’agglomération de Saint-Louis après la décision du gouverneur du Missouri de décréter un « état d’urgence préventif » (sic) pour dit-il, « empêcher tout débordement » à l’heure où le verdict du grand jury sera rendu public. Jay Nixon, le gouverneur démocrate, avait déjà suscité de nombreuses controverses en faisant donner, cet été, de façon particulièrement brutale la garde nationale du Missouri contre les manifestants.

Ce nouvel état d’urgence est l’équivalent d’un message anticipé de non inculpation du policier blanc aux yeux des membres du collectif « hands up do’nt shoot » (Mains en l’air, ne tirez pas) constitué pour que justice soit faite à Brown. Sachant qu’un tel verdict ne pourra naturellement qu’alimenter une explosion de colère : « Pas de justice, pas de paix », scandent les manifestants à chaque rassemblement.

Les menaces du Ku Klux Klan rajoutent encore aux tentatives officielles d’intimidation des manifestants. Anonymous affirme s’être donné pour mission de saper la tentative du KKK de revenir sur le devant de la scène précisément à la faveur du climat qui règne à Ferguson. Leur prise de contrôle des sites et des comptes tweeter de l’organisation criminelle raciste intervient dans le cadre d’une opération baptisée

Source : L’Humanite

http://www.humanite.fr/le-ku-klux-k...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite