Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Les Irlandais votent sur le Pacte budgétaire européen

de : Padraic Halpin et Conor Humphries
jeudi 31 mai 2012 - 13h15 - Signaler aux modérateurs

Les Irlandais se prononcent ce jeudi par référendum sur le pacte budgétaire européen et, à en croire les sondages, le "oui" devrait l’emporter même si un électeur sur cinq se déclare encore indécis.

Parmi les 25 Etats membres de l’Union européenne ayant signé fin janvier ce texte visant à instaurer une plus grande discipline en matière de finances publiques, l’Irlande est le seul à avoir opté pour une ratification par référendum.

Cette consultation populaire, la troisième que l’Irlande consacre à l’Europe en quatre ans, remet l’ex-Tigre celtique qui a bénéficié en 2010 d’une aide financière de 85 milliards d’euros, sous le feu des projecteurs.

Les opérations de vote seront terminées à 21h00 GMT mais le dépouillement ne commencera que vendredi matin à 08h00 GMT, et aucun résultat n’est attendu dans l’intervalle.

La totalité des sondages publiés depuis l’annonce du référendum, en février, ont prédit une assez large victoire du "oui" - 42 à 46% des intentions de vote, selon les derniers sondages publiés ce week-end, contre 28 à 35% pour le "non".

Mais avec 20% environ d’indécis et compte tenu de la mauvaise santé économique du pays, où le chômage se maintient à 14%, le gouvernement s’est prudemment gardé de tout triomphalisme, n’excluant pas le risque d’un vote-sanction.

Dublin et ses partenaires européens gardent aussi à l’esprit que les électeurs irlandais ont rejeté dans un passé récent le traité européen de Nice, en 2001 - avant de l’approuver finalement l’année suivante - puis le traité de Lisbonne en 2008 - avant de revenir là encore sur leur vote l’année suivante.

Même si le "non" devait l’emporter, le traité ne serait cependant pas remis en cause puisqu’il suffit que douze des dix-sept Etat de la zone euro le ratifient pour qu’ils entrent en vigueur.

Mais une telle issue pourrait réduire la portée du Pacte budgétaire, l’une des principales initiatives prises par les Européens face à la crise de la dette souveraine repartie de plus belle en Grèce et en Espagne.

Le Fine Gael, parti de centre droit du Premier ministre Enda Kenny, a appelé jeudi ses adhérents à battre le rappel en faveur du Pacte budgétaire. "Contactez vos amis, vos collègues de travail, les membres de votre famille."

LE TRAITÉ OU LE CHAOS ?

"Ce qui est en jeu, c’est l’avenir du pays", a prévenu pour sa part Maire Geoghegan-Quinn, commissaire européenne chargée de la recherche, de l’innovation et de la science et principale représentante de l’Irlande à Bruxelles.

"C’est probablement le référendum le plus important que nous n’ayons jamais vécu dans notre pays. Il s’agit de faire en sorte que notre industrie bénéficie d’un contexte de certitude", a-t-elle dit à Reuters. "Le ’oui’, c’est la certitude, le ’non’, c’est un no man’s land."

Salaires non payés, distributeurs de billets de banque vidés, arrêt brutal de l’investissement étranger : le camp du "oui", emmené par le gouvernement, a mis en garde contre les conséquences d’un rejet du traité.

"La certitude est du côté du ’oui’ (...) Le plongeon dans le noir, le saut dans l’inconnu sont tous du côté du ’non’", a insisté le ministre irlandais des Finances, Michael Noonan.

L’Irish Independent, le quotidien le plus populaire d’Irlande, a pris fait et cause pour le traité. "Si nous votons ’non’, notre réputation internationale plongera au niveau de la Grèce", écrit le journal dans son édition de jeudi.

A l’inverse, les partisans du "non", conduits par les nationalistes du Sinn Féin et des syndicats, voient dans le Pacte l’incarnation de la politique d’austérité qui, disent-ils, conduisent l’Europe à l’échec.

"Il est de plus en plus évident que l’austérité ne marche pas. La politique de droite de la chancelière Angela Merkel peut faire sens en Allemagne mais c’est une condamnation à mort pour notre économie et notre peuple", a martelé Eamon Devoy, secrétaire général du syndicat TEEU, qui revendique 400.000 adhérents.

Les "nonistes" affirment également que l’Europe n’osera jamais suspendre son aide à l’Irlande si, comme c’est probable, elle devait de nouveau faire appel à la solidarité communautaire lorsqu’expirera l’année prochaine l’actuel plan de renflouement.

Le débat électorat a porté essentiellement sur une clause du traité prévoyant que seules les parties contractantes pourront prétendre à l’avenir à une aide financière européenne du Mécanisme européen de stabilité (MES).

Avec Lorraine Turner et Stephan Mangan à Dublin et John O’Donnell à Bruxelles ; Danielle Rouquié et Henri-Pierre André pour le service français

http://tempsreel.nouvelobs.com/mond...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite