Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

La France n’a remis à l’Algérie la carte des zones minées qu’en 2007

mercredi 4 juillet 2012 - 17h14 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

En Algérie, les mines françaises tuent encore.

Régulièrement des Algériens sautent encore sur des mines anti-personnels qui avaient été posées par la France pendant la guerre. Onze millions de mines avaient alors été posées.

Cinquante ans après l’indépendance de l’Algérie, il en reste 2,5 millions à neutraliser. La France n’a remis à l’Algérie la carte des zones minées qu’en 2007.

Au beau milieu de la guerre d’Algérie (1954-1962), l’armée française lutte contre l’armée de libération nationale (ALN). Pour asphyxier cette dernière, et l’empêcher d’obtenir des renforts depuis ses bases arrières dans les pays voisins du Maroc et de la Tunisie, il fut décidé de miner les frontières Est et Ouest du pays.

Le ministre français de la défense André Morice et le général Maurice Challe furent les grands orchestrateurs de ce chantier qui porte leurs noms. Les lignes Challe et Morice ont été érigées pendant les années 1957 à 1959. Ces lignes se complètent, se dédoublent et parfois se confondent, d’où le fait que l’on parle aussi de « la » ligne Challe et Morice.

Cette ligne de barbelés électrifiés et minés courait sur 700km le long de la frontière marocaine et sur 460km le long de la frontière tunisienne. Quelque onze millions de mines anti-personnels ont alors été disséminées sur ces lignes et sur les quelques zones minées à l’intérieur du pays. Il s’agissait de mines à effet de souffle, dans la très grande majorité des cas.

Dès l’indépendance, l’armée algérienne s’attelle au chantier de déminage. Huit millions de mines sont supprimées jusqu’en 1988. Avant que les événements politiques, puis la plongée dans la décennie noire ne mettent en sommeil ce chantier. Pendant la guerre civile, les groupes terroristes eux aussi sèment des bombes de facture artisanale et l’armée algérienne de son côté mine une quinzaine de sites jugés stratégiques pour les protéger. Un vaste chantier

C’est fin 2004 que reprit le travail de déminage, quelques années après que l’Algérie a ratifié la convention d’Ottawa sur la destruction des mines antipersonnel. À l’époque il restait encore trois millions de mines sur le sol algérien. Depuis 600000 ont été neutralisées.

L’Algérie a récemment demandé une prolongation jusqu’en 2017 pour achever le déminage qui aurait dû être terminé cette année. Au fil des décennies, les mines ont migré au gré du vent, des pluies, de l’érosion ou du fil de l’eau des rivières. Elles se retrouvent parfois dans des endroits tout à fait inattendus. Plusieurs fois par an, les mines font en Algérie la une de l’actualité, lorsque des personnes, parfois des enfants, sautent sur des engins égarés.

Officiellement 3500 victimes sont répertoriées et indemnisées depuis l’indépendance. Elles sont beaucoup plus nombreuses, estime Handicap international qui a mis en place ces dernières années un programme de sensibilisation au risque des mines, en lien avec les associations de victimes et le comité interministériel chargé de la mise en œuvre de la convention d’Ottawa.

La France a attendu 45 ans pour remettre officiellement à l’Algérie le 20 octobre 2007 les plans des zones minées pendant la période coloniale. Ces plans « n’ont pas permis d’identifier d’autres zones polluées du territoire algérien que celles découvertes auparavant » par l’armée algérienne, a estimé le colonel Ahcène Guerabi, à la tête du comité interministériel sur le déminage, dans son rapport daté de février dernier.

MARIE VERDIER (à Béchar)

http://www.la-croix.com/Actualite/S...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La France n’a remis à l’Algérie la carte des zones minées qu’en 2007
4 juillet 2012 - 20h59 - Posté par Karl

Il est vrai que ces mines antipersonnelles ont fait de nombreuses victimes.
. Mais pas seulement des Algériens puisque de nombreux démineurs soviétiques ont perdu la vie dans ces travaux de déminage. C’était l"époque ou la coopération avec l’URSS fonctionnait encore et que les rapports avecl’Algérie étaient correcte malgré un certain anticommunisme des autorités algériennes. Quant au rôle de la France dans cette opération il n’a jamais été glorieux. Comment a-telle pu attendre 2007 pour remettre les plans d’implantation de ces mines tueuese ? Pourtant, le pays pays a été dirigé par ce que l’on nomme des dirigeants "socialistes". Ne doit pas considéré une telle attitude comme un crime de guerre ?







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite