Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Communiqué MNLA du 12 juillet 2012

de : LBL
vendredi 13 juillet 2012 - 09h39 - Signaler aux modérateurs

Mouvement National de Libération de l’Azawad

JPEG - 282.2 ko

Jeudi, 12 Juillet 2012 19:46

ÉTAT DE L’AZAWAD

***********

Unité – Liberté - Justice

*****************

CONSEIL TRANSITOIRE DE L’ÉTAT DE L’AZAWAD

C-T-E-A

DÉCLARATION DU CONSEIL TRANSITOIRE DE L’ÉTAT DE L’AZAWAD

Dans le cadre de la nouvelle géostratégie et politique du territoire de l’Azawad dont les conséquences s’avérèrent préoccupantes pour les populations locales et inquiétantes pour la communauté internationale, le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) réitère une fois de plus son inquiétude et en appelle à tous les pays voisins, conscients du danger que constitue la menace terroriste dans cette région. En effet, depuis la libération de l’Azawad, une cohabitation involontaire du MNLA avec des groupes terroristes sur ce territoire a été constatée. Le MNLA est constamment conscient de l’imminence d’un affrontement avec ces groupes déstabilisateurs et sans objectifs réalistes. Le MNLA dans le cadre de sa volonté à trouver une solution définitive à la crise a toujours privilégié d’abord la politique de rassemblement de tous les fils de l’Azawad afin de minimiser ou même éviter un éventuel affrontement entre les populations de l’Azawad.

Le monde entier a été témoin des actions terroristes dont sont victimes le MNLA et le peuple azawadien. Pour cela, nous appelons les pays de la communauté régionale et internationale à travailler de concert avec le MNLA pour la sécurisation de ce territoire. Ceci aboutirait par l’appui dans l’organisation et le renforcement des capacités opérationnelles de l’armée de l’Azawad qui est sous l’égide du MNLA, représentant légitime du peuple de l’Azawad.

Le MNLA est conscient du fait qu’il n’est pas l’unique acteur qui devrait s’impliquer dans le contexte actuel dans le combat contre le terrorisme sur le territoire de l’Azawad. Il est aussi du devoir de la communauté internationale de s’investir pour l’efficacité de cette lutte contre les groupes terroristes présents sur ce territoire tout en respectant la vison du MNLA afin de préserver la sécurité des pays voisins.

C’est dans ce souci que le MNLA a lancé plusieurs fois des appels à la communauté régionale et internationale afin d’initier et de mettre en œuvre des actions visant à sécuriser les populations sur le territoire de l’Azawad et endiguer le phénomène de terrorisme pour éviter son expansion vers d’autres pays constituant des cibles potentielles de certains groupes.

L’attaque du siège du Conseil Transitoire de l’État de l’Azawad (CTEA) à Gao le mercredi 27 Juin 2012, favorisée par le manque de réponse diligente de la communauté internationale aux différents appels du MNLA prouve au monde entier que les auteurs de cette attaque constituent une menace pour tous les peuples épris de liberté et de justice.

Le résultat auquel nous assistons aujourd’hui est essentiellement imputable à l’inaction des pays de la communauté régionale et internationale aux pressens appels lancés plusieurs fois par le MNLA. Le silence de la communauté internationale et sa lenteur à associer le MNLA, partenaire privilégié et incontournable dans la stratégie de stabilisation et de recherche d’une solution de sécurisation de ce territoire risque de favoriser l’émergence de certains groupes malveillants. En effet, l’attaque du mercredi 27 Juin 2012 menée par plusieurs acteurs dont des terroristes de renommée internationale, des narco trafiquants, des milices maliennes, des agents de sécurité de certains pays…. constitue un acte terroriste, visant à déstabiliser le fonctionnement du Conseil Transitoire de l’État de l’Azawad (CTEA), organe politique regroupant l’ensemble des sensibilités de l’Azawad, mis en place par le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA).

Cet acte n’a donné aucun choix au MNLA et l’a obligé à prendre ses responsabilités et des initiatives nouvelles pour défendre l’intégrité du territoire et sécuriser les personnes et leurs biens pris en otage par ces groupes malveillants.

Dans le cadre de la stratégie globale de sécurisation de l’Azawad, nous réaffirmons notre volonté de nous engager dans la lutte contre la présence terroriste sur ce territoire. Nous sollicitons dans ce but l’adhésion et l’appui immédiat de la communauté régionale et internationale pour le renforcement de nos capacités logistiques et financières et la mise en place d’une stratégie commune de lutte contre les groupes terroristes et mafieux. Pour ce faire, nous proposons également la mise en place de groupes spécifiques de travail dans les domaines politique et militaire avec les pays s’inscrivant dans cette démarche pour l’efficacité de cette stratégie commune incluant le MNLA. Ceci constitue une de nos priorités dans l’immédiat.

La promptitude de cette action contribuerait à minimiser les actions de ces groupes et réduirait leurs effets et impacts vers d’éventuels autres pays constituant leur potentielle cible.

Nous confirmons notre disponibilité à engager le dialogue avec les autorités maliennes à travers la médiation régionale et internationale sur les revendications légitimes de notre peuple.

Il importe de rappeler que toute solution définitive au problème de l’Azawad passerait par une solution qui garantirait les droits légitimes du peuple azawadien vis-à-vis du Mali.

Enfin, la diligence de la réponse de la communauté internationale à soutenir le MNLA contribuerait à la stabilisation du territoire de l’Azawad et la bande sahélo saharienne et constituerait le préalable pour réduire les risques de propagation de cette menace terroriste sur les territoires et les peuples épris de justice et de paix.

Ouagadougou, le 12 Juillet 2012

Le Président

Bilal AG ACHERIF

JPEG - 329 ko

http://www.mnlamov.net/


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite