Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La villa de Sarkozy à Marrakech, un cadeau de Mohammed VI ?

mardi 22 mai 2012 - 19h24 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Mise à jour du 23 mai : Selon un responsable local qui a requis l’anonymat, l’ancien président français séjourne dans une villa de luxe prêtée par le roi du Maroc, rapporte l’AFP. « La résidence appartient à la famille royale et elle est située au coeur de la Palmeraie ». Selon le même source, « la résidence où M. Sarkozy se ressource est réservée généralement aux invités du roi. Elle est très discrète, à l’abri des journalistes et l’ex-président y pratique régulièrement son jogging dans la palmeraie. »

JPEG - 18.9 ko

La villa de rêve à Marrakech, somptueux cadeau qu’aurait reçu Sarkozy en fin de mandat à l’occasion de la naissance de sa fille Guilia, et où il séjournerait actuellement en compagnie de Carla Bruni, serait, selon des sources marocaines, un présent de Mohammed VI.

On le sait, le roi du Maroc avait pour habitude d’inviter régulièrement Nicolas Sarkozy et sa famille dans un de ses palais de Marrakech, le Jnane Kébir, niché dans la Palmeraie.

Sarkozy et son épouse Carla Bruni ont été aussi les hôtes du souverain au Royal Mansour, le plus luxueux hôtel de la ville ocre, propriété du roi.

Mohammed VI fait une fleur en l’honneur de Guilia Sarkozy

En octobre 2011, à la naissance de leur fille Guilia, la presse people française avait révélé que Mohammed VI avait fait porter un énorme panier d’orchidées blanches à Carla Bruni.

D’après une source proche de la maison royale marocaine, ce bouquet de fleurs n’a été qu’un prélude à un cadeau plus somptueux : une villa de maître dans un des ressorts les plus luxueux de Marrakech,  

« une cité dont les Sarkozy sont tombés amoureux, ce qui n’a pas échappé à Sa Majesté »,

commente la source ayant requi l’anonymat.

En novembre, l’information avait déjà commencé à filtrer dans la presse arabophone marocaine sans qu’elle ne retienne davantage l’attention. Al Ousboue Assahafi, un hebdomadaire populaire de Rabat, connu pour la qualité de certaines de ses sources, mais aussi pour l’imprécision parfois volontaire de ses révélations, affirmait qu’il s’agissait d’un cadeau à un « chef d’Etat européen à l’occasion de la naissance récente de son bébé ».

Al Ousboue Assahafi, dont l’information avait été reprise par d’autres sites marocains, n’avait pas cité le nom de Nicolas Sarkozy et avait évoqué comme donateur un riche homme d’affaires émirati.

La villa dont il serait question fait partie d’un projet immobilier de luxe baptisé Amelkis Resorts. Situé en plein cœur de la palmeraie de Marrakech, le site s’étend sur une superficie de plus de 300 hectares (sur un total de 600 hectares) bordant le prestigieux golf 36 trous dessiné par Cabell B. Robinson.

La conception globale du projet a été confiée aux architectes Charles Boccara, Elie Mouyal (auteur avec le catalan Ricardo Bofill des célèbres tours jumelles duTwin Center de Casablanca) et Mohamed Belhaj.

La crème de la crème

Amelkis Resorts compte notamment 55 villas dites « Hattan », parmi les plus exclusives de son offre. Elles bénéficient de superficies construites de 300 à 400 m², avec piscines privatives et vues sur le parcours de golf et les montagnes de l’Atlas. Plusieurs villas ont déjà été livrées, dont le prix fixé varie entre 450.000 et 750.000 euros.

Mais il y a plus select. Le projet compte également des lots de terrain entre 850 et 2.000 m², entièrement viabilisés et situés en première ligne le long du parcours de golf. Les villas qui y sont construites, dont le bâti avoisine les 700m2 en moyenne, se négocient actuellement autour de 4.000 euros le m2, soit la bagatelle de 3 millions d’euros en moyenne.

En 2004, Jean-Louis Borloo et Béatrice Shonberg avaient fait construire leur villa de 700 m2 sur un des terrains viabilisés d’Amelkis. Elle avait été concue par l’architecte d’intérieur toulousaine Elizabeth Drapeaud, qui a signé en autres les suites du Sofitel de Marrakech. Selon des sources immobilières à Marrakech, l’ex-ministre et la journaliste de télévision avaient revendu leur bien quatre ans plus tard.

Le projet Amelkis avait été à l’origine lancé par Onapar, la filiale immobilière de l’Omnium nord-africain (ONA), aujourd’hui Société nationale d’investissement (SNI), une puissante holding multisectorielle contrôlée par le roi du Maroc. La SNI englobe l’essentiel de la fortune de Mohammed VI.

Plus tard, le groupe emirati Emaar, développeur de mégaprojets à l’échelle internationale tels que Burj Khalifa, le plus haut gratte-ciel du monde et Dubaï mall, la première destination shopping et loisirs du monde, avait acquis 50% du projet Amelkis. Emaar Morocco, la filiale marocaine de ce groupe immobilier, est engagée dans de nombreux projets touristiques au Maroc.

Une révélation parcellaire parce que dérangeante ?

En avril 2012, Emaar Morocco a repris en main le projet Amelkis Resorts en rachetant les parts d’Onapar. Les responsables d’Emaar Morocco n’ont pas divulgué le montant de la transaction, mais comptent lui donner un second souffle « avec la réalisation d’un établissement hôtelier de prestige sous l’enseigne Armani », précise une source immobilière de Marrakech.

Si l’information de l’obtention par Nicolas Sarkozy d’une villa à Amelkis fin 2011 se confirme, cela voudra dire qu’il l’aurait reçue du temps où Amelkis était la propriété conjointe des investisseurs émiratis et du roi du Maroc.

Le journal Al Ousboue Assahafi, qui avait évoqué ce don en novembre 2011, sans nommément citer l’ex-président français, avait soigneusement évité de préciser cette information capitale. On peut en comprendre les raisons : un président français en exercice acceptant un présent royal aurait créé de sérieux remous politiques avec des conséquences fâcheuses pour un organe de presse marocain…

Sur la route du succès

Encore aujourd’hui, la presse marocaine continue de publier des informations contradictoires sur le séjour des Sarkozy à Marrakech, en évoquant tantôt leur présence au palais Jnane Kébir à l’invitation du roi, dont la sécurité aurait été particulièrement renforcée ces jours-çi, tantôt dans l’hypothétique villa d’Amelkis où l’accès au site est pour ainsi dire tout aussi impossible.

Le groupe Emirati, qui se refuse de confirmer ou d’infirmer que Nicolas Sarkozy figure parmi ses « clients », « pour des raisons évidentes de confidentialité », précise toutefois qu’il a organisé plusieurs road-shows au Maroc, en Europe, à Dubaï et à Abu Dhabi pour « attirer une clientèle de renommée internationale ». En somme, un gage de succès commercial si des acquéreurs VIP font le choix d’Amelkis…

La compagnie aurait reçu un retour « très prometteur (…), ce qui témoigne de l’intérêt des investisseurs internationaux pour le marché immobilier marocain et plus particulièrement notre projet », a indiqué Yves Delmar, directeur général exécutif d’Emaar Morocco à la presse marocaine.

http://www.slateafrique.com/87661/v...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La villa de Sarkozy à Marrakech, un cadeau de Mohammed VI ?
24 mai 2012 - 09h18

C’est une véritable batterie de cuisine qu’il va finir par se trimballer le nain de jardin. C’est quand déjà la fin de son immunité ?



La villa de Sarkozy à Marrakech, un cadeau de Mohammed VI ?
24 mai 2012 - 10h17

article interressant, mais passe complètement à côté de l’essentiel : le cadeau ( la villa à x millions) c’est en échange de quels services ?



La villa de Sarkozy à Marrakech, un cadeau de Mohammed VI ?
24 mai 2012 - 10h19 - Posté par

En tous cas la nature ne lui a pas vraiment fait de cadeau !






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite