Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Berlusconi ironise sur les victimes de la dictature argentine (video)

de : Marco Valdo via RF
dimanche 22 janvier 2012 - 22h24 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 85.3 ko

publié le 19/02/2009

Le président du Conseil italien Silvio Berlusconi fait de nouveau parler de lui pour ses propos décalés et injurieux. Cette fois, c’est l’Argentine qu’il a offusquée, en plaisantant publiquement sur les victimes jetées vivantes depuis des avions sous la dictature argentine.

Des déclarations du chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi portant sur les "vols de la mort" pendant la dictature argentine (1976-1983) ont provoqué mercredi une mini-crise diplomatique entre Rome et Buenos Aires. L’Argentine a fait part de son "malaise" après les propos de Silvio Berlusconi et convoqué l’ambassadeur d’Italie pour lui demander des explications, une réaction qui a suscité à son tour l’"indignation" du gouvernement italien.

Le président du Conseil italien avait ironisé vendredi à Cagliari (Sardaigne) sur "ce dictateur argentin qui, pour éliminer ses opposants les mettait dans un avion avec un ballon, et ouvrait ensuite la porte en disant : ’c’est une belle journée dehors, allez jouer un peu’ ".

Il avait ajouté : "Ca fait rire, mais c’est dramatique", selon la vidéo publiée sur le site Internet YouTube. Le président du Conseil italien faisait allusion aux opposants argentins qui avaient été jetés vivants depuis des avions pendant la dictature.

Macabre Berlusconi

Le quotidien argentin Clarin a mis l’affaire en première page, en titrant : "Berlusconi, macabre avec les disparus", en citant le journal italien L’Unita, qui a publié le premier les propos de Berlusconi.

Le gouvernement argentin "a exprimé son inquiétude et son malaise après les déclarations attribuées à Berlusconi" à l’ambassadeur d’Italie, Stefano Ronca, au cours de l’entretien qui a eu mercredi lieu au ministère, a dit un diplomate argentin. "Ronca a répondu que ces déclarations étaient en train d’être vérifiées et s’est engagé à en informer le gouvernement" argentin dès qu’elles le seraient, a ajouté la même source.

Mais le gouvernement italien a dit ensuite, dans un communiqué, son "indignation" à propos de la réaction "injustifiée" de l’Argentine. La réaction suscitée par les propos du chef du gouvernement en Argentine est "une attaque calomnieuse" contre Berlusconi, "absolument injustifiée", et "provoque l’indignation" du gouvernement, écrit la présidence du Conseil. Le gouvernement italien estime que la "polémique a été gonflée" et que les paroles de Berlusconi ont été "complètement modifiées, voire retournées, alors qu’il était clair qu’il soulignait la brutalité des ’vols de la mort’ de la dictature argentine".

Auparavant, une source du gouvernement italien avait dit qu’il s’agissait d’"un malentendu". "Le chef du gouvernement a voulu souligner la cruauté des crimes commis contre les opposants et la tragédie des disparus, afin d’expliquer à quel point il se sentait lui-même offensé et insulté lorsque ses opposants le comparaient à des dictateurs comme Hitler ou Videla", a-t-elle dit.

30 000 victimes de la dictature argentine

Jorge Rafael Videla, qui fut l’instigateur du putsch du 24 mars 1976, prit les rênes du gouvernement de facto pendant les cinq premières années de la dictature. "Ce sont des déclarations horribles. C’est pitoyable ce qu’a dit ce monsieur qui insulte la mémoire de nos fils", a estimé une porte-parole des Mères de la Place de Mai, organisation des mères des disparus.

Quelque 4000 personnes détenues à l’Ecole de mécanique de la marine (ESMA) ont été torturées puis exécutées sommairement, souvent jetées vivantes depuis des avions survolant l’estuaire du Rio de la Plata. La dictature argentine a coûté la vie à 30 000 personnes, selon les organisations de défense des droits de l’homme.

http://www.lexpress.fr/actualite/mo...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite