Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Contrôle & Surveillance Planétaire

de : sadeche
lundi 17 novembre 2014 - 13h34 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Edward Snowden ou Citizenfour

JPEG - 37.8 ko

Le 6 juin 2013, Edward Snowden rend publique par l’intermédiaire des médias, notamment The Guardian des informations classées Top-secrètes de la NSA concernant la captation des métadonnées des appels téléphoniques aux États-Unis, ainsi que les systèmes d’écoute sur internet des programmes de surveillance PRISM, XKeyscore, Boundless Informant et Bullrun du gouvernement américain, ainsi que les programmes de surveillance Tempora, Muscular et Optic Nerve du gouvernement britannique. À la suite de ses révélations, Edward Snowden est inculpé le 22 juin 2013 par le gouvernement américain sous les chefs d’accusation d’espionnage !

Pour réaliser le documentaire Citizenfour - le nom de code que s’était donné l’analyste -, qui vient de sortir en salles aux Etats-Unis et est déjà candidat aux Oscars, Laura Poitras a tourné, en juin 2013, quelque vingt heures d’images de Edward Snowden .

La caméra introduit le spectateur dans la chambre d’hôtel où Snowden prépare avec Glenn Greenwald et Ewen MacAskill, du Guardian, la mise en place des révélations. Elle s’attarde sur son visage, ses doigts qui courent sur le clavier du portable, fascinée par le choix qu’il s’apprête à assumer. Il est calme, déterminé, hyper-rationnel. Décline son identité : Edward Joseph Snowden, 29 ans. Il veut exposer la dérive de « l’Etat-surveillance » depuis le 11 septembre 2001. « Je prèfère risquer l’emprisonnement ou toute autre conséquence négative pour moi seul plutôt que de voir limitée ma liberté intellectuelle et celle de ceux qui m’entourent, dont je me préoccupe autant que de moi-même », déclare-t-il.

Laura Poitras est rivée à son héros, sachant qu’il risque de disparaître d’un moment à l’autre. C’est en janvier 2013 que la journaliste américaine a reçu pour la première fois un e-mail anonyme signé CitizenFour. Edward Snowden se cache derrière ce message crypté. Il ne l’a pas choisie par hasard. Elle a dénoncé les excès de la guerre anti-terroriste dans deux films - My Country, My Country, en 2006, sur la guerre en Irak, et The Oath, en 2010, sur Guantanamo - ce qui lui a valu une mise sous surveillance de la part des autorités de son pays.

Plutôt que d’avoir à répondre aux questions de la police à chaque fois qu’elle revient de l’étranger, elle a préféré s’installer à Berlin. Edward Snowden avait apprécié sa défense de William Binney, un précédent lanceur d’alerte contre la NSA. « Je ne peux offrir que ma parole, lui écrit-il. Je suis un employé de haut niveau du gouvernement et je travaille dans le renseignement. » Cette scène ouvre le documentaire. Pour communiquer avec Snowden, Laura Poitras se procure un nouvel ordinateur qu’elle paie cash. Elle lit ses messages dans des endroits sans Wi-Fi. Comprenant qu’il a l’intention de faire ses révélations en divulguant son identité, elle demande au jeune analyste d’accepter d’être filmé. Il refuse car il pense que cela pourrait faire passer son message au second plan. Puis se ravise. En mai 2013, il donne rendez-vous à Laura Poitras et Glenn Greenwald à Hongkong. La rencontre est fixée au lundi 3 juin au matin. A 10 heures, il sera dans le lobby donnant sur le restaurant de l’hôtel Mira, occupé à jouer avec un Rubik’s Cube.

La "bombe" explose le 6 juin avec la publication d’un document attestant de l’espionnage massif par la NSA des communications électroniques des Américains.
Gros plan sur l’écran de télévision qui déroule les révélations. Snowden regarde par la fenêtre. La chambre paraît de plus en plus exiguë. Deuxième vague de révélations : le programme Prism de surveillance sur Internet . L’anxiété monte. Lindsay Mills, la compagne de Snowden, restée à Hawaï, lui écrit qu’elle a été interrogée par la police.

Le 9 juin, dans une vidéo de douze minute, Snowden accuse Obama d’avoir « trahi » ses promesses et avalisé la surveillance et le contrôle planétaire mise en place par son prédécesseur George W. Bush.

À la suite de ses révélations Edward Snowden est menacé de mort par les Etats-Unis . Le Big Brother veut étouffer Snowden pour avoir divulgué des informations sur les espionnages et les surveillances planétaire des États-Unis . Le secrétaire d’état américain, John Kerry, a menacé de représailles les pays qui oseraient octroyer l’asile politique à Snowden . Le 1er août, Moscou lui fournit une autorisation de séjour de trois ans.

Le Big brother américain a échoué dans ses manœuvres contre Citzenfour . L’héro des temps modernes , Edward Snowden est toujours Vivant .

Sources :

http://www.theguardian.com/film/201...

http://www.newyorker.com/magazine/2... http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward...

http://www.lemonde.fr/m-actu/articl... http://www.youtube.com/watch?v=5yB3...

http://www.lemonde.fr/ameriques/art...

http://www.liberation.fr/monde/2013...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Contrôle & Surveillance Planétaire
17 novembre 2014 - 15h21

Ben, moi je croyais que l’Amérique était le pays de la liberté et qu’il n’y avait que les méchants cocos pour espionner tout le monde ?!



Contrôle & Surveillance Planétaire
17 novembre 2014 - 16h22 - Posté par sadeche

La surveillance planétaire de l’empire US est dans le but de contrôler pour dominer les cinq continents. Seulement il reste une question, une question essentielle.

Les banquiers, les financiers, les fonds d’investissement, les fonds vautours ,etc. , veulent-ils dominer le monde pour en gagner plus d’argent ou qu’ils veulent dominer le monde pour affamer et appauvrir les peuples et cela dans le seul but d’ affaiblir et d’anéantir toute résistance au capital ?

Tout est assujetti à la réponse à cette question.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite