Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Samedi 7 janvier : Manifestation de soutien aux expulsé-e-s de Saint-Denis

de : militant SUD Education
vendredi 6 janvier 2012 - 16h54 - Signaler aux modérateurs

Manifestation le 7 janvier 2012, 14h, devant l’Ecole Jules Valles (près du Théâtre Gérard Philipe) à St Denis (93)

Depuis maintenant un mois et les expulsions du 11 rue Dézobry (mercredi 30 novembre) et du 76 rue Gabriel Péri (mercredi 6 décembre) à Saint-Denis, plus d’une cinquantaine de personnes sont toujours sans logement. Une trentaine d’entre eux, ceux qui n’ayant pas d’enfants n’ont pas pu avoir un hébergement d’urgence, n’ont pas d’autres moyens que de camper devant la Mairie. Ils se retrouvent ainsi dans le froid, le vent et la pluie. Ils sont confrontés à une précarité bien plus grande que celle vécue dans leur ancien immeuble insalubre. La situation est chaque jour de plus en plus pénible et dangereuse pour leur intégrité physique. Plusieurs d’entre elles ont subi des problèmes de santé et ont été obligées de se rendre aux Urgences ou d’appeler le Samu.

Face à cette situation, la préfecture et le préfet Lambert continuent de répondre par le mépris. Malgré des demandes répétées de la part des expulsés et de leurs soutiens, il n’y a toujours eu aucune proposition de négociation, ni même d’un simple rendez-vous en préfecture. Aujourd’hui, la situation de ces familles est bloquée.

Pire, dans sa logique absurde, la préfecture a indiqué qu’elle continuerait à expulser pendant la trêve hivernale. Des milliers de personnes sont concernées dans le 93 par cette injustice sociale.

Contre le mépris de l’Etat, les habitants, parents, militants, enseignants indignés, solidaires, et révoltés de Saint-Denis ne laissent pas faire. Nous avons reçu le soutien de nombreuses personnalités (le chanteur Grand Corps Malade, l’Evêque Jacques Gaillot, le réalisateur Cédric Kahn, etc.). Indignés nous continuons et continuerons de nous mobiliser. Parce que nous refusons de voir nos voisins, nos collègues, nos amis, les amis ou les camarades de classe de nos enfants traités comme de sous humains par l’Etat français. Parce que nous rejetons cette politique anti-pauvre et anti-immigré qui sert d’abord les calculs électoraux d’un gouvernement aux abois.

Mais nous manifesterons aussi parce que le campement est menacé : le Maire a en effet engagé une procédure juridique pour faire évacuer le campement. Nous lui demandons expressément, pour exprimer son soutien aux expulsés et continuer à s’opposer à la politique du gouvernement, de retirer sa procédure.

Nous appelons la population de Saint-Denis à venir manifester avec les expulsés et à amplifier la mobilisation contre la politique des expulsions, pour le relogement des familles, pour la régularisation des sans-papiers.

Les expulsé-e-s et le comité de soutien et de mobilisation composé d’habitant-e-s et de salarié-e-s de Saint-Denis (S-D) et des alentours, les Alternatifs S-D, Alternative Libertaire S-D, Association des communistes unitaires S-D, APEIS, CGT Plaine commune, Collectif « Le Peuple de la Gare », Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement, Droit au Logement (DAL), Église catholique de S-D, Europe-Ecologie-Les Verts, Fédération pour une alternative sociale et écologique S-D, Lutte Ouvrière, Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre tous les peuples, Nouveau Parti Anticapitaliste S-D, Parti de Gauche S-D, Parti Communiste S-D, Parti Socialiste S-D, Réseau Solidarité Logement S-D, SNUIpp/FSU, SUD Collectivité territoriale Mairie de S-D, SUD-Education S-D, Union Solidaires S-D.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite