Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

UN CADEAU DE 58 000 0000 $ POUR L’AMIANTE CHRYSOLITE, C’EST LA FETE DU CANADA

de : Cousine Cousin
dimanche 1er juillet 2012 - 22h48 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

La relance de Mine Jeffrey : chronologie d’une controverse
Depuis que Québec s’est engagé à offrir à Mine Jeffrey une garantie de prêt de 58 millions en avril 2011, si l’entreprise était capable d’assembler 25 millions de dollars, de nombreuses réactions se sont faites entendre.
En novembre 2011, des familles de travailleurs morts de maladies liées à l’amiante ont tenté de bloquer la relance de la mine. Pour ces opposants au projet, l’amiante cause des cancers dans les pays pauvres vers lesquels le Canada l’exporte.
La Société canadienne du cancer était du même avis et exhortait le gouvernement Charest à ne pas soutenir financièrement la relance des activités de la mine Jeffrey à Asbestos. Selon l’organisme, le versement de la garantie de prêt pour permettre l’exploitation de la mine souterraine nuirait à la réputation du Canada comme chef de file en matière de santé publique sur la scène internationale.
Une centaine de scientifiques de 28 pays avaient pressé le premier ministre Jean Charest de reconnaître les risques liés à l’utilisation de l’amiante chrysotile et de mettre fin aux exportations.
La Direction de la santé publique de l’Estrie et la CSN avaient aussi déploré l’appui de Québec à la relance de Mine Jeffrey. Le député péquiste de Johnson, Étienne-Alexis Boucher, estimait que Québec aurait dû attendre la tenue d’une commission parlementaire avant d’accorder une garantie de prêt.
Le député de Québec solidaire Amir Khadir avait présenté en décembre 2010 un projet de loi pour bannir l’exportation et l’exploitation de l’amiante au Québec. Le Nouveau Parti démocratique avait réclamé à Ottawa l’adoption d’une loi semblable.
En mai 2011, le Parti québécois a montré du doigt les liens entre le premier ministre Jean Charest et un collecteur de fonds du Parti libéral qui pourraient expliquer l’empressement du gouvernement à financer cette relance. À ce sujet, le président de Balcorp, Baljit Chadha, le principal promoteur de la relance de la mine Jeffrey, avait monté en 2009 une opération de financement pour le Parti libéral du Québec qui avait rapporté 20 000 $.
En mars dernier, le député de Québec Solidaire, Amir Khadir, soutenait que Balcorp n’avait pas réussi à amasser les 25 millions de dollars nécessaires à la relance et craignait que Québec envisage un financement plus direct.
Chronologie d’une relance

Août 2010 : Balcorp manifeste son intérêt pour la reprise de la mine Jeffrey.

Février 2011 : Le gouvernement pose comme condition à une éventuelle garantie de prêt une inspection des usines indiennes afin de s’assurer que ses acheteurs indiens se servent de l’amiante de façon sécuritaire.

13 avril 2011 : Le gouvernement s’engage à garantir un prêt de 58 millions de dollars à Balcorp si cette dernière trouve 25 millions de dollars à investir dans le projet. Balcorp a jusqu’au 1er juillet pour compléter son montage financier.

1er juillet 2011 : Balcorp n’a pas encore réuni la somme demandée. Le gouvernement repousse la date limite au 15 août.

15 août 2011 : Balcorp n’a toujours pas réuni les 25 millions de dollars. Le gouvernement repousse de nouveau la date limite, cette fois jusqu’au 1er octobre.

1er octobre 2011 : Balcorp prétend avoir réuni les fonds nécessaires grâce à des partenaires étrangers dans trois pays et présente son montage financier au gouvernement. Des vérifications d’usage seront faites par le gouvernement.

30 Juin 2012 De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer l’octroi d’un prêt de 58 millions de dollars pour redémarrer la mine d’amiante Jeffrey à Asbestos.

« On ne comprend pas. Le gouvernement appuie la mine avec des fonds publics qui assassine non seulement des milliers de personnes à l’international, mais qui cause aussi des ravages phénoménaux ici au Québec ! » Le cofondateur de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine, Ugo Lapointe ne comprend pas que le gouvernement mettent des fonds publics dans l’amiante qui tue des milliers de personnes.
Idem pour le président de l’Association des médecins spécialistes en santé communautaire du Québec qui a envoyé une lettre de protestation au premier ministre Jean Charest. Même indignation chez Greenpeace, qui trouve scandaleux et honteux d’encourager une industrie qui tue plus de 100 000 personnes par année dans le monde.
Si la santé est au coeur des protestations, l’impact économique l’est aussi.
Ugo Lapointe craint aussi un désastre économique. « On n’a pas vu le montage financier de la compagnie, on doute que ce soit un montage solide. Quand il n’y aucune banque qui accepte de prêter de l’argent et que seul le gouvernement le fait, il faut se poser des questions. »
Un article de Radio Canada : Le lien

On n’oublie pas, c’est en ce moment :

Droits de scolarité au Québec : un débat de société
Le conflit entre les étudiants et le gouvernement au sujet de la hausse des droits de scolarité semble s’enliser. L’entente de principe signée après 12 semaines de grève, prévoyant un mécanisme pour scruter la gestion des universités, est remise en question par les organisations étudiantes et rejetée par de nombreux cégeps et associations étudiantes.
Les très nombreuses manifestations qui accompagnent ce mouvement de grève historique ont été pour la plupart pacifiques. Certaines, cependant, furent marquées par de la violence, de nombreuses arrestations et des blessés. La suite, Le lien


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
UN CADEAU DE 58 000 0000 $ POUR L’AMIANTE CHRYSOLITE, C’EST LA FETE DU CANADA
1er juillet 2012 - 23h02

On comprend que le Canada soit l’un des pays les plus malades au monde. Près de 45% de cas de cancer par an à l’échelle de la population générale.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite