Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

COMMUNISME 21 - "Jouer Mistral gagnant…."

de : Renaud
samedi 12 mai 2012 - 15h02 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

La tonalité de la campagne électorale, la convergence des sondages confirment de plus en plus, même si rien n’est jamais joué jusqu’à la fermeture des bureaux de vote, dans une élection présidentielle, le rejet massif de Nicolas Sarkozy et de sa politique d’agression sociale généralisée et la possible victoire de François Hollande.

Si Nicolas Sarkozy est battu le 6 mai, restera à élire en juin une majorité de gauche à l’Assemblée et dans celle-ci, un nombre important de députés communistes, du Front de Gauche porteurs d’exigences fortes de changement. Une nouvelle majorité avec un nouveau Président de la République est possible. Comment la faire réussir et permettre qu’en 2017, les citoyens/citoyennes l’ayant soutenue se sentent confortés dans leurs choix de 2012 et désireux de continuer à améliorer la vie ? Comment empêcher toute déception, amertume comme cela a été trop souvent le cas dans les années 1980 après avoir eu un gouvernement de gauche ?

Bizarrement, cette semaine, une discussion de café avec quelques amis a soulevé entre nous des questions qui, j’en suis sûr, commencent à venir dans l’esprit des militants, alors qu’ils sont fortement engagés dans la campagne électorale.

Mes interlocuteurs font partie de ceux qui ont critiqué, parfois avec raison, certaines hésitations ou positionnements timorés de François Hollande face à la crise financière, au poids des puissances économiques et boursières. Plusieurs pensent qu’il cédera inévitablement à celles-ci dans un éventuel mandat présidentiel et finira par appliquer une politique d’austérité comme l’ont fait les gouvernements sociaux-démocrates en Grèce et Espagne ou ont aidé à le faire en Allemagne.

De ce fait, l’un d’entre eux estime que l’échec politique d’un futur gouvernement de gauche en France étant prévisible, les communistes et le Front de gauche ne doivent pas risquer d’être accusés de soutien à l’austérité, doivent préserver leur « pureté » révolutionnaire, s’appuyer sur le mouvement social revendicatif et ne pas participer à un gouvernement à majorité socialiste. Ce camarade espère qu’ainsi dans cinq ans, les communistes et le Front de Gauche seront plus forts pour progresser de nouveau et constituer un pôle de rassemblement radical et transformateur décisif.Cette espérance illusoire s’appuie parfois chez lui sur un ressentiment fort envers le parti socialiste et son action dans le passé : ressentiment souvent justifié mais parfois théorisé jusqu’au sectarisme anti-socialiste que certains éléments des discours de campagne du candidat du Front de Gauche ont quelquefois nourris.

Cette stratégie de l’échec est illusoire : peut-on penser que le peuple qui supporte durement la politique de Sarkozy et du grand patronat ne condamnera pas tous les attentistes, tous ceux qui n’auront pas fait le maximum, pris tous les risques y compris en mettant les « mains dans le cambouis » pour faire réussir le changement ? Peuvent-ils attendre encore cinq ans de plus dans l’espoir ténu que les forces de transformation sociale grossissent et l’emportent ?

En tout cas, un autre interlocuteur était très clair, si les communistes et le Front de Gauche jouaient l’échec, tout le petit capital de sympathie ou de bienveillance qui a semblé se reconstituer en partie dans la dernière période envers les communistes serait réduit à néant et il retournerait « planter ses choux » alors qu’aujourd’hui, il a retrouvé un certain bonheur à militer !

Une « stratégie de l’échec » utilitariste et électoraliste n’apporterait de l’eau au moulin qu’à ceux qui, dans cette même visée électoraliste à court terme, seraient prêts à faire d’une structure d’alliance frontiste, le Front de gauche, un nouveau parti absorbant le parti communiste. La direction du PCF aura une lourde responsabilité dans les semaines à venir pour éclaircir les enjeux et permettre un large débat puisque, je le suppose, sa décision n’est pas encore prise, même si certaines déclarations sur le sujet – comme celles d’Olivier Dartigolles – m’ont un peu préoccupé dernièrement.

La priorité politique des animateurs du Front de Gauche et du PCF ne peut être que le souci de l’amélioration du sort de notre peuple, et non la préoccupation égoïste du développement de nos structures partisanes. Pour cela, il faudra prendre des risques politiques pour être utiles au changement, l’aider, si possible, parfois l’impulser et cela « par le haut et par le bas », par la participation positive au pouvoir et aux décisions politiques et législatives, et, en même temps, dans la participation et l’aide aux luttes sociales face aux puissances économiques et financières.

La discussion avec mes amis me fait penser qu’un « soutien mitigé sans participation » serait aussi préjudiciable qu’ »une participation molle » sans dynamique sociale. N’est-ce pas dans une telle attitude participative et combative, positive et contestatrice visant à ne pas faire perdre de vue « le chemin » que la participation communiste pourrait montrer son originalité et son utilité au sein d’un front qui, dans une situation aussi contradictoire, devra forcément chercher des équilibres et des compromis qui pourraient être paralysants ?

Cela ne donne-t-il pas plus de responsabilité encore aux communistes pour être, demain, plus que jamais attentifs à tout ce qui évolue de manière novatrice dans la société, dans les multiples pratiques collaboratives, coopératives, autogestionnaires qui se développent, pour aider à des prises de conscience globale sur la transformation sociale, pour contribuer à rassembler encore plus largement ? L’idée communiste, l’ambition de « faire commune » a encore de l’avenir si elle est capable de se nourrir de nouvelles aspirations et de nouvelles pratiques qui, le plus souvent aujourd’hui, ne se reconnaissent pas encore en elle. Cette renaissance/renforcement de l’idée communiste ne se trouvera-t-elle pas alors à l’étroit dans l’actuelle formation communiste ? Seul le débat mené en lien avec l’action de terrain et le rassemblement toujours en construction pourra le dire.

Daniel Durand

14 avril 2012

http://www.communisme21.org/edito/j...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
COMMUNISME 21 - "Jouer Mistral gagnant…."
13 mai 2012 - 18h35 - Posté par Joël

Ces nouvelles pratiques ne pourront voir le jour que quand nous serons dans la panade, et non pas tant qu’une majorité trouvera encore certains avantages à maintenir le système.
Le titre de cet article montre bien la situation à laquelle nous allons faire face : cela relève d’un calcul de probabilités ou du "pile ou face" comme chaque élection, à la différence que jamais le jeu n’aura jamais été aussi truqué à Gauche, avec un PS centriste, avec un PCF réformiste, voire social-démocrate qui ne s’assume pas comme tel, se dissolvant dans un Front de gauche aux couleurs trop criardes masquant l’absence d’un commencement de préparation à un changement radical qui aura lieu sans qu’on sache dans quelle direction il ira. Ce ne sera pas la bonne.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite
France : menace claire de coup d’État militaire imminent
lundi 26 avril
de Roberto Ferrario
Ainsi se termine la déclaration d’un groupe des militaires des Force des Armées françaises : “Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national. On le voit, il n’est plus temps de (...)
Lire la suite