Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La Gauche basque dénonce la sale guerre contre l’ETA et interpelle le PS

de : lo beret liure
jeudi 2 octobre 2014 - 11h46 - Signaler aux modérateurs

Hendaye : la gauche nationaliste basque dénonce "la sale guerre" contre l’ETA et interpelle le PS

Ils étaient un millier de manifestants réunis pour "La journée du combattant" à Hendaye autour de la gauche nationaliste basque. Ils ont dénoncé les crimes des paramilitaires espagnols contre l’ETA dans les années 1980 et interpellé le Parti Socialiste au pouvoir à l’époque.

JPEG - 56.1 ko

Un millier de sympathisants du parti de la gauche nationaliste "Sortu" venus de France et d’Espagne ont dénoncé samedi à Hendaye "30 ans d’impunité de la guerre sale contre l’ETA", l’organisation séparatiste basque. Ce rassemblement était organisé dans le cadre de "La journée du combattant" ("Gudari Eguna"), célébrée chaque année au Pays basque. Les manifestants ont dénoncé les actions des commandos parapoliciers des GAL, les Groupes antiterroriste de libération, pilotés par les forces de l’ordre espagnoles à l’époque du gouvernement socialiste de Felipe Gonzalez. Ils sont tenus pour responsables, entre 1983 et 1986, des assassinats de 28 personnes, essentiellement au Pays basque français. Neuf des victimes n’avaient aucun lien avec l’ETA.

Xabi Larralde interpelle le Parti Socialiste au sujet du GAL Des représentants de familles endeuillées par les GAL ont pris part à la manifestation. "Le GAL a fait 28 morts, personne n’en parle. Nous ne pouvons pas oublier qui étaient ceux qui gouvernaient la France à ce moment-là, le Parti socialiste, le même parti qui gouverne aujourd’hui", a déclaré à la tribune un des porte-paroles de Sortu, Xabi Larralde, sous les applaudissements du public. "Nous interpellons le Parti socialiste français et les autres forces politiques pour qu’ils éclaircissent l’implication des Etats français et espagnols dans cette guerre sale", a-t-il ajouté tout en précisant que, pour sa part, "la gauche nationaliste était prête à reconnaître les souffrances occasionnées au Pays Basque".

L’ex-chef du gouvernement espagnol Felipe Gonzalez (1982-1996), longtemps soupçonné d’avoir cautionné la création de ces groupes pendant sa lutte contre l’ETA, a été blanchi par la justice. Mais celle-ci a condamné en 1998 à de lourdes peines de prison son ami et ex-ministre de l’Intérieur José Barrionuevo et l’ancien secrétaire d’Etat attaché à la Sécurité Rafael Vera. Si en France une partie des exécutants des attentats du GAL, essentiellement des truands recrutés dans le milieu bordelais, a été condamnée à de lourdes peines de prison, la complicité éventuelle de l’Etat français dans les activités criminelles des GAL n’a jamais fait l’objet d’enquête.

Le porte-parole de Sortu a aussi dénoncé la "guerre sale" commencée bien avant les GAL, "dès les années 1970 où les franquistes opéraient sous le nom de Guerilleros du Christ Roi et au début de l’ère démocratique espagnole par le Bataillon basque-espagnol", a-t-il poursuivi. "Nous n’oublions pas les morts de ces années-là non plus", a-t-il lancé.

http://france3-regions.francetvinfo...

JPEG - 668 ko

Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite