Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite, commenter l'article...

"Il est décédé (...), il ne faut pas qu’ils le sachent" : les conversations des gendarmes le soir de la mort de Rémi Fraisse à Sivens

de : Fabrice Valery
mercredi 12 novembre 2014 - 12h27 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 40 ko

Le Monde révèle ce mercredi les conversations des gendarmes mobiles le soir de la mort de Rémi Fraisse. Qui accréditent que les forces de l’ordre ont su immédiatement que le jeune manifestant était mort, ainsi que la cause de son décès.

Les gendarmes ont su immédiatement que Rémi Fraisse était décédé, selon le journal Le Monde, qui publie ce mercredi la retranscription des conversations des gendarmes mobiles sur le site de Sivens dans la nuit de 25 au 26 octobre dernier.

On savait déjà que les gendarmes, équipés de lunettes à vision nocturne, avait vu tomber Rémi Fraisse après le jet d’une grenade offensive, entre 1h40 et 1h50.

Le Monde révèle qu’à 1h53, selon la caméra d’un gendarme, un officier s’écrie : "Stop pour les F4 (NDLR : grenades lacrymogènes) ! Il est là-bas le mec. OK, pour l’instant, on le laisse".

7 minutes plus tard, un gendarme demande à un détachement d’aller récupérer le manifestant, dont on ne sait alors s’il est mort ou vivant.

A 2h03, alors qu’un infirmier des gendarmes examine le corps, on entend la voix d’un gendarme qui s’exclame, toujours selon Le Monde : "Il est décédé, le mec ! Là, c’est vachement grave… Faut pas qu’ils le sachent !"

Cette dernière phrase ("Faut pas qu’ils le sachent !") semble s’adresser aux autres manifestants qui continuent alors de s’opposer aux forces de l’ordre sur le terrain. 

Ces révélations accréditent le fait que les gendarmes ont su immédiatement que Rémi Fraisse était mort et de quelle manière. Le 6 novembre dernier, le site d’information Médiapart avait révélé que les autorités auraient tenté de cacher pendant quelques heures les raisons de la mort de Rémi Fraisse, alors que les gendarmes avaient su immédiatement qu’il avait été touché par une grenade offensive. 

http://france3-regions.francetvinfo...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
"Il est décédé (...), il ne faut pas qu’ils le sachent" : les conversations des gendarmes le soir de la mort de Rémi Fraisse à Sivens
12 novembre 2014 - 12h46 - Posté par arnold

Le plateau de Millevaches appelle à bloquer les gendarmeries :

http://www.dailymotion.com/video/x2...



"Il est décédé (...), il ne faut pas qu’ils le sachent" : les conversations des gendarmes le soir de la mort de Rémi Fraisse à Sivens
12 novembre 2014 - 14h54
"Il est décédé (...), il ne faut pas qu’ils le sachent" : les conversations des gendarmes le soir de la mort de Rémi Fraisse à Sivens
12 novembre 2014 - 21h19

oui mais pourtant i y a eu une vidéo sur You tube ; qu’on pouvait voir à partir d’un lien sur Bella Ciao il y a quelques jours, ,sur laquelle, un témoin disait que les gendarmes ont frappé Rémi alors qu’il était à terre après qu’il ait pris la grenade, alors on comprend pas trop.- Sait on ce qu’est devenue cette vidéo qui permettrait sans doute mieux comprendre ?







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
Exemple.
lundi 17 mai
de jy.D
1 commentaire
Après le vote du PCF, un appel des « Communistes insoumises et insoumis »
lundi 17 mai
de Communistes insoumises et insoumis
5 commentaires
DAZIBAO
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite