Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La Gasconnerie de la semaine : Henri-Bernard Cartier et Sivens

de : md
lundi 27 octobre 2014 - 11h46 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Le Président de la Chambre d’agriculture du Gers s’est encore distingué dans son dernier éditorial dans la Volonté paysanne du Gers.

Henri-Bernard Cartier tente de justifier la construction du barrage de la Barne sur le Tescou (et non pas Testou). Et il donne des chiffres… en oubliant le coût total de l’ouvrage : 8,5 millions d’€.

Voilà ce que ça donne :

140 000 m3 : ce qui fait plus de 6 € le m3 d’eau stockée. Même Véolia n’ose pas vendre l’eau potable du robinet à ce prix ! 300 hectares irrigués pour 48 hectares sacrifiés : à ce rythme il faudrait inonder 1/6 des terres… Ça fait aussi plus de 28 000 € par hectare irrigué, à comparer au prix moyen des terres agricoles dans le Gaillacois – dans les 5 000 € (cette moyenne inclut les vignobles beaucoup plus chers). Au fil des ans, il ne reste plus que 20 agriculteurs bénéficiaires (encore un chiffre que Cartier oublie de mentionner), ça fait 425 000 € par exploitation !

Quant aux objectifs, ils parlent d’eux-mêmes :

soutien d’étiage (30 %) : lire remettre de l’eau quand les maïsiculteurs ont trop pompé irrigation (30 %) : là, c’est clair ! constitution d’une réserve en cas de sécheresse (40 %) : et bien oui, la maïsiculture continue en cas de sécheresse.

Cartier n’hésite pas à invoquer le réchauffement climatique pour justifier ce barrage destructeur. Et donc pour lui, on continue avec les mêmes cultures mal adaptées à des territoires secs et chauds en été, et on stocke toujours plus d’eau pour irriguer.

Quant à la prétendue idée de bon sens de stocker l’eau en hiver et l’utiliser en été, elle va à l’encontre de ce que nous apprend l’hydrologie.

Enfin, Cartier ne nous dit rien de son intérêt dans Sivens, mais en plus de présider la Chambre d’agriculture du Gers il est aussi Vice-président de la Compagnie d’aménagement des coteaux de Gascogne. La CACG appartient en partie aux Conseils généraux du Gers et du Tarn. C’est cette même CACG qui a fait les études justifiant de la construction de ce barrage, comme de celui de la Barne dans le Gers. Et c’est la même CACG à qui a été attribué le marché de la construction de ces deux barrages.

Mélange des genres, conflit d’intérêt, tout cela n’est ni démocratique ni éthique.

François Favre http://www.npa32.fr/spip/spip.php?a...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La Gasconnerie de la semaine : Henri-Bernard Cartier et Sivens
27 octobre 2014 - 16h42 - Posté par JCC

c’est 1500 000 m3 !
Vouloir lutter contre la sécheresse et irriguer n’est pas absurde, cela s’est fait dès les premières civilisations de mésopotamie ou d’Amérique latine il y a plus de 5000 ans.
C’est une question d’échelle, il vaudrait mieux plusieurs petites retenues partiellement perméables pour recharger les nappes phréatiques.

Le problème du soutien d’étiage est réel, il y va de l’équilibre du bassin.



La Gasconnerie de la semaine : Henri-Bernard Cartier et Sivens
27 octobre 2014 - 17h54 - Posté par François

Désolé pour la faute de frappe, c’est 1 400 000 m3 (le chiffre donné par Cartier). Les calculs sont bien basés sur ce chiffre.

Après je ne dis pas qu’irriguer est absurde. Mais irriguer pour nourrir des herbivores avec du maïs, qui n’est pas une plante adaptée à la sécheresse, ça c’est absurde.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite