Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

lettre de juillet au président Obama

de : kakine
vendredi 4 juillet 2014 - 21h33 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Monsieur le Président Obama

The White House

1600 Pennsylvania Avenue N.W.

Washington DC 20500

USA

Monsieur le Président,

Votre concitoyen Bowe Bergdahl a été libéré le samedi 31 mai en échange de cinq anciens hauts cadres talibans détenus à Guantanamo.

Il est inadmissible que vous n’ayez pas encore pris de mesure pour faire libérer les trois cubains Gerardo Hernández, Antonio Guerrero, et Ramón Labañino qui eux luttaient contre le terrorisme que votre pays exerce à l’encontre de leur pays.

Cuba vous a proposé un échange humanitaire avec votre concitoyen Alan Gross. Vous n’avez toujours pas répondu favorablement à cette demande, est-ce à dire que le gouvernement Taliban vous semble plus fréquentable que le gouvernement Cubain ? Il est vrai que vous avez inclus Cuba dans votre liste des pays qui soutiennent le terrorisme, alors que le Qatar véritable parrain des groupes djihadistes n’y figure pas…

Connaissez vous, aux Etats-Unis, la fable de Jean de La Fontaine « Le loup et l’agneau » ?

Gerardo Hernández, le plus lourdement condamné des trois, purge une peine de prison de deux perpétuités plus quinze ans. Il est accusé de « conspiration en vue de commettre un assassinat », pour l’affaire des deux petits avions de l’organisation HAR (Hermanos al Rescate), abattus le 24 février 1996 sur ordre du gouvernement cubain. Vous savez très bien, Monsieur le Président, que cette lourde charge imputée à Gerardo Hernández est un grossier montage.

Selon l’acte d’Accusation de Gerardo Hernández, le FBI était au courant depuis 1994 de sa mission d’infiltrer les organisations de la mafia terroriste de Miami. S’il y avait eu le moindre soupçon contre lui dans ce drame des avions de HAR, il aurait été, sans nul doute, arrêté en 1996. Aucune preuve de la culpabilité de Gerardo Hernández n’a jamais pu être apportée, et le Ministère Public lui même avait demandé qu’on enlève cette accusation de son dossier reconnaissant qu’elle était impossible à prouver.

Mais, comme je vous le rappelais dans ma précédente lettre, Hector Pesquera, le responsable du FBI de Sud Floride avait déclaré le 22 janvier 2003 à « Radio Martí », à propos du réseau Avispa dont Gerardo Hernández était le responsable : « je suis arrivé ici en mai 1998. On m’a mis au courant de la situation. Nous avons alors commencé à mettre l’accent sur le fait que cette enquête ne devait pas en rester aux questions de renseignements. Elle devait changer de nature et se transformer en une enquête criminelle ». C’est clair, il fallait coûte que coûte mettre un crime sur les épaules de Gerardo Hernández !

Cette lamentable tragédie des avions n’aurait jamais eu lieu, et les jeunes pilotes seraient toujours en vie si l’organisation HAR avait respecté les nombreuses mises en garde de la FAA (fédéral Aviation Administration) sur les risques que prenait HAR en violant maintes et maintes fois l’espace aérien cubain, allant même jusqu’à survoler la capitale cubaine pour y déverser des milliers de tracts.

Bien qu’il soit étranger à cette affaire, mais puisqu’on lui en a attribué une part de responsabilité, la moindre des justices vis - à - vis de Gerardo Hernández serait de savoir si le gouvernement de Cuba était dans son droit en abattant ces deux petits avions, quelle que soit l’opinion que l’on puisse porter sur cet acte. Les radars cubains indiquaient qu’ils volaient au-dessus des eaux territoriales cubaines, alors que le gouvernement des Etats- Unis affirme qu’ils étaient dans l’espace aérien international.

Ce point de litige pourrait être facilement éclairci en déclassifiant les documents concernant ce drame, pour pouvoir consulter les photos satellite dont dispose votre gouvernement. Les avocats de Gerardo l’ont demandé à plusieurs reprises, de même que le 5 mars 2013, Peter Schey, avocat et Président du Centre pour les Droits humains et Constitutionnels de Los Angeles.

Malheureusement, les gouvernements des Etats-Unis ont toujours rejeté cette demande, et vous n’avez encore rien fait pour débloquer cette situation, Monsieur le président. Il est aberrant de s’en tenir aux paroles du témoin de l’Accusation Bjorn Johansen, pilote du navire « majesty of the seas », pour localiser l’endroit exact où sont tombés ces avions. Cette localisation n’est pas fiable, d’abord parce qu’elle est fondée sur des observations humaines, et ensuite parce que son objectivité est contestable. Bjorn Johansen travaillait alors pour la compagnie de navigation « Caribbean Cruises » qui soutenait financièrement la FNCA (Fédération Nationale Cubano-Américaine), et son second sur le navire était Peter G. Whelpton, membre de cette même FNCA.

Cette organisation FNCA a pour obsession de renverser le gouvernement de Cuba. En 1992 elle s’est dotée d’une structure clandestine, la « commission paramilitaire », chargée secrètement d’organiser des actions terroristes. On la retrouve derrière la plupart des attentats contre Cuba qui ont eu lieu entre 1990 et 1998, ces attentats pour lesquels précisément les Cinq sont venus infiltrer les groupes terroristes de Miami !

Monsieur le président, ne croyez-vous pas qu’il est grand temps de mettre un point final à l’injustice faite depuis près de seize ans aux cinq Cubains, en libérant les trois qui sont toujours emprisonnés dans votre pays. Un échange humanitaire avec Alan Gross est une perche qui vous est tendue, sachez la saisir pour le bien de vos deux pays.

Recevez, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments humanistes les plus sincères.

Jacqueline Roussie

Copies envoyées à : Mesdames Michelle Obama, Nancy Pelosi, Kathryn Ruemmler et à Messieurs. Joe Biden, John F. Kerry, Rand Beers, Harry Reid, Eric Holder, Denis MacDonough, Neil Eggleston, Rick Scott, et Charles Rivkin, ambassadeur des Etats-Unis en France.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
lettre de juillet au président Obama
4 juillet 2014 - 22h19

Quand manifesterons-nous pour la fermeture définitive de Guantanamo ?







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test 13 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite