Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

HLM : la commission européenne va-t-elle changer la donne ?

de : Le Monde.fr | 04.07.2012
mercredi 4 juillet 2012 - 23h59 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Par Anna Villechenon

Selon l’UNPI, "les bailleurs publics français (...) sont en concurrence directe avec les bailleurs privés.

Si la gestion du secteur HLM en France suscite de nombreuses polémiques, elle risque cette fois-ci de faire l’objet d’une décision de la Commission européenne. Le 5 mai, l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) a déposé plainte à Bruxelles contre les aides publiques françaises au secteur social du logement. Le point sur les enjeux de cette démarche :

Pourquoi l’UNPI a porté plainte ?

Rendue publique seulement lundi, cette plainte a pour objectif "de rétablir les conditions d’une concurrence loyale sur le marché de l’immobilier locatif". En effet, l’UNPI explique dans un communiqué que "les bailleurs publics français (...) sont en concurrence directe avec les bailleurs privés, s’adressant de surcroît à la même population".

Selon l’UNPI, cette concurrence vient du fait que le parc social français ne remplirait pas son rôle, à savoir "fournir des logements sociaux aux ménages des deux premiers déciles de l’échelle des revenus, les 20 % de foyers français les plus pauvres". Or, l’UNPI fait valoir, toujours dans son communiqué, qu’"en 2007, les critères d’éligibilité avaient permis à près de 400 000 familles parmi les plus riches de France d’accéder au logement social et plus de 50 000 d’entre elles appartenaient même au dixième décile, le plus élevé, de l’échelle des revenus".

Quelle est la compétence de la Commission européenne en matière de logement ?

Selon une note d’analyse intitulée "Le logement social pour qui ?" de Noémie Houard, chercheuse au Centre de recherches politiques de Sciences Po, "si la compétence en matière de logement relève des Etats membres, la Commission européenne peut toutefois contrôler a posteriori la qualification de ’service d’intérêt économique général’ (SIEG) octroyée par les Etats membres".

Or, l’UNPI considère justement que "les aides au parc immobilier public français violent la réglementation de la concurrence européenne en matière d’aides d’Etat, et ceci sans respecter les règles établies au niveau européen concernant la compensation des Services d’intérêt économique général (SIEG)". La Commission européenne est donc apte à traiter la plainte de l’UNPI.

Y a-t-il déjà des précédents au sein de l’Union européenne ?

Mme Houard cite, dans sa note, le cas de deux affaires similaires, aux Pays-Bas et en Suède. A la suite à de plaintes déposées auprès de la Commission européenne par des investisseurs privés et des promoteurs immobiliers pour distorsion de concurrence – comme vient de le faire l’UNPI –, Bruxelles a demandé à ces deux pays de modifier en profondeur leur politique de logement social.

Les Pays-Bas, où plus d’un logement sur trois faisait partie du parc social en 2011, ont réaxé en 2005 leur politique d’attribution des logements sociaux vers les foyers modestes, via l’instauration d’un plafond de revenus de 33 000 euros par ménage et par an. Quant à la Suède, elle a notamment, en 2010, aligné sur le marché les aides accordées par les municipalités aux bailleurs publics. Mais si des réformes ont bien été mises en place, leur application dépend toutefois des pouvoirs publics des Etats concernés.

Lire : "Logement : les propriétaires privés portent plainte contre le secteur HLM"

Anna Villechenon

Source : http://www.lemonde.fr/economie/arti...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
HLM : la commission européenne va-t-elle changer la donne ?
5 juillet 2012 - 09h17

Sans changer de sujet, les locations privées ont des coûts abusifs, il serait temps de sanctionner ces profits qui dépassent souvent de loin la valeur du "bien"...

L’Etat devrait construire des logements pouvant concurrencer les groupes privés qui se font sur le dos des citoyens des milliards !

Il y a là source de revenus pour l’Etat.
Les actionnaires doivent être imposés à hauteur de leurs profits énormes dans l’immobilier, car ce ne sont pas les petits propriétaires qui sont la cause de ces hausses de loyers, mais bien des groupes dont certains financiers sont à l’étranger...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite