Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Sam 22 nov à Nantes : Ensemble, contre la répression et les violences policières

de : Le collectif d’organisation de la manif du 22 novembre à Nantes
jeudi 13 novembre 2014 - 17h36 - Signaler aux modérateurs

Aux syndicats, associations, collectifs de luttes :
Ensemble, contre la répression et les violences policières

Dans un contexte très préoccupant pour les libertés publiques nous vous proposons de diffuser cette information et d’être présents lors de cette initiative du 22 novembre 2014, 14h, devant le tribunal de Nantes. Les courriers signés (faites signer autour de vous !) seront communiqués au Procureur de la République.

Par cette lettre, nous tenons à vous alerter sur la répression toujours plus grande que nous subissons lors de nos luttes. Le 22 février dernier, lors de la manifestation contre le projet d’aéroport, un impressionnant dispositif de police interdisait le passage sur le parcours qui avait été annoncé. Il s’agissait pourtant du parcours traditionnel des manifestations à Nantes, la traversée du cours des 50 otages. Il s’agissait également d’une manifestation d’ampleur avec quelques 40 000 manifestant-e-s.

Cette manifestation survenait dans un contexte tendu, où depuis des années le mouvement anti-aéroport gagne en force sans que l’État ne bouge d’un pouce dans sa volonté d’imposer le projet. Au cours de la manifestation, un local de Vinci a été saccagé et des engins de chantier détruits. Quelques projectiles sont venus s’écraser sur les grilles anti-émeutes et sur les boucliers des CRS. Pour nous, cela ne justifie pas que ces derniers aspergent l’ensemble de la manifestation de gaz lacrymogène. Cela ne justifie pas non plus les tirs de flash-ball qui ont fait perdre un œil à trois personnes.

Suite à la manifestation, l’État s’est acharné à trouver des coupables. Non pas au sein des forces de l’ordre qui ont mutilé des manifestant-e-s, mais au contraire parmi ces dernier-e-s. Pour contrer l’individualisation de la répression d’une manifestation que nous assumons collectivement, nous proposons à tou-te-s celles et ceux qui souhaitent se solidariser avec cette manifestation d’écrire des lettres d’auto-dénonciation que nous allons remettre au procureur le 22 novembre au cours d’une nouvelle manifestation.

Entre temps, les gendarmes ont tué Rémi Fraisse au cours d’une manifestation dans le Tarn. Nous avons donc élargi la manifestation du 22 novembre, pour en faire une manifestation contre les violences policières.

Nous pensons que chaque syndicaliste doit se soucier des rapports de force qui permet à l’État de réprimer les mouvements sociaux. La mort de Rémi Fraisse n’est pas un accident. Elle est le résultat logique de l’utilisation massive de la force pour mater les manifestations. Accepter cet état de fait, c’est se condamner à toujours plus d’impuissance dans nos luttes et laisser à l’État une plus grande marge de manœuvre pour contrôler et décourager les mouvements sociaux.

Au delà des manifestations, nous tenons aussi à dénoncer l’utilisation de la violence d’État . Chaque année la police est responsable de nombreux meurtres, notamment quand il s’agit d’imposer l’ordre dans les quartiers populaires, de protéger la propriété privée ou de contrôler les frontières.

Nous vous appelons à relayer cet appel auprès de vos adhérent-e-s, et à venir nombreux et nombreuses le 22 novembre.

Samedi 22 novembre, manifestation contre les violences policières, 14h sur le parvis du palais d’INjustice de Nantes.

Le collectif d’organisation de la manif ,
composé des membres de différents comités locaux contre le projet d’aéroport, de collectifs anti-répression et de membres de différentes associations.

PDF - 572.3 ko
lettre de dénonciation volontaire à renvoyer

Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite
France : menace claire de coup d’État militaire imminent
lundi 26 avril
de Roberto Ferrario
Ainsi se termine la déclaration d’un groupe des militaires des Force des Armées françaises : “Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national. On le voit, il n’est plus temps de (...)
Lire la suite